Fermer
Ligue 1 Conforama 24 septembre 2019, 09:49

Jour de derby

Jour de derby
Ce soir à 21h au Stade Louis-II, l'AS Monaco reçoit l'OGC Nice pour le compte de la 7e journée de Ligue 1. Une affiche à la saveur toujours particulière.

Il s’agira de la 49e confrontation des deux clubs au sein de l’élite française, la 25e accueillie par l’actuel Stade Louis-II depuis son inauguration en 1985. Jusqu’ici le bilan est largement en faveur de l’AS Monaco avec 22 victoires, 17 matchs nuls et 10 victoires niçoises. Soit 46% de succès à domicile pour les Rouge et Blanc dans ce derby azuréen, depuis sa toute première édition dans ce que l’on appelait encore la Division Nationale en 1953.

Si l’on se concentre sur les dix dernières confrontations en Ligue 1, l’AS Monaco est toujours devant avec 4 victoires, autant de matchs nuls et seulement 2 défaites, la dernière concédée en 2014, il y a quasiment cinq ans jour pour jour (27 septembre 2014). Vainqueurs en 2016 et 2017, nos joueurs ont dû par la suite se contenter du partage des points après être revenus au score par deux fois. En 2018, Radamel Falcao avait trouvé l’ouverture salvatrice au bout du temps additionnel (score final 2-2), tandis que le jeune défenseur monégasque, Benoit Badiashile, profitait du derby pour marquer son premier but en Ligue 1 au mois de janvier dernier (score final 1-1).

Berbatov buteur magique en 2014.
Martial à l'attaque, mais Nice remporte le derby le 27 septembre 2014 (0-1).
Bakayoko donne la victoire aux siens d'un coup de tête rageur en 2016.
Cardinale à terre, Falcao et l'AS Monaco filent vers le titre en 2017.
Benitez incrédule, Falcao vient d'égaliser dans le temps additionnel en 2018.
Premier but en L1 pour Benoit Badisahile en 2019.
1 / 6

L’exception de 2017

Un derby toujours très serré. Chacun le sait, quel que soit le classement des deux équipes, cette affiche donne le plus souvent lieu à de rudes et indécis combats. Depuis vingt ans, un seul AS Monaco – OGC Nice a débouché sur une victoire par plus d’un but d’écart : le 3-0 infligé par les futurs champions de France à leurs concurrents niçois en 2017. Sur l’ensemble des 48 derbys déjà disputés sur le Rocher, on en dénombre seulement 11. Bien entendu les visiteurs évoqueront la remontada de 2004 et cette victoire 3-4 de leur équipe pourtant menée 3-0 à l’heure de jeu. Les plus anciens supporters rouge et blanc se souviendront de ces larges succès des années dorées : 6-2 en 1963, 6-1 en 1978.

Ils évoqueront les exploits de Delio Onnis, buteur le plus prolifique de l’histoire du derby azuréen avec 14 réalisations à son actif en seulement 12 matchs ! Leurs cadets se rappelleront du coup de patte magique de Dimitar Berbatov au printemps 2014, ou du coup de tête rageur de Tiemoué Bakayoko en 2016. Mais ce soir, ils attendront surtout un premier succès de leur équipes dans cette saison 2019-2020. La tâche ne sera pas aisée face à l’une des formations les plus en jambes de ce début de championnat. Rejoints au score à trois reprises lors des quatre derniers matchs, la balance n’a pas penché en faveur des Rouge et Blanc jusqu’ici. Si la tendance changeait enfin ce soir, notre gagnerait bien plus que les trois points mis en jeu.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.