Fermer
Ligue 1 Conforama 17 août 2019, 23:06

Vents contraires

Vents contraires
En infériorité numérique durant une heure, l'AS Monaco s'est incliné 3-0 sur la pelouse du Stade Saint-Symphorien.

Il faut savoir reconnaître, dans la défaite, la performance de son adversaire. Le FC Metz a mis tous les ingrédients pour s’imposer ce samedi soir contre une formation monégasque qui n’a clairement pas la réussite avec elle en ce début de saison. Mais ce n’est pas faire offense au promu lorrain, auteur d’une très belle performance après son match nul à Strasbourg la semaine passée (1-1), que d’évoquer les évènements défavorables qui ont trop rapidement pénalisés notre équipe dans ce match.

Le sauvetage de Badiashile

Privé de Radamel Falcao (coup reçu à l’entraînement) et Benjamin Henrichs (entorse du pied), Leonardo Jardim avait fait le choix d’aligner Wissam Ben Yedder et Henry Onyekuru d’entrée de jeu. Tandis que Benoit Badiashile remplaçait Jonathan Panzo en défense centrale, Gabriel Boschilia et Aleksandr Golovin composaient le milieu avec Jemerson en pointe basse. Sous une pluie soutenue, l’AS Monaco semblait maîtriser le début de partie, quand Diallo était lancé d’un long ballon en profondeur et prenait Badiashile de vitesse. L’attaquant messin se présentait devant Lecomte qu’il parvenait à éliminer, mais il se heurtait au jeune défenseur monégasque qui repoussait sa tentative devant la ligne de but après s’être placé en couverture de son gardien. L’avertissement était conséquent, mais les Monégasques répondaient trois minutes plus tard quand Onyekuru alertait Ben Yedder dans la surface messine. Ce dernier s’ouvrait le chemin du but mais Maiga empêchait le tir (6e).

6e minute, Onyekuru trouve Ben Yedder dans la surface
Ben Yedder proche de l'ouverture du score
Trouvé par Aguilar, Ben Yedder tente de redresser le ballon
Onyekuru fauché alors qu'il fonçait vers le but messin
Ben Yedder enroule, une tête messine écarte le danger.
Onyekuru fauché dans la surface à la 34e minute...
Ben Yedder surveillé de près par la défense messine
1 / 23

Terrible 34e minute

Dans la foulée, Metz obtenait le premier corner du match. Après une première tentative repoussée par Aguilar, la deuxième débouchait sur un tir de Sunzu, que Glik contrait bien involontairement du bras. Aidé du VAR, M. Wattelier accordait un pénalty que Diallo transformait avec un brin de chance, alors que Lecomte touchait le ballon des pieds. Cette ouverture du score précoce ne déstabilisait pas les Monégasques qui peu à peu mettaient leur empreinte sur le jeu. Juste avant la demi-heure de jeu, Onyekuru prenait de vitesse la défense messine, mais il était déstabilisé par Centonze devant la surface. Le mur repoussait le coup-franc de Ben Yedder, mais on sentait l’AS Monaco en position de revenir dans le match. À la 34e minute, on retrouvait Onyekuru à la manoeuvre. Le Nigérian se jouait de deux défenseurs, mais il butait sur la jambe de Sunzu et s’écroulait dans la surface. Alors que M. Wattelier ne bronchait pas sur cette action, il expulsait Ruben Aguilar quelques secondes plus tard après un tacle appuyé de ce dernier sur Nguette. Comme une semaine auparavant, l’AS Monaco se retrouvait à dix dès la première période.

Diallo et Cohade portent l’estocade

Et comme une semaine auparavant, son adversaire allait en profiter. Pourtant revenus en seconde période avec la ferme intention de recoller au score, nos joueurs s’inclinaient une seconde fois à la 54e quand Diallo bénéficiait d’un contre favorable pour marquer le but du break (54e). Le capitane messin, Renaude Cohade, profitait quant à lui d’un centre de Centonze repoussé par Badiashile pour marquer le troisième but de son équipe d’un tir croisé. Euphoriques et en supériorité numérique, les Messins butaient par la suite sur un Lecomte auteur de plusieurs interventions déterminantes face à Boulaya ou Diallo. Côté monégasque on notait dans ce second acte les entrées de Baldé, Dias et Foster à la place de Boschilia, Onyekuru et Ben Yedder. Cela ne changeait rien à la physionomie d’un match où les vents ont à nouveau été contraires pour notre équipe, qui tentera de rebondir face à Nîmes dès dimanche prochain à l’occasion de la 3e journée(15h).

Ligue 1 Conforama – 2e journée
FC Metz 3-0 AS Monaco
Stade Saint-Symphorien (Metz)

Arbitre : M. Wattelier
Buts : Diallo (11e, 54e), Cohade (67e)
Avertissements : Centonze (27e) pour le FC Metz – Glik (10e), Martins (35e) pour l’AS Monaco
Expulsion : Aguilar (34e) pour l’AS Monaco
FC Metz : Oukidja, Sunzu, Delaine, Boye, Centonze, Angban, Maiga (Fofana 77e), Cohade, Nguette (Niane 73e), Diallo, Boulaya (Ambrose 86e)
Entraîneur : Vincent Hognon
AS Monaco : Lecomte, Aguilar, Ballo-Touré, Glik (c), Badiashile, Jemerson, Boschilia (Baldé 56e), Golovin, Onyekuru (Dias 70e), Martins, Ben Yedder (Foster 74e)
Entraîneur : Leonardo Jardim

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.