Fermer
Interviews 02 novembre 2018, 10:29

Moussa Sylla : "J’ai débuté gardien de but"

A la veille du déplacement à Reims, Moussa Sylla s'est confié sur son parcours et ses débuts à l'AS Monaco. Extraits.

« J’ai une famille de footballeurs. Mon père était gardien et mes deux grands frères jouaient aussi. Mes frères sont partis assez tôt de la maison donc j’ai voulu faire pareil qu’eux. J’ai débuté en tant que gardien de but mais j’ai tenu qu’un an… J’ai fait mes débuts au FC Etampes dans l’Essonne avant d’intégrer l’INF Clairefontaine pendant deux ans. »

« Avant que je n’arrive à l’INF Clairefontaine, je jouais numéro 6 mais, après un test de vitesse, mon coach Philippe Breteau m’a dit que je courrais vite, il a voulu m’essayer devant et j’ai aimé.
Durant cette période j’alternais le week-end avec les matches au CS Brétigny. J’ai par la suite signé à l’AS Monaco en 2014. Il y a tout ici, de grands coachs, de grands joueurs, même le climat… Tout pour bien progresser. »

« Thierry Henry est un joueur de l’AS Monaco qui m’a marqué. Cela se voit que c’est un coach qui connaît énormément le football. Il travaille beaucoup sur les déplacements et la tactique, franchement je pense que l’on va remonter la pente. »

« Mon doublé à Caen reste mon meilleur souvenir, il s’agissait de mes deux premiers buts avec l’AS Monaco. Je suis directement allé voir mon père. »

 

« C’est très important de représenter l’Academy de l’AS Monaco »

« Jouer la Ligue des Champions c’est une fierté, j’attendais cela depuis tout petit. Quand je suis entré en jeu, j’étais heureux, c’est que du bonheur. Jouer cette compétition c’est une étape mais ce n’est que le début.
Même si mon but contre le Club Brugge c’est un rêve de gosse qui se réalise, je sais qu’il y a encore beaucoup à faire.
C’est très important de représenter l’Academy de l’AS Monaco. Quand le coach nous met sur le terrain ou veut tout donner pour le club et les supporters. »

« Le but que je rêverais de marquer ce serait une demi-volée en finale de la Ligue des Champions à la 90e minute. »

« Si je n’avais pas fait footballeur ?… là je ne sais vraiment pas, le football c’est tout pour moi. »