Fermer
Histoire Rouge & Blanche 08 novembre 2018, 10:30

Gallardo, un coeur en diagonale

Gallardo, un coeur en diagonale
Légende de River Plate et actuellement entraîneur en chef du club, Marcelo Gallardo a aussi marqué l’AS Monaco de son empreinte. Souvenirs.

« Nous avions un « equipazo » (grande équipe), on se comprenait à la perfection, il y avait une alchimie particulière. Dans ma carrière, cela ne m’est arrivé qu’ici » confiait Marcelo Gallardo à So Foot à propos de sa première année à l’AS Monaco en 1999. Malgré une préparation tronquée à cause d’une blessure au genou, l’ancien joueur de River Plate récupère vite et s’adapte de la meilleure des manières au championnat de France. Sa première expérience à l’étranger est un succès sur et en dehors des terrains. Le meneur de jeu s’entend parfaitement avec ses compères de devant : David Trezeguet, Marco Simone et Ludovic Giuly. Après vingt journées et une première partie de saison maîtrisée, l’AS Monaco termine l’année en première position devant l’Olympique Lyonnais.

L’AS Monaco fait cavalier seul

Le club de la Principauté débute le 21e siècle de la même manière qu’il avait clôturé le précédent. Avec huit longueurs d’avance sur son nouveau dauphin parisien au soir de la 23e journée, l’AS Monaco a l’occasion de faire basculer la saison une semaine plus tard. La réception du PSG est un tournant pour les hommes de Claude Puel. Si la première mi-temps est disputée, l’expulsion de Laurent Robert à la 44e minute change la donne.
La deuxième période est à l’avantage des Rouge et Blanc. Bernard Lama repousse l’échéance une première fois sur un coup franc de Gallardo qui prenait le chemin de la lucarne. Sabri Lamouchi croit ouvrir le score sur une frappe de l’extérieur de la surface de réparation, mais le portier parisien est sauvé par son montant gauche.

« Nous avions un « equipazo » (grande équipe), on se comprenait à la perfection, il y avait une alchimie particulière. Dans ma carrière, cela ne m’est arrivé qu’ici »
Marcelo Gallardo

Alors qu’on se dirige vers un match nul qui ne permet pas à l’AS Monaco de prendre définitivement le large en championnat, David Trezeguet arrive à faire céder le verrou parisien. Après un jeu à trois avec Giuly et Simone, « Trezegol » contrôle dans la surface de réparation et fixe Lama d’une frappe à ras de terre. Cette victoire (1-0) permet aux Rouge et Blanc de reléguer le Paris Saint-Germain à onze points.

Gallardo élu meilleur joueur du championnat

Cette avance ne sera jamais comblée par les concurrents au titre. Pour sa première année sur les bords de la Méditerranée, Marcelo Gallardo est sacré champion de France, le septième de l’AS Monaco. Auteur de huit buts en 28 rencontres, l’Argentin est élu meilleur joueur de première division par ses pairs. Deux mois plus tard, il fait partie de l’équipe vainqueur du trophée des champions contre le FC Nantes.

Le meneur de jeu quitte l’AS Monaco trois ans plus tard après avoir décroché une Coupe de la Ligue et marqué vingt-trois buts en 126 matches. De retour à River Plate pour accroître un peu plus sa légende, Gallardo termine sa carrière après des passages au Paris Saint-Germain, Washington et Montevideo.

Véritable passionné du ballon rond, il est aujourd’hui entraîneur de son équipe de cœur, River Plate. Il vient de qualifier les siens pour une deuxième finale de Copa Libertadores en trois ans. Depuis son arrivée sur le banc des « Millonarios » en 2014, Marcelo Gallardo a remporté cinq trophées.