Fermer
Histoire 03 avril 2020, 11:00

Coupe de France 1960 : Un 1/4 à la mémoire de Monsieur Hidalgo

Coupe de France 1960 : Un 1/4 à la mémoire de Monsieur Hidalgo
Notre série dédiée à la Coupe de France 1960 nous conduit désormais en Île-de-France et plus précisément à Colombes, pour un alléchant derby en 1/4 de finale, opposant l’AS Monaco à l’OGC Nice.

Cela fait maintenant deux rencontres que l’AS Monaco se fait une frayeur en disputant les prolongations. Des parties parfois trompeuses et éprouvantes mais bien loin de ce qui attendait les Rouge et Blanc pour les 1/4 de finale de la Coupe de France. Le 3 avril 1960, l’AS Monaco retrouve un club de première division qui n’est autre que son rival, l’OGC Nice. Un tirage donnant lieu à un derby du Sud-Est … Devant près de 13 000 spectateurs, les deux formations se disputent une qualification pour le dernier carré !

L’OGC Nice à son apogée

Pour cette rencontre, Lucien Leduc décide de renouveler sa confiance aux joueurs qui avaient défendu les couleurs de l’AS Monaco face à Forbach. En face, l’OGC Nice est dans ses heures de gloires ! Champions de France un an plus tôt, les Aiglons échouent aux portes des 1/2 finales de Ligue des Champions face au Réal Madrid, malgré une victoire à domicile et à un triplé de Victor Nurenberg (3-2 puis 4-0).
Les Aiglons ne le savent pas encore, mais ils disposent cette année là d’un effectif historique ! Sur le terrain, les 2e et 5e meilleurs buteurs du club : Victor Nurenberg, 111 réalisations & Hector De Bourgoing, 74 buts. Ainsi que les 3e et 4e joueurs les plus capés : César Hector Gonzalez, 356 matches & André Chorda, 334 matches.

Le 3 avril 1960, Mr Bureloux se charge d’arbitrer un match qui promet d’être grandiose !
Le premier quart d’heure démarre sur les chapeaux de roues, sans pour autant voir une formation prendre le dessus. Il faudra attendre la 32e minute pour que le match livre toutes ses promesses. C’est le malien, Omar Barrou qui trompe Henri Alberto et donne l’avantage aux Aiglons dans la partie. Les Rouges et Blanc rentrent au vestiaire avec un but de retard.

La délivrance …

De retour sur la pelouse, les joueurs de Lucien Leduc semblent avoir pris conscience du parcours qu’il leur reste à accomplir pour remporter la partie. Le premier but asémiste se fera attendre, mais c’est finalement Michel Hidalgo qui permet à son équipe de revenir dans le match (65e). L’AS Monaco est lancé ! Il ne faudra attendre qu’une minute de plus pour que le marseillais Lucien Cossou, donne l’avantage aux Rouge et Blanc (2-1, 66e). Les Aiglons ne savent plus quoi faire … Essayant tant bien que mal de recoller au score, ils se feront finalement surprendre à la 82e minute par Serge Roy, qui clôture la marque ! Score final 3-1, l’AS Monaco est qualifié pour les 1/2 finale de Coupe de France, pour la 2e fois en trois ans.

Michel Hidalgo, “un créateur d’émotions”

Natif des Hauts-de-France, Hidalgo remporte le Championnat de France en 1955 avec le Stade de Reims. Il signe à l’AS Monaco deux ans plus tard pour rester plus de 9 saisons sur le Rocher (330 matchs, 31 buts). Hidalgo envisage alors une carrière d’entraineur. Il reprend finalement l’Equipe de France à une époque où celle-ci échoue lamentablement dans les tournois internationaux. Profitant de l’éclosion d’une jeune génération emmenée par Platini, Giresse, Rocheteau et Bossis, entre autres, il écrit une page dorée de l’histoire du football français. Il qualifie les bleus pour les phases finales de la Coupe du Monde 1978, après douze ans d’absence. En 1982, il se heurte à l’Allemagne de l’Ouest (RFA) en demi finale de la Coupe du Monde, dans un match historique et controversé. Une défaite aux tirs au but qu’il ne digèrera pas… Finalement il décroche le premier trophée de l’Equipe de France en remportant l’Euro 1984 !
Véritable meneur d’homme, en tant que sélectionneur mais aussi de joueur, il ne compte pas moins de 7 trophées avec l’AS Monaco.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.