Fermer
Ligue 1 Uber Eats 28 novembre 2021, 10:00

Strasbourg pour les nuls, avec @Direct_Racing

Strasbourg pour les nuls, avec @Direct_Racing
L'AS Monaco reçoit le Racing Club de Strasbourg, ce dimanche (15h), à l'occasion de la 15e journée de Ligue 1. Avant cette rencontre, focus sur l'adversaire des Rouge et Blanc avec le compte spécialisé @Direct_Racing.

Le Stade Louis-II accueille une affiche du haut de tableau de Ligue 1, ce dimanche (15h), à l’occasion de la 15e journée. L’AS Monaco (8e) reçoit en effet le RC Strasbourg (7e), une équipe avec laquelle elle est à égalité de points au classement. Avant cette rencontre, focus sur le club alsacien avec Jonathan Helbling, de @Direct_Racing, compte spécialisé sur l’actu du RCSA.

Un début de saison réussi

Au printemps dernier, les Strasbourgeois ont tremblé jusqu’au bout. Quinzièmes de Ligue 1, il n’ont fini qu’avec deux petits points d’avance sur Nantes, 18e et barragiste. Le maintien est donc encore une fois l’objectif prioritaire cette saison, mais le Racing est parti sur des bases plus élevées puisqu’il occupe actuellement la 7e place, à égalité avec l’AS Monaco, et compte déjà 19 points.

« Vu la fin de saison dernière, avec un maintien acquis à la dernière journée, on ne savait pas comment appréhender ce nouvel exercice, admet le spécialiste du RCSA. Après, l’équipe s’est quand même pas mal renforcée, donc on s’attendait à ce type de début de saison. Le bilan comptable est plutôt correct et surtout les prestations sont agréables, ça joue bien au football. Donc le début de saison est plutôt réussi. »

La greffe Julien Stephan a pris

Arrivé sur le banc du RC Strasbourg en mai 2016, Thierry Laurey a ramené le club dans l’élite et l’a mené à une victoire en Coupe de la Ligue en 2019, avant de quitter ses fonctions cet été. Pour lui succéder, les dirigeants alsaciens ont choisi Julien Stephan, un jeune coach (41 ans) qui avait réussi sa première mission à la tête du Stade Rennais (décembre 2018 – mars 2021). Et pour le moment, la greffe a pris.

« Dès les matchs de préparation, on voyait une équipe qui avait la volonté de ressortir le ballon très proprement. Donc c’est sûr que Julien Stephan a apporté un vent de fraîcheur sur cette équipe, et il va falloir que ça dure. Mais honnêtement, on a été très surpris, positivement, de sa nomination car on pensait qu’il serait inaccessible. On pouvait difficilement faire mieux car il aurait pu prétendre à d’autres clubs que le Racing. »

Des recrues qui donnent satisfaction

Si Strasbourg a vendu une de ses pépites cet été, avec le départ de Mohamed Simakan au RB Leipzig, c’est surtout dans le sens des arrivées que le mercato a été animé. Le mouvement phare a évidemment été le retour au bercail de Kevin Gameiro, 13 ans après son départ, mais c’est surtout défensivement que le club s’est renforcé, avec les arrivées de Karol Fila (Lechia Gdańsk), Frédéric Guilbert (Aston Villa, prêt), Lucas Perrin (Marseille, prêt), Maxime Le Marchand (Fulham), Gerzino Nyamsi (Rennes) et le prêt du milieu défensif monégasque Jean-Eudes Aholou.

« Pour Gameiro, ce retour s’est fait parce qu’il avait envie d’avoir du temps de jeu et voulait donner le meilleur pour le club où il a été formé. Très clairement, c’est un gros coup pour le club, même s’il a une grosse pression car il y a une énorme attente autour de lui. Il faut qu’il soit en réussite, sinon ça va commencer à grincer un peu dans les tribunes. Pour le reste, c’est un mercato satisfaisant, avec notamment le retour de Guilbert. On a vraiment voulu avoir une assise défensive beaucoup plus costaud que la saison dernière. »

Le match contre Monaco

C’est une affiche du haut de tableau qui va se jouer ce dimanche au Stade Louis-II, puisque les deux équipes sont à égalité de points à la 7e place. L’objectif est donc clair des deux côtés : gagner pour se rapprocher du Top 5. Côté alsacien, on envisage donc cette rencontre avec ambition, mais également avec crainte vu le potentiel de l’équipe monégasque.

« Déjà, je déteste jouer contre Monaco car c’est une très grosse équipe (sourire), avoue Jonathan Helbling. Le classement ne reflète pas la qualité des joueurs et du coach Niko Kovac. Côté strasbourgeois, la force c’est la colonne vertébrale avec la défense centrale, le duo Prcić-Thomasson au milieu et Ajorque et Gameiro devant, qui permet d’avoir un bon jeu de transition et la capacité à ressortir proprement. Et pour moi le point faible c’est le jeu dans le dos de notre défense, qu’on a encore un peu de mal à maîtriser. »

La compo face à Reims (1-1) : Sels – Guilbert, Perrin, Nyamsi, Djiku, Liénard – Sissoko, Prcić, Thomasson – Diallo, Gameiro

Remplaçants : Kawashima, Fila, Elimbi Gilbert, Bellegarde, Diarra, Kandil, Sahi, Waris

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.