Fermer
Histoire 24 janvier 2020, 10:20

Il y a 60 ans débutait l'épopée de la Coupe de France 1960 !

Il y a 60 ans débutait l'épopée de la Coupe de France 1960 !
A l’occasion du 60e anniversaire du premier trophée remporté par l’AS Monaco, nous vous faisons revivre l’épopée, tour par tour jusqu’au 15 mai, jour de la finale remportée contre Saint-Étienne. Tout a débuté à Lyon le 24 janvier 1960...

Pour ce 32e de finale programmé au Stade de Gerland, Lucien Leduc et ses joueurs se confrontent à une équipe bien connue du technicien monégasque : le FC Annecy. Le FCA jouent alors les premiers rôles dans le championnat amateur et décrocheront le titre national amateur lors de cette année 1960. Lucien Leduc y avait auparavant débuté sa carrière d’entraineur, juste après avoir raccroché les crampons, puis avait quitté Annecy et la Haute-Savoie pour rejoindre l’AS Monaco en 1958.

Le piège haut-savoyard

Lucien Leduc est un entraineur satisfait à la fin de la rencontre. Son équipe vient de s’imposer sur le score de 3/1 grâce à des réalisations de Biancheri, Casolari et Roy (60e, 73e et 85e min). Pourtant, tout n’est pas simple lors de cette entrée en lice. Devant un peu moins de 4000 spectateurs, Annecy prend l’avantage face à Raymond Sottimano – gardien réserviste qui dispute alors l’un de ses six matchs officiels avec l’AS Monaco – pour le conserver jusqu’à la fin du premier acte.  Tout semble indiquer que le piège du FCA peut se refermer sur les joueurs de l’AS Monaco.

C’est au Stade de Gerland de Lyon qu’a débuté l’épopée avec ce premier match contre Annecy. Lors du tour suivant, l’AS Monaco affrontait l’OL au… Stade Vélodrome de Marseille !

Première « remontada »

A l’heure de jeu, l’un des acteurs majeurs de ce parcours, Henri Biancheri, permet aux siens d’égaliser. Le milieu de terrain des Rouge et Blanc récidivera plusieurs fois dans la compétition, notamment lors de la « remontada » face à Forbach (3/2) en 8es de finale au Parc Lescure de Bordeaux. Tout comme son acolyte de l’attaque, Serge Roy qui inscrit le troisième but pour conforter la belle victoire monégasque. L’attaquant finira meilleur buteur de la compétition avec 5 réalisations. Quelques minutes auparavant, Georges Casolari est à la conclusion d’une des nombreuses actions monégasques du match pour donner l’avantage à son équipe. L’AS Monaco, séduisante et offensive, se qualifie pour la suite de la compétition face à l’Olympique Lyonnais.

Un succès loin des siens

Le Stade Gerland, le Stade Vélodrome, le Parc Lescure, le Parc des Princes et le Stade Yves-du-Manoir à Colombes, accueilleront l’AS Monaco tout au long de cette compétition, mais jamais le Stade Louis-II. Les matchs de Coupe de France se jouent alors sur un terrain neutre, avec match à rejouer en cas d’égalité. C’est la règle jusqu’en 1968 et l’introduction des matchs en aller-retour, formule à son tour abandonnée en 1989 pour alléger le calendrier, pour une formule de match unique toujours en vigueur aujourd’hui..

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.