Fermer
Coupe de France 09 février 2021, 17:30

Ruben Aguilar : "La Coupe de France est une compétition fabuleuse"

Ruben Aguilar : "La Coupe de France est une compétition fabuleuse"
Formé à Grenoble, le latéral droit monégasque s'est présenté devant les médias à la veille du déplacement dans sa ville natale, pour le compte des 32es de finale de la Coupe de France.

Polyvalent dans le couloir droit ces derniers temps, Ruben Aguilar est l’un des cadres de la formation monégasque. À 27 ans, il a même honoré sa première sélection le 11 novembre dernier, arborant pour la première fois le maillot de l’équipe de France. Une consécration pour le Grenoblois, qui a rejoint les rangs du GF38 à l’âge de 12 ans. A la veille de retrouver son club formateur dès demain au Stade des Alpes (14h45 à huis clos), pour le compte des 32es de finale de la Coupe de France, le numéro 26 des Rouge et Blanc s’est présenté en conférence de presse d’avant match. Extraits.

La Coupe de France est une belle opportunité pour te montrer demain.

Oui bien sûr, je ferai le maximum si le coach fait appel à moi, comme il l’a déjà fait en Ligue 1. Je prends chaque minute que l’on me donne, tout comme mes coéquipiers. L’équipe titulaire aura tout à prouver demain, et montrer de quoi elle est capable.

Tu es rentré quelques minutes lors des deux derniers matchs, n’es-tu pas frustré ?

Non, cela fait partie du métier, il faut continuer à travailler dur. Guillermo a saisi sa chance et a montré en janvier ce dont il était capable, il a même mis quatre buts en cinq matchs. Nous connaissons une bonne période en ce moment, les victoires s’enchaînent. C’est bénéfique pour le Club, l’équipe et le coach, et si cela marche en ce moment c’est que sa méthode fonctionne. Si l’on fait appel à moi, je me donnerai 100%, il faut continuer d’avancer. Je suis aussi venu ici à Monaco pour passer un palier et connaître la Coupe d’Europe. 

Tu peux également jouer au poste de milieu droit dernièrement, comme à Montpellier…

Oui, je peux jouer un cran plus haut, cela ressemble au poste de piston auquel j’ai évolué face à Montpellier. C’est un poste qui change en termes de replacement défensif, je dois aider les deux milieux. J’ai l’habitude d’évoluer en tant que latéral droit. Je travaille pour remplir un peu plus mon bagage afin de pouvoir évoluer à un autre poste et pour pouvoir progresser. Peu importe ma position, je me donnerai à fond aussi bien en tant que latéral que piston.

Un gros match nous attend à Grenoble. Je me rappelle d’un match difficile avec Montpellier à Pontarlier où nous avions concédé un penalty et un carton rouge, c’est la magie de la Coupe.
Ruben AguilarDéfenseur de l'AS Monaco

Tu regrettes de ne pas retrouver les clubs amateurs en Coupe cette année ?

C’est triste pour eux effectivement, qui existent aussi grâce à cette Coupe. J’ai vécu des tours de Coupe de France difficiles à cause de supporters qui étaient proches de la pelouse. Nous avons cette chance de pouvoir la faire, il faut aller le plus loin possible. Un gros match nous attend à Grenoble. Je me rappelle d’un match difficile avec Montpellier à Pontarlier où nous avions concédé un penalty et un carton rouge, c’est la magie de la Coupe.

Tu dois être content de revenir à Grenoble.
Oui, c’est là où habite ma famille, c’est un retour chez moi. Mais je reviens uniquement avec l’intention de me qualifier et de repartir. J’ai un peu de frustration à cause de la pandémie, car je ne pourrai pas retrouver les supporters de Grenoble. J’aurais pu avoir tous mes proches au stade également. Faire un gros match demain est le plus important.

La forme collective actuelle au niveau offensif t’étonne-t-elle ? 

Non, j’ai tout de suite vu qu’on avait une qualité offensive indéniable. Il fallait juste un peu de temps afin de trouver le bon schéma, les joueurs adéquats, comprendre les idées du staff et du coach. Nous sommes très forts devant avec notamment Wissam et Kevin, mais nous avons également des jeunes joueurs qui performent. J’espère que nous finirons la saison dans la même forme qu’actuellement, on se sent bien. Il faut continuer et ne pas se reposer sur nos lauriers.

On a toujours travaillé les coups de pied arrêtés depuis le début de la saison. Cela nous réussit bien. Guillermo est une force en plus dans la surface adverse, il l’a montré le mois dernier en marquant quatre buts. Il a un très bon jeu de tête. C’est Robert, l'adjoint et frère du coach qui s’occupe de cet aspect de jeu.
Ruben AguilarDéfenseur de l'AS Monaco

Parle nous des coups de pied arrêtés monégasques…

On les a toujours travaillés depuis le début de la saison. Cela nous réussit bien. Guillermo est une force en plus dans la surface adverse, il l’a montré le mois dernier en marquant quatre buts. Il a un très bon jeu de tête. C’est Robert, l’adjoint et frère du coach qui s’occupe de cet aspect de jeu. Il ne parle pas trop non plus, mais il sait ce qu’il à faire. Il observe beaucoup pour améliorer les choses, les tactiques passent par lui.

Vous pensez à la Ligue des champions ?

On parle surtout d’une qualification européenne entre nous, c’est ça le terme. L’objectif est de surfer sur cette bonne vague, on ne parle pas vraiment de Ligue des Champions. On vit au jour le jour, match après match. On continue de travailler dur, on fera les comptes en fin de saison. Pourquoi pas une belle surprise à la fin.

La Coupe de France est-elle un bonus ?

C’est une compétition fabuleuse, il ne faut pas calculer et gagner. Il n’y pas de match aller-retour, il faut donner le maximum.

Demain, on ne parlera que de la Coupe de France. Grenoble est une équipe qui va être compliquée à jouer, le GF38 est invaincu à domicile cette année. Ils sont troisièmes de Ligue 2. Il faudra être le plus performant possible pour espérer passer.
Ruben AguilarDéfenseur de l'AS Monaco

Tu impressionnes par tes aptitudes physiques, quel est ton secret ?

J’aime courir, j’ai eu cette chance dès le plus jeune âge d’avoir cette aptitude. Peut-être que cela vient des randonnées avec mon père (sourire). Je ne calcule pas mes efforts, face à Montpellier j’ai demandé à sortir car j’étais lessivé, j’ai tout donné. Je ne sais pas si c’est un don de la nature. Je travaille dur au quotidien, on réalise un travail formidable avec le préparateur physique. Les joueurs ont progressé de ce côté-là grâce au staff, c’est certain.

En cas de succès demain, cela ferait huit victoires consécutives.

C’est une autre compétition, mais tout joueur doit être dans l’optique de vouloir tout gagner. Cela nous tient à cœur de réaliser cette huitième victoire, même si on ne parle de la Ligue 1. Demain, on ne parlera que de la Coupe de France. Grenoble est une équipe qui va être compliquée à jouer, le GF38 est invaincu à domicile cette année. Ils sont troisièmes de Ligue 2. Il faudra être le plus performant possible pour espérer passer.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.