Fermer
Réseaux sociaux 17 novembre 2020, 12:25

L'interview Instagram by Niko Kovac

L'interview Instagram by Niko Kovac
Le coach des Rouge et Blanc s'est prêté à un exercice un peu spécial ce lundi, en répondant aux questions des fans de l'AS Monaco sur le réseau social Instagram. Extraits.

Juste après la séance d’entraînement matinale, hier, Niko Kovac avait rendez-vous dans un studio du Centre d’entraînement de La Turbie pour répondre à une interview un peu spéciale, celle des supporters de l’AS Monaco. Ces derniers avaient été invités dimanche 15 novembre à poser leurs questions au technicien croate sur Instagram.

Avec le sourire, l’entraîneur en place depuis cet été a répondu à de nombreuses interrogations et a également tenu à laisser un message aux fans des Rouge et Blanc : « Merci pour votre soutien. Nous savons que vous êtes derrière nous. Vous n’êtes pas au stade, mais on ressent votre présence. On sait que vous supportez le club malgré tout, et on vous en remercie. Cette période n’est pas la plus facile, donc faites attention à vous, prenez soin de vous. On espère vous revoir rapidement dans notre stade. »

Après dix matchs, comment sentez-vous votre groupe et son potentiel ?

Nous sommes arrivés il y a 4 mois. Je pense qu’on a beaucoup appris sur nos joueurs, ils me connaissent et je les connais. Je suis heureux avec le groupe, on a un beau mélange avec des jeunes et des moins jeunes, on est sur la bonne direction. Sur les dix matchs, je dirais que c’est bien, mais en tant que coach on veut toujours le maximum de points. Pour être honnête, nous pourrions avoir 20-21 points et aujourd’hui nous n’en avons que 17. On essaie chaque jour de s’améliorer, mais comme je l’ai dit on est sur le bon chemin.

Pourquoi avoir fait le choix de donner le brassard de capitaine à Wissam Ben Yedder ?

Wissam est une grande star, pas seulement en France mais dans le monde entier. C’est un leader, un joueur d’expérience, qui influence les jeunes joueurs et aide l’équipe par ses qualités. Il aide également la jeune génération, je pense que c’est un honneur pour lui d’être le capitaine de l’AS Monaco et je suis content qu’il le soit. C’est ce que j’attends de lui, il doit continuer sur sa lancée.

La première chose que je veux voir chez un jeune joueur est la passion et un état d'esprit de bosseur. Ils doivent me le montrer sur le terrain et aux entraînements. On a beaucoup de jeunes joueurs talentueux qui jouent à l'Academy ou avec nous en équipe première.
Niko KovacEntraîneur de l'AS Monaco

Désirez-vous donner du temps de jeu aux joueurs de l’Academy ?

Ce n’est pas un problème pour moi de donner l’opportunité aux jeunes d’intégrer l’équipe. L’important, c’est d’être performant et c’est cela qui donne l’occasion de jouer. La première chose que je veux voir chez un jeune joueur est la passion et un état d’esprit de bosseur. Ils doivent me le montrer sur le terrain et aux entraînements. On a beaucoup de jeunes joueurs talentueux qui jouent à l’Academy ou avec nous en équipe première. Chrislain (Matsima), par exemple, qui a joué trois matchs. C’est la bonne voie à suivre, mais pour cela le niveau doit être élevé.

Quelle est la chose principale à améliorer pour le prochain match ?

Le prochain match est contre le PSG, la meilleure équipe du championnat. Il y a les meilleurs joueurs donc ce sera un match difficile pour nous. Nous allons essayer de prendre des points et pour cela, nous devrons être à 100% et jouer en équipe. Je crois en mes joueurs, il se donnent à 100% et c’est le plus important. Quand vous le faites, vous pouvez espérer un point voire trois. Si ce n’est pas le cas, ce sera dur mais on pensera positif.

Où voyez-vous l’AS Monaco dans trois-quatre ans ?

Aujourd’hui, on démarre un nouveau chapitre pour le club. On est sur un bon équilibre, même si tout changement nécessite du temps. Nous sommes sur la bonne voie mais la route n’est pas la fin en soi. Il faut grandir encore et encore. Le football, c’est comme dans la vie. Parfois, tu tombes, mais l’important, c’est de se relever. J’espère que le futur du club s’inscrira dans les compétitions internationales, on travaille pour cela et on a besoin de votre soutien en tant que supporters.

