Fermer
Ligue 1 Conforama 21 décembre 2018, 09:00

Retour sur le premier AS Monaco – Guingamp

Retour sur le premier AS Monaco – Guingamp
Pour la 17e fois de son histoire, le Stade Louis II accueille samedi l’affiche entre l’AS Monaco et l’EA Guingamp. L’occasion de revenir sur le premier affrontement entre les deux équipes.

Le XI de l’AS Monaco : Fabien Barthez, Eric Di Meco, Lilian Thuram, Franck Dumas, Basile Boli, Enzo Scifo, Emmanuel Petit, Dan Petersen, Claude Puel, Christopher Wreh, Mickaël Madar.

A l’heure où l’AS Monaco dispute son 60e exercice parmi l’élite du football français, l’En Avant Guingamp foule les pelouses de la Ligue 1 pour la 13e année de son histoire. Respectivement 6e et 39e au classement du nombre de saisons passées en première division, l’AS Monaco et l’EA Guingamp disposent de deux trajectoires opposées.

Promus pour la première fois de son histoire dans l’élite à l’issu de la saison 94/95, les Bretons ne souffrent d’aucun complexe pour leur baptême au plus haut niveau. Cinquième après dix journées, l’EAG se déplace au Stade Louis II le 30 septembre 1995 avec un point d’avance sur son adversaire du soir, sixième.

Mickaël Madar en déclencheur

Quintuple champion de France, l’AS Monaco dispose d’une équipe rodée au championnat de France avec plusieurs cadres comme Fabien Barthez, Basile Boli ou Claude Puel. Mais ce soir là c’est Mickaël Madar qui s’illustre pour la première affiche de l’histoire entre l’AS Monaco et l’EA Guingamp au Louis II. Déjà auteur d’un doublé lors de la victoire à St-Etienne (4-2) une semaine plus tôt, l’attaquant des Rouge et Blanc enchaîne contre Guingamp en donnant la victoire aux siens (1-0). Muet pendant huit rencontres et son but chez le voisin niçois lors de la deuxième journée, Mickaël Madar lance définitivement sa saison contre l’EAG.

Malgré un début de championnat délicat pour le club de la Principauté, les trois buts décisifs de Madar lors de ces deux dernières rencontres lancent une dynamique. Dynamique qui mène l’AS Monaco à la troisième place du classement au soir de la 38e journée. Performance atteinte pour la dernière fois lors de la saison 1992/1993.

Le but de Mickaël Madar sur une passe décisive de Lilian Thuram.

Madar quitte l’AS Monaco le devoir accompli

Transféré au Deportivo La Corogne à l’été 96, Mickaël Madar quitte la Principauté avec un bilan de 17 buts en 61 rencontres. Son passage chez les Rouge et Blanc lui permet de porter les couleurs de l’Equipe de France à trois reprises. Il participe même à l’aventure de l’Euro 1996 avec les Bleus échouant aux portes de la finale. L’AS Monaco est alors le deuxième plus gros pourvoyeur de joueurs en Equipe de France. Fabien Barthez, Lilian Thuram et Eric Di Meco complètent la liste.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.