Fermer
National 2 24 janvier 2020, 19:46

Kevin Appin : "Chaque match est important pour le maintien"

Kevin Appin : "Chaque match est important pour le maintien"
Vainqueur de la coupe Gambardella en 2017, le milieu de terrain et capitaine de l'équipe réserve de l'AS Monaco se livre sur la suite de la saison, dont le match de ce samedi (18h) sur la pelouse de la réserve de l'Olympique de Marseille.

Kevin, comment as-tu trouvé ta première partie de saison et quels sont tes objectifs personnels pour la deuxième ?
Si je devais donner un mot sur ma première partie de saison je dirais un peu grise. J’ai mis du temps à retrouver un bon rythme et le même niveau que lorsque je me suis blessé en février 2019. J’ai réalisé de bonnes et de moins bonnes prestations. Concernant la deuxième partie de saison, je vise une régularité en matière de performances, tout en montrant que je suis présent et ambitieux.

Lors de la dernière journée du championnat de National 2, vous avez concédé le nul face à l’OL après avoir ouvert le score (1-1). Avec du recul, comment analyses-tu cette rencontre ?
L’OL, c’était un match qui aurait du être gagné en première mi-temps si nous avions bonifié les occasions que nous nous sommes procurés. Malheureusement ça n’a pas été le cas. Ce qui nous a manqué en deuxième période, c’est la concentration. Il a suffit de trois minutes pour ne pas l’emporter.

Nous avons gommé les mauvaises habitudes tout en perfectionnant nos qualités. Ce que l'on travaille à l'entraînement, nous le faisons déjà en match, c'est juste du perfectionnement.

Vous avez eu quinze jours pour travailler le déplacement face à Marseille. Quels ont été les axes de travail du groupe ?
Sur 15 jours nous avons beaucoup travaillé sur nos défauts. Nous avons gommé les mauvaises habitudes et perfectionné nos points forts. Les automatismes ont aussi été au coeur de notre préparation. Ce que l’on travaille a l’entraînement nous le faisons déjà en match, c’est juste du perfectionnement.

Vous aviez réussi à remporter le match aller sur le score de 1-0 contre la réserve de l’Olympique de Marseille en août dernier. Qu’est-ce qui avait fait la différence ce jour-là ?
Lors de notre première rencontre contre l’OM, nous avons réussi à nous procurer de nombreuses situations en attaque tout le match. Défensivement, nous n’avons pas cédé aux différents assauts. C’est aussi simple que ça.

Originaire de Marseille, comment vis-tu ton retour dans ta ville natale ?
Retourner là-bas, ça ne me fait plus grand chose (rires). Ce n’est pas la première fois que j’y retourne. Si j’y retourne pour jouer au Vélodrome, alors là oui, les émotions seront présentes.

Le Cercle m’a apporté une certaine maturité et m'a permis d'en apprendre plus sur le football de haut niveau.

Le mois de février s’annonce chargé avec deux réceptions (Hyères et Nimes II) et un déplacement à Annecy. Est-ce un mois déterminant pour le groupe ?
Tout d’abord, il faut rappeler que chaque match est important pour le maintien. Nous avons connu une mauvaise série en première partie de saison. Aujourd’hui, nous n’avons plus droit à l’erreur en vue de notre situation.

L’AS Monaco est propriétaire du Cercles Bruges, ce qui permet au club d’envoyer ses éléments les plus prometteurs s’aguerrir à un niveau plus proche de la Ligue 1. Tu as eu l’occasion d’en profiter lors de ton prêt. Qu’as-tu retenu de cette expérience ?
Le Cercle m’a apporté une certaine maturité et m’a permis d’en apprendre plus sur le football de haut niveau. Être sur le terrain, connaître l’intensité et l’engagement des matchs de Division 1, c’est toujours une expérience à prendre !

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.