Quelle musique écoutez-vous avant les matchs ?

J’aime beaucoup la musique croate et j’aime aussi écouter de la musique espagnole. Ce sont des musiques avec un bon rythme c’est important pour moi que la mélodie soit top. J’écoute tout ce qui sonne bien (sourire).

Je dirais que le meilleur adversaire que j'ai eu durant ma carrière, c'est Zizou (Zinédine Zidane). J'ai joué beaucoup de fois contre lui, c'était un super super joueur. Ça a toujours été un grand honneur de jouer contre lui, c'était un vrai gentlemen sur le terrain, un très bon joueur, très respectueux, vraiment le meilleur.
Niko KovacEntraîneur de l'AS Monaco

Avez-vous un film ou une série préféré ?

Pour être honnête, je n’ai pas le temps de regarder la télé. On travaille beaucoup. Vous me croyez ou non, mais depuis que je suis là, je n’ai allumé qu’une seule fois la télévision et j’ai regardé des émissions pour me faire à la langue française. De fait, je n’ai pas de série ou de film que j’aime particulièrement.

Où en êtes-vous dans votre apprentissage du Français ?

Je pense que je comprends une bonne partie du Français, mais le parler, c’est plus compliqué car il faut plus de confiance. Pour être honnête, les gens autour de moi ont un gros problème car ils doivent parler anglais avec moi. La langue principale est l’Anglais en ce moment. J’essaie de m’améliorer, je travaille pour ça et j’ai besoin d’un peu de temps.

Qui a été le meilleur adversaire de votre carrière de joueur ?

Je dirais que c’est Zizou (Zinédine Zidane). J’ai joué beaucoup de fois contre lui, c’était un super super joueur. Ça a toujours été un grand honneur de jouer contre lui, c’était un vrai gentlemen sur le terrain, un très bon joueur, très respectueux, vraiment le meilleur.

Toujours en tant que joueur, quel est votre meilleur souvenir ?

C’est difficile. En tant que joueur, c’est clair que quand tu gagnes le titre, c’est la consécration. Le faire avec le Bayern Munich (Niko Kovac a été champion d’Allemagne en 2003, ndlr), c’était quelque chose de spécial.

Qu’est-ce que vous aimez à l’AS Monaco ?

L’AS Monaco est un grand club historique. J’aime son histoire, ils ont gagné beaucoup de trophées. C’est un petit pays, c’est très unique, on n’est pas seulement l’AS Monaco mais aussi une Nation. Nous sommes en train de construire un nouvel AS Monaco, le projet du club est de haut niveau. J’espère qu’on va réaliser nos objectifs, pas seulement pour nous, mais aussi pour les supporters. On donne le meilleur pour le faire.

Mon frère ? Je peux lui faire confiance à 100%, comme au reste du staff. Nous ne sommes pas des amis, ni des collègues, nous sommes frères, on a le même sang. C'est bien, car nous avons également joué ensemble. Quand j'ai des soucis, il est toujours derrière moi à me soutenir. Il est top et il est d'une grande aide.
Niko KovacEntraîneur de l'AS Monaco

Qu’est-que cela représente de travailler avec Robert, votre frère ?

C’est atypique, c’est une situation unique et je suis heureux de la vivre. Je peux lui faire confiance à 100%, comme au reste du staff. Nous ne sommes pas des amis, ni des collègues, nous sommes frères, on a le même sang. C’est bien, car nous avons également joué ensemble. Quand j’ai des soucis, il est toujours derrière moi à me soutenir. Il est top et il est d’une grande aide.

Ne vous battez-vous pas comme le font tous les frères ?

Bien sur que lorsque nous étions petits, on se bagarrait. C’est le plus jeune il voulait être meilleur que moi mais je suis l’aîné. Maintenant on échange avec un esprit critique. Ce n’est pas toujours moi qui ait raison, parce que je suis l’aîné. S’il a une autre opinion on discute et si ses arguments sont meilleurs, pas de problème. J’accepte de changer mon point de vue si j’estime que c’est la bonne voie pour la réussite.

Suivez le compte Instagram de l’AS Monaco.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.