Fermer
Histoire 29 août 2019, 19:12

Arsène Wenger et Remy Vogel, de l'Alsace au Rocher

Arsène Wenger et Remy Vogel, de l'Alsace au Rocher
L’AS Monaco se déplace à Strasbourg ce dimanche (17h) dans le cadre de la 4e journée de Ligue 1 Conforama. L'occasion de rendre hommage à Arsène Wenger et Rémy Vogel, champions de France avec Strasbourg en 1979, avant de le devenir avec l'AS Monaco en 1988.

Tous deux nés à Strasbourg, Arsène Wenger et Rémy Vogel ont onze ans d’écart quand il se côtoient au sein du RC Strasbourg lors de la saison 1978-1979. Le premier est né en 1949, il est défenseur, la trentaine débutante il possède une licence amateur, évolue la plupart du temps avec l’équipe réserve, dont il est capitaine, mais se voit appelé à cinq reprises en équipe fanion durant la saison. Le second est né en 1960, il est milieu de terrain et n’a que 19 ans lors de cet exercice qui voit le Racing succéder à l’AS Monaco sur le trône du championnat de France. La légende retient d’ailleurs que c’est face à l’AS Monaco qu’Arsène Wenger a disputé son premier match de Division 1 !

Premier match d’Arsène Wenger en professionnel face à l’AS Monaco.

Huit ans plus tard, durant l’été 1987, les deux hommes se retrouvent en Principauté, mais pas sur le terrain. Entre temps, Arsène Wenger est devenu entraîneur, et après avoir dirigé l’AS Nancy-Lorraine durant trois saisons, le voici nommé aux commandes de l’équipe rouge et blanche. Après dix ans de bons et loyaux services au sein de son club formateur, dont il est devenu l’un des cadres, Rémy Vogel répond à l’appel de son ancien coéquipier, qui l’intègre à un ambitieux recrutement avec Glenn Hoddle, Fabrice Mège, Mark Hateley et Patrick Battiston (dans l’ordre de la photo ci-dessous).


1987-1988, la saison parfaite
Un nouveau coach, des joueurs d’expérience, de jeunes talents prometteurs, très vite l’AS Monaco se présente comme un candidat très sérieux pour la première place du classement. Associé à Patrick Battiston en défense, Rémy Vogel n’est pas étranger à cette réussite. Il est d’ailleurs sélectionné en Équipe de France pour une rencontre face à la Russie le 9 septembre 1987, son unique cape avec les Bleus. Un bonheur ne venant jamais seul, l’AS Monaco confirme ses bonnes disposition et s’adjuge son cinquième titre au printemps 1988. Quant à eux, Arsène Wenger et Rémy Vogel sont champions de France ensemble pour la seconde fois.

Remy Vogel période Strasbourg et période Monaco.

Deux ans plus tard, en 1990, Rémy Vogel prend à son tour sa retraite sportive. Arsène Wenger quant à lui remporte la Coupe de France en 1991 et entre dans l’histoire de l’AS Monaco en menant l’équipe en finale de C2 en 1992. Quelques années plus tard, c’est un autre club rouge et blanc qu’il mènera au sommet… Beaucoup plus discret une fois retiré des terrains, Rémy Vogel est malheureusement décédé des suites d’une longue maladie le 17 octobre 2016. À quelques heures d’une confrontation entre le RC Strasbourg et l’AS Monaco, lui rendre un hommage appuyé à travers cet article est plus que mérité.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.