Fermer
Communiqué 13 octobre 2018, 11:20

Thierry Henry, pur produit de l’AS Monaco

Thierry Henry, pur produit de l’AS Monaco
Nouvel entraîneur de l’AS Monaco, Thierry Henry revient dans le club de la Principauté. Formé à l’Academy, l’ancien international français a porté le maillot Rouge et Blanc à 142 reprises. Retour sur les prémices d’une carrière dorée.

Originaire des Ulis en Essonne, Thierry Henry débarque sur le Rocher à l’âge de 16 ans. Auteur d’une saison 1993/1994 prolifique avec 42 buts en moins de 17 ans, le jeune attaquant tape (une première fois…) dans l’œil d’Arsène Wenger. Deux semaines après avoir intégré le groupe professionnel, il connaît sa première titularisation en championnat de France en août 1994. Le jeune espoir débute notamment aux côtés de Lilian Thuram, Emmanuel Petit ou Youri Djorkaeff, avec qui il vivra bien d’autres émotions quatre ans plus tard.

Premier doublé

Encore en apprentissage, Thierry Henry évolue principalement avec l’équipe réserve durant l’exercice 1994/1995. Promis à un avenir doré, Arsène Wenger le convoque à huit reprises et assiste à ses trois premières réalisations. Le futur meilleur buteur de l’équipe de France (51 buts) finit de convaincre les observateurs le 29 avril 1995. Auteur d’un doublé contre le RC Lens pour une victoire (6-0), il marque les esprits grâce à son premier but. Après avoir dribblé Guillaume Warmuz, l’avant-centre se décale sur le côté gauche et exécute, déjà, un enroulé qui prend la direction de la lucarne opposée.

Meilleur espoir français

Thierry Henry continue sa progression la saison suivante en participant à sa première campagne européenne par le biais de la coupe UEFA. Il prend part à 18 matchs et inscrit trois nouveaux buts. Après deux années où le jeune attaquant monte en puissance, l’heure est venue de confirmer à l’orée de la saison 1996. Souvent aligné en compagnie de Victor Ikpeba et de Sonny Anderson, Thierry Henry enchaîne les bonnes performances. Avec neuf buts en 36 rencontres, il participe pleinement à l’obtention du sixième titre de champion de France de l’AS Monaco. Demi-finaliste de la coupe UEFA et meilleur espoir du championnat, la carrière du numéro 12 monégasque est lancée.

Le jeune espoir a le sourire après ses premières apparitions chez les pros.
Dans les pas d'Ali Bernarbia et Sonny Anderson, pas pour longtemps.
La puissance du futur champion incarnée dans un duel avec Vincent Guérin (PSG).
Le titre 1997 dignement fêté après une victoire contre Nantes.
Premiers matchs de Champions League et premiers frissons contre Man' United en 1998.
Le pouce vainqueur quelques semaines avant un succès mondial historique avec les Bleus.
1 / 6

L’AS Monaco lui ouvre les portes des Bleus

Champion de France à 20 ans, l’enfant des Ulis impressionne par sa précocité. Le 1er octobre 1997, il devient le plus jeune joueur monégasque à inscrire un but en Ligue des Champions (21 ans, un mois et quatorze jours), puis réussit un doublé contre le Bayer Leverkusen. Battu depuis par Kylian Mbappé, buteur à Manchester City le 21 février 2017 à 18 ans, 2 mois et un jour, le record aura tenu presque vingt ans ! Thierry Henry termine meilleur buteur de la phase de groupes avec six buts et trois passes décisives, avant d’atteindre les demi-finales de la compétition déjà contre la Juve. Les premières sélections en équipe de France ne tardent pas alors que se profile la Coupe du Monde 1998 sur le sol français.

La coupe du Monde, puis l’envol…

L’avant-centre Rouge et Blanc est sacré champion du monde neuf mois plus tard aux côtés des deux autres Monégasques Fabien Barthez et David Trezeguet. Après deux années de très haut niveau, Thierry Henry séduit les plus grandes écuries européennes. La Juventus de Turin l’attire dans ses rangs lors du mercato hivernal de 1999. L’expérience dure six mois avant qu’il ne retrouve Arsène Wenger sous le maillot des Gunners d’Arsenal.

Photos : Franck Nataf