Fermer
Coupe de la Ligue BKT 30 octobre 2019, 12:25

Rétro sur les AS Monaco - OM en coupe de la Ligue

Rétro sur les AS Monaco - OM en coupe de la Ligue
Retour sur les quatre précédentes confrontations entre l'AS Monaco et l'Olympique de Marseille en coupe de la Ligue.

2001-2002 : Une première à suspense

Alors que les deux équipes vivent une saison au creux de la vague en championnat (l’AS Monaco terminera 15e avec 39 points, l’OM 9e avec 44 points), elles ont l’occasion de briller en coupe de la Ligue. L’AS Monaco et l’OM se rencontrent pour la toute première fois dans cette compétition le 9 janvier 2002 et le sort du match se joue dans les derniers instants. Après l’ouverture du score de Nonda et l’égalisation d’André Liuz, chacun sur pénalty, c’est l’international allemand, Oliver Bierhoff qui fait la différence en marquant à la 88e. Malheureusement, l’AS Monaco s’inclinera en quart de finale contre Bordeaux, futur vainqueur de l’épreuve.

9 janvier 2002 – Stade Louis-II
8e de finale
AS Monaco 2-1 OM
Affluence : 11 238 spectateurs
Arbitre : Bruno Derrien
Buts : Nonda (45e sp), Bierhoff (88e) pour l’AS Monaco – André Luiz (76e sp) pour l’OM
AS Monaco : Roma, Marquez, Cubilier (Domoraud 72e), Rool, Rodriguez, Jugovic, Gallardo, Farnerud, Nyarko, Nonda (Bierhoff 76e), Camara – Entraîneur : Didier Deschamps
OM : Runje, Van Buyten, Dimas, Laurenti, Swierczewski (Rivera 72e), Olembe, Leroy (Dos Santos 56e), Dalmat, André Luiz, Fernandao (Nouma 65e), Bakayoko – Entraîneur : Albert Emon

2002-2003 : Prso envoie l’AS Monaco en finale

De retour sur le podium de Ligue 1 (l’AS Monaco termine 2e avec un tout petit point de retard sur l’OL – 67 points Vs 68 – l’OM 3e avec 65 points), l’AS Monaco et l’OM sont aux portes de la finale le 16 avril 2003. Dans un match serré, c’est en début de seconde période que les Rouge et Blanc font la différence, quand Dado Prso reprend victorieusement un centre de Jérôme Rothen. L’OM ne reviendra plus et l’AS Monaco s’imposera par la suite en finale face à Sochaux (4-1), remportant ainsi son unique succès dans la compétition.

16 avril 2003 – Stade Vélodrome
Demi-finale
OM 0-1 AS Monaco
Affluence : 43 949 spectateurs
Arbitre : Alain Sars
But : Prso (48e) pour l’AS Monaco
OM : Runje, Dos Santos, Ecker, Van Buyten, Meïté, Laurenti, Hemdani, Celestini (Olembé 72e), Johansen, Chapuis (Sytchev 76e), Bakayoko (Sakho 65e) – Entraîneur :Alain Perrin
AS Monaco :
Roma, El Fakiri, Evra, Rodriguez, Squillaci, Bernardi, Marquez (Givet 89e), Rothen (Cubilier 94e), Prso (Camara 68e), Giuly, Nonda – Entraîneur : Didier Deschamps

2003-2004 : Le sacrifice de Deschamps

Alors que l’AS Monaco est engagé sur tous les fronts avec un calendrier des plus chargés, Didier Deschamps fait le choix de sacrifier la coupe de la Ligue en présentant une équipe très largement remaniée pour ce 16e de finale disputé il y a seize ans quasiment jour pour jour. Les jeunes joueurs alignés ce jour-là tiennent une demi-heure avant de craquer deux fois coup sur coup sur des buts de Fernandao et Drogba. L’AS Monaco est sorti dès son entrée en lice, ce qui ne lui arrivera que cinq fois en 25 éditions de la coupe de la Ligue.

29 octobre 2003 – Stade Vélodrome
16es de finale
OM 2-0 AS Monaco
Affluence : 33 974 spectateurs
Arbitre : Stéphane Bré
But : Fernandao (29e), Drogba (34e) pour l’OM
OM : Runje, Hemdani, Ecker, Van Buyten (Laurenti 66e), Skacel, Celestini (Meriem 51e), N’Diaye, Vachousek, Drogba (Sytchev 73e), Fernandao, Marlet – Entraîneur :Alain Perrin
AS Monaco :
Sylva, Ablancourt, Givet, El Fakiri, Mohellebi, Carole, Juan, Plasil (Adebayor 60e), Hislen, Prso (Maurice-Belay 86e), Camara (Lantéri 73e) – Entraîneur : Didier Deschamps

2010-2011 : espoir déchu

Dans une saison cauchemardesque, qui verra l’AS Monaco reléguée en Ligue 2, la coupe de la Ligue est le seul petit rayon de soleil pour les Rouge et Blanc, qui ont éliminé Lens en 16e de finale et Lorient en 8e de finale. La bonne série continue quand Coutadeur ouvre la marque au Vélodrome à la 22e minute du quart de finale programmé le 10 novembre 2010. Mais l’égalisation d’André Ayew juste avant la pause complique les choses. Un but d’Azpilicueta à l’heure de jeu scelle le sort du match et permet à Didier Deschamps et ses hommes de se qualifier de filer vers la victoire finale.

10 novembre 2010 – Stade Vélodrome
Quart de finale
AS Monaco 2-1 OM
Affluence : 17 765 spectateurs
Arbitre : Clément Turpin
Buts : Ayew (42e), Azpilicueta (60e) pour l’OM – Coutadeur (22e sp) pour l’AS Monaco
OM : Mandanda, Azpilicueta, Diawara, M’Bia, Taiwo, Kaboré, Cheyrou (Lucho 51e), Abriel, J. Ayew (Rémy 72e), A. Ayew (Cissé 83e), Brandao – Entraîneur : Didier Deschamps
AS Monaco :
Ruffier, Puygrenier, Mongongu (Adriano 62e), Hansson, Bonnart, N’Koulou, Haruna, Coutadeur, Aubameyang (Makengo 69e), Malonga (Bulot 65e), Gakpé – Entraîneur : Guy Lacombe

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.