Fermer
Ligue 1 Conforama 25 août 2019, 23:03

Ben Yedder/Slimani, duo en formation

Ben Yedder/Slimani, duo en formation
Alignés ensemble dans le 4-4-2 de Leonardo Jardim, Wissam Ben Yedder et Islam Slimani n'ont pas mis longtemps à se mettre en évidence face à Nîmes. Leur association est assurément l'un des points positifs de cette troisième journée de Ligue 1 pour l'AS Monaco.

L’un faisait sa première au Louis-II, l’autre sa première monégasque tout court. Il n’a pourtant fallu que deux minutes pour que la connexion soit établie entre les deux hommes, quand sur son premier ballon Wissam ben Yedder cherchait Islam Slimani dans la profondeur.

Un peu trop appuyée, la passe était captée par Bernardoni. À la 17e minute, Ben Yedder décrochait pour offrir une solution, puis il trouvait Slimani dos au but. L’international algérien montrait alors toute sa détermination face à deux défenseurs, éliminant le premier avec un contre favorable, mais se heurtant au second au moment de tirer. Le n°20 rouge et blanc est un combattant, chacun avait pu s’en rendre compte quelques instants plus tôt quand il fut averti par M. Delerue pour un excès d’engagement.

Quant à Wissam Ben Yedder, il n’a pas hésité à prendre ses responsabilités dans le jeu. Avec seulement 21 ballons joués et une possession individuelle de 11 petites secondes, l’international français a été très influant en première période et n’a eu de cesse de tenter la passe qui fait la différence. On peut notamment souligner les trois excellents ballons distillés à Gelson Martins (24e et 28e) et Henry Onyekuru (30e). Slimani ne fut pas en reste quand il lançait Martins en profondeur à deux reprises (32e et 33e). Chacune de ces passes n’était pas loin de déboucher sur un but…

De belles promesses

Quelques minutes plus tard, les « passeurs » étaient à la conclusion, avec un subtil jeu d’écrans interposés pour accaparer un, voire deux, défenseurs nîmois dans la surface. Ben Yedder s’effaçait pour Slimani sur le premier but, le scénario inverse se jouant pour le deuxième. Forcément, l’entente entre les deux nouveaux attaquants rouge et blanc est prometteuse.

Même si le scénario de ce match a trop rapidement poussé Wissam Ben Yedder sur le banc de touche en seconde période, la première heure de son association avec Islam Slimani a montré que les deux hommes parlent le même football.

Soulignons enfin qu’esseulé en pointe après la sortie prématurée de son acolyte, Slimani s’est montré précieux dans le pressing, comme dans les points d’appuis qu’il a tenté d’offrir tout au long de la fin de match. Les défenseurs nîmois ne lui ont pourtant fait aucun cadeau, lui qui a été le joueur ayant subi le plus de fautes (4). Au service de l’équipe, le récent champion d’Afrique s’est montré précieux et a laissé une excellente impression pour sa grande première avec l’AS Monaco.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.