Fermer
National 2 02 mars 2020, 15:30

David Bechkoura : "Goûter aux rencontres européennes"

David Bechkoura : "Goûter aux rencontres européennes"
Mardi, les joueurs de la N2 disputeront à Londres les quarts de finale de la Premier League International Cup contre Arsenal. Un tournoi mêlant des réserves de clubs anglais et européens dans lequel les Rouge et Blanc sont engagés depuis le mois de septembre. L'occasion de faire le point avec David Bechkoura, le coach de la N2, sur la bonne dynamique de son groupe.

Cette participation à l’International Cup est la toute première pour l’AS Monaco. Pourquoi avoir accepté l’invitation cette saison ?

Nous cherchions un moyen de palier le manque de matchs que l’on peut avoir dans le calendrier de National 2. Il arrive, notamment sur la première partie de saison, que nous jouions une semaine sur deux, entre les trêves internationales ou les week-ends dédiés à la coupe de France qui ne nous concernent pas. Nous avons donc décidé que cette compétition était un bon moyen de donner du temps de jeu à tout le monde.

Votre bilan en phase de groupe est d’une défaite (2-0 contre Derby County) pour deux victoires (3-1 contre Feyenoord puis 3-0 contre Southampton). Quel regard portez-vous le parcours de votre équipe jusqu’à présent ?

On est entrés dans la compétition timidement. C’était nouveau pour tout le monde. J’ai fait tourner l’effectif dès le premier match et Derby County nous a posé des problèmes. Les deux autres rencontres ont été mieux abordées car nous sommes parvenus à être offensifs en marquant six buts en deux matchs. Je pense que cela nous a fait du bien alors que nous vivions en championnat des moments difficiles.

 

Ces larges victoires ont compté puisque vous vous êtes qualifiés en temps que meilleur deuxième à la différence de but. Dans quel état d’esprit abordez-vous ce quart de finale face à Arsenal ?

La priorité du moment reste le championnat avec notamment le déplacement à Marignane car des matchs importants nous attendent, mais nous alignerons une équipe compétitive pour bien figurer là-bas. Je suis content que nos joueurs puissent disputer ce genre de match. Ils ne sont pas tous internationaux et c’est bien qu’ils puissent goûter à des rencontres européennes. Cela fait plaisir de se mesurer à un adversaire de la qualité d’Arsenal.

La dynamique actuelle est positive. La « réserve » traverse une bonne passe avec trois victoires consécutives en championnat. Comment expliquez-vous cette série positive ?

Je crois qu’il y a eu une prise de conscience de la part des joueurs. Il y a un potentiel important dans cet effectif et il fallait montrer un meilleur visage que sur la première partie de saison. Le retour de blessure de certains joueurs majeurs comme Moussa Sylla par exemple nous a apporté un meilleur équilibre, plus de sérénité. Enfin, je dirais que le changement de système (passé à deux attaquants, ndlr) a eu son importance.

 

 

En quoi le maintien en National 2 est-il important pour les prochaines générations de l’Academy ?

Être dans cette division, National 2, rapproche les joueurs du niveau qui les attend dans le monde professionnel. Chaque saison, beaucoup de réserves de centre de formation sont en difficulté dans leur groupe respectif car nous avons souvent des effectifs plus jeunes. Cette année par exemple, j’ai trois joueurs nés en 2002 dans mon groupe. Les résultats sont importants mais il ne faut pas oublier notre rôle initial : bien former nos jeunes.

 

Les deux prochaines semaines vont être cruciales avec les déplacements à Marignane (13e avec le même nombre de points que l’AS Monaco, ndlr) et Endoume (15e avec deux points de moins que l’AS Monaco, ndlr), deux candidats au maintien en National 2. Comment abordez-vous ce tournant de la deuxième partie de saison ?

Nous devons rester concentrés sur notre bonne dynamique. Il faudra bien gérer les matchs et la récupération. Jouer à l’extérieur n’est jamais facile, il faudra être prêts. Ce n’est pas évident de faire des séries mais je veux que l’on continue cet enchaînement de victoires. Lors du match à Annecy, les joueurs m’ont montré qu’ils étaient capables de faire de belles choses car ils ont gagné après avoir été menés 2-0 en sept minutes. Quand on prend trois points chez le leader (Annecy 2-3 AS Monaco, ndlr), on doit pouvoir battre n’importe qui.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.