Fermer
Ligue 1 Uber Eats 01 février 2020, 22:14

À 9 contre 11, l'AS Monaco s'incline contre Nîmes

À 9 contre 11, l'AS Monaco s'incline contre Nîmes
Réduits à neuf à la demi-heure de jeu après les expulsions de Tiemoué Bakayoko et Gelson Martins, les hommes de Robert Moreno ont fini par s'incliner 3-1 malgré l'ouverture du score de Wissam Ben Yedder en début de partie.

Malgré une pression nîmoise dans les premières minutes, l’AS Monaco, soutenu par 300 supporters, domine peu à peu les débats et c’est très logiquement que Wissam Ben Yedder ouvre la marque à la 14e minute. Trouvé dans la profondeur par Fofana, « WBY » évite la sortie de Bernardoni d’un subtil ballon piqué et malgré une position excentrée sur la gauche de la surface. Le geste est magnifique, l’international français marque son 15e but de la saison et tout juste arrivé de Strasbourg, Fofana fête sa grande première monégasque par une passe décisive. L’entame est parfaite pour l’AS Monaco, pourtant le match bascule à l’approche de la demi-heure de jeu.

Trois minutes terribles

À la 27e, avec un peu de réussite, Miguel parvient à égaliser pour les locaux. Dans la foulée, Bakayoko commet une faute sur Philippoteaux en voulant récupérer le ballon après un contrôle un peu long. Il écope d’un avertissement, mais après avoir consulté la vidéo, M. Lesage décide de l’expulser. Gelson conteste, il est expulsé à son tour, tandis que Fofana est quant à lui averti ! Alors qu’il reste quinze minutes à jouer dans cette première période, l’AS Monaco se retrouve privée de deux éléments pour une faute qui ne semblait pas mériter plus qu’un avertissement… Forcément, les hommes de Robert Moreno subissent les vagues nîmoises en fin de première période. Au courage et au prix de gros efforts, ils atteignent la pause sans dommages.

1 / 20

Philipotetaux trouve la faille

Au retour des vestiaires, le scénario reste malheureusement le même, avec des Nîmois aux avant-postes et des Monégasques qui résistent avec courage. Une tête, un pied, une défense de tous les instants et un Lecomte des plus vigilants permettent à l’AS Monaco, organisé en deux lignes de quatre, de faire front durant le premier quart d’heure de cette seconde période. Mais toute la générosité du monde ne peut rien sur la superbe frappe de Philippoteaux qui trouve la lucarne gauche de Lecomte à la 62e minute. Nîmes passe devant, mais Wissam Ben Yedder et ses partenaires n’ont pas dit leur dernier mot. Ce dernier est même très proche de l’égalisation à la 73e, mais il but sur Bernardoni qui sauve ainsi les siens d’un retournement de situation !

Martinez fait le break

Tout juste entré en jeu à la place de Fofana, Tchouaméni place également sa tête sur un bon centre de Ballo-Touré (78′), Bernardoni est sur la trajectoire. On sent que tout peut encore se passer, mais Martinez parvient à faire le break sur corner à la 79e minute. Et même si les dernières occasions du match sont en faveur d’une valeureuse formation monégasque, notamment avec un lob de Jovetic qui passe juste au-dessus à la 83e minute, le score ne bouge plus et Nîmes parvient à s’imposer 3-1. Malgré des vents contraires, nos joueurs ont fait front et se tournent désormais vers le prochain match contre Angers, ce mardi 4 février au Stade Louis-II (19h).

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.