Fermer
Matchs 15 novembre 2019, 18:54

L'AS Monaco s'impose face au Genoa

L'AS Monaco s'impose face au Genoa
Dans un match d'entraînement disputé à huis-clos l'AS Monaco a battu le Genoa 2-1 au Stade Louis-II.

Après avoir affronté la Sampdoria l’été lors de la Philipp-Plein Cup, l’AS Monaco accueillait l’autre club de Gênes, le Genoa, ce vendredi après-midi au Stade Louis-II. Cette fois-ci les deux clubs s’étaient entendus pour disputer ce match d’entraînement à huis-clos. Sur le terrain, alors que les deux formations étaient privées de sept internationaux, deux équipes remaniées se faisaient donc face au coup d’envoi. Côté monégasque on notait la présence du jeune Amilcar Silva dans le onze, mais surtout celle de Danijel Subasic dans la cage. Dans les rangs du Genoa, l’ancien latéral rouge et blanc, Antonio Barreca, était également présent.

Boschilia répond à Gümüş

Loin des protocoles habituels, l’AS Monaco disputait cette rencontre avec son maillot Third bleu ciel, associé à son short Home, le Genoa évoluant avec ses traditionnelles couleurs rouge et bleu. Au coeur d’une première période aussi équilibrée qu’engagée, c’est le Genoa qui prenait l’avantage grâce à un but de son attaquant germano-turc, Sinan Gümüş. Mais l’AS Monaco revenait dans la partie sur un tir lointain de Gabriel Boschilia, mal négocié par le gardien Chitolina. Au terme d’une première période très disputée, mais toujours dans un bon état d’esprit, les deux équipes se quittaient sur ce score de parité.

1 / 27

Un but « brésilien »

La tendance se vérifiait dans un second acte toujours aussi équilibré, mais l’entrée de Gelson Martins dynamisait un peu plus l’attaque monégasque et permettait à son équipe de prendre un petit ascendant. À l’heure de jeu, trois changements étaient effectués de part et d’autre, les jeunes Romain Faivre, Yoann Etienne et Kévin Appin faisant leur apparition côté rouge et blanc. C’est finalement sur coup de pied arrêté que l’AS Monaco prenait l’avantage à l’approche du dernier quart d’heure. Naldo plaçait sa tête dans la surface italienne, le gardien repoussait sur Jemerson qui finissait le travail.

Le retour de Pellegri

Dans la foulée, Pietro Pellegri faisait son entrée en jeu face à son club formateur afin de renouer avec le terrain. Débordant de détermination, le jeune italien obtenait un pénalty dans le temps additionnel, mais Boschilia butait sur Marchetti, qui évitait ainsi une défaite plus large à son équipe. Bien que le résultat était secondaire dans cette opposition, voilà une victoire qui valide l’excellent travail réalisé cette semaine par les joueurs.

1 / 36
L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.