Fermer
Ligue 1 Conforama 21 septembre 2018, 22:38

L'AS Monaco et Nîmes se neutralisent

Après avoir concédé l’ouverture du score, l’AS Monaco est parvenu à refaire son retard grâce à Radamel Falcao. Malgré une nette domination des Rouge et Blanc dans le deuxième acte, le score n’a pas bougé (1-1).

XI de départ : Benaglio – Barreca, Raggi, Glik, N’Doram – Tielemans, Traoré, Ait Bennasser, Diop, Mboula – Falcao (CAP).

Pour ce deuxième match de la semaine, Leonardo Jardim opte pour un 4-2-3-1 avec une charnière centrale composée de Kévin N’Doram et Kamil Glik. A noter la première apparition dans le groupe d’Aleksandr Golovin. Si le premier quart d’heure donne lieu à un round d’observation entre les deux équipes, tout s’accélère dans la foulée. Nîmes parvient à ouvrir le score après une tête croisée de Briancon (18e). La réponse de l’AS Monaco ne se fait pas attendre.

Après une passe laser de Youssef Ait Bennasser, Radamel Falcao se met dans le sens du jeu et transperce le milieu de terrain nîmois. Arrivé à l’entrée de la surface de réparation, il enroule son ballon et trouve le petit filet opposé de Paul Bernardoni (27e). Les Rouge et Blanc sont proches de doubler la mise juste avant la pause. Le gardien de Nîmes repousse un coup franc de Youri Tielemans qui prenait la direction du cadre. (1-1 à la mi-temps).

L’AS Monaco revient sur la pelouse avec les mêmes intentions. Après un changement d’aile, Diop contrôle et enchaine une frappe enroulée qui prend la direction de la lucarne. Bernardoni s’interpose de nouveau (49e). Trois minutes plus tard, le portier nîmois est sauvé par ses montants à la suite d’un coup franc de Tielemans. Le Belge dépose le cuir sur Falcao qui vient couper la trajectoire au second poteau. Quelques minutes après son entrée en jeu (72e), Golovin se met en évidence après une belle combinaison sur le côté gauche avec Barreca. Ce dernier centre sur Traoré qui n’arrive pas à cadrer. Egalement entré en jeu, Grandsir insiste à gauche et centre à destination de Moussa Sylla. Pour son premier ballon, l’attaquant, formé à l’Academy, ne trouve pas la faille.

Cette fin de match est à sens unique mais ni Golovin, très en jambes, ni Barreca ne parviennent à tromper Paul Bernardoni sur leur dernière tentative. Score final (1-1). Prochain rendez-vous : mardi à domicile face à Angers (L1 – J7).