Fermer
Coupe de France 18 décembre 2021, 10:00

Le Red Star pour les nuls, avec @leparisiensport

Le Red Star pour les nuls, avec @leparisiensport
L'AS Monaco affronte le Red Star, ce dimanche (13h45), en 32es de finale de la Coupe de France. Focus sur l'adversaire des Rouge et Blanc avec Laurent Pruneta, journaliste au service des Sports du Parisien.

Retour en région parisienne pour les Monégasques. Après leur défaite au Parc des Princes dimanche en Ligue 1 (2-0), les hommes de Niko Kovac vont évoluer dans une autre enceinte mythique, celle du stade Bauer, l’antre du Red Star. Avant ce 32e de finale de Coupe de France, présentation de cette équipe de National 1 avec Laurent Pruneta, journaliste au service des sports du Parisien, qui suit l’équipe audonienne tout au long de la saison.

Une saison chaotique

Pour sa troisième saison en National 1 depuis sa descente de Ligue 2, le Red Star s’attendait sans doute à des résultats bien différents. Septième en 2020-2021, le club de Seine-Saint-Denis ne joue pas la montée mais pense surtout à se maintenir. Après 16 journées, il occupe la 12e place avec seulement quatre unités d’avance sur la zone rouge.

« Il y a eu une baisse de budget qui a impacté le recrutement, qui s’est aussi fait tardivement, donc cela a mis du temps à se mettre en place, explique Laurent Pruneta. Le début de saison est donc très décevant, avec notamment la décision d’écarter l’entraîneur Vincent Bordot après une lourde défaite 6-0 à Annecy. Pour le moment, c’est une équipe de deuxième partie de tableau de National 1, pas mieux. Et c’est malheureusement très loin des ambitions du début de saison. »

Habib Beye fait ses gammes

L’adjoint a pris du galon. Depuis la mi-septembre et le départ de Vincent Bordot, Habib Beye a pris seul les commandes de l’équipe première du Red Star. Une première expérience pour l’ancien international sénégalais, obligé d’apprendre rapidement pour sauver le club de la relégation. Et pour le moment, cela fonctionne plutôt bien, avec quatre victoires et un match nul en dix rencontres de championnat.

« Au début, ça ne devait être qu’un intérim, notamment parce qu’il est également consultant pour Canal + et qu’il passe son BEPF cette année, explique le journaliste du Parisien. Mais finalement il est resté. Lors des premières rencontres, il a installé un système avec trois défenseurs centraux et des pistons sur les côtés, ce qui permettait d’avoir des occasions mais l’équipe se faisait souvent prendre en contres. Puis il a trouvé la bonne formule en revenant à un peu plus de pragmatisme, avec un 4-4-2 plus sécurisant qui pour le moment offre des résultats. »

Les forces et faiblesses

Un déséquilibre. Voilà comment résumer cette équipe du Red Star, 4e meilleure attaque de National 1 (24 buts en 16 matchs) mais également 3e plus mauvaise défense, avec 28 buts encaissés. « C’est une équipe qui fait pas mal de cadeaux, même si ça va un peu mieux avec ce système en 4-4-2 », confirme Laurent Pruneta, avant de dresser la liste des qualités de cette formation.

« Leur grosse force, c’est Cheikh Ndoye qui touche énormément de ballons au milieu de terrain. L’attaquant Pape Meïssa Ba est également en pleine forme et assez régulier. Il vient d’inscrire un triplé à Sedan (3-1). Et Stéphane Sparagna, passé notamment par Marseille et Auxerre, stabilise la défense. Mais la vraie force du Red Star, c’est que c’est une équipe de coupe. La saison passée, ils ont éliminé Lens (3-2 en 16es de finale) avant de s’incliner contre Lyon aux tirs au but en 8es. Et puis le stade Bauer sera très chaud car cette affiche est très attendue. Avec leur deux victoires consécutives en championnat, là ils vont pouvoir se lâcher. »

Le joueur à surveiller

Un style et un parcours à la Ribéry. Damien Durand sera le principal danger à surveiller pour les Monégasques ce dimanche. Auteur de 6 buts et 8 passes décisives depuis le début de saison en championnat, cet ailier gauche de 26 ans, au petit gabarit, explose sur le tard avec le Red Star, après des années dans le monde amateur.

« C’est le joueur qui peut vraiment faire la différence. Il est très rapide et sa spéciale c’est de rentrer à l’intérieur pour frapper. Il était encore animateur en mairie il y a deux ans, c’est un parcours incroyable. Il a joué en N3 aux Ulis, avant une année à Sainte-Geneviève en N2 puis de rejoindre le Red Star en 2020. Lors de ses débuts, il a tout cassé et le club l’a fait prolonger car il était déjà très courtisé. C’est le facteur X de cette équipe. »

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.