Fermer
Coupe de France 04 janvier 2020, 17:19

Première victoire de l'année !

Première victoire de l'année !
Un doublé de Keita Baldé, avec un but marqué dans les dernières secondes du match, qualifie l'AS Monaco pour les 16es de finale de la Coupe de France. Une victoire méritée contre une solide formation rémoise (2-1)

C’est sous un soleil radieux que démarrait ce premier match de l’année 2020, également le premier de Robert Moreno et son staff sur le banc de l’AS Monaco. Ce dernier proposait un onze audacieux, avec une défense à quatre et six cinq joueurs à vocation offensive. Dès l’entame la physionomie du match était claire. Les Rouge et Blanc monopolisaient le ballon et faisaient face à un bloc rémois des plus compacts. Après deux incursions de Baldé côté gauche (3e) et Golovin côté droit (5e), c’est pourtant Reims qui se procurait la première occasion chaude de la partie. Oudin était à la réception d’une longue ouverture et tentait d’ajuster Lecomte d’un tir croisé qui rasait le montant droit !

Un ballon monopolisé

L’AS Monaco ne se laissait pas déstabiliser par cette alerte et la réponse intervenait trois minutes plus tard avec une reprise de Ben Yedder déviée en corner de justesse par une jambe rémoise (12e). Quelques instants plus tard, alors que la domination monégasque augmentait crescendo, Lemaître devait intervenir sur un tir de Gelson (21e), puis sur un autre de Golovin plus dangereux encore. Les Rouge et Blanc campaient dans le camp adverse et se procuraient encore une occasion juste avant la pause. Gelson mettait le cuir devant le but, Baldé se jetait mais ne parvenait pas à le dévier. Foket écartait le danger avant que M. Delajod ne siffle la fin d’une première période largement dominée par l’AS Monaco.

1 / 34

Baldé trouve la faille…

Restait à faire la différence dans un second acte, ce à quoi s’attelaient les joueurs de Robert Moreno, qui se procuraient trois occasions coup sur coup juste avant l’heure de jeu. Lemaître s’illustrait tout d’abord sur une lourde frappe d’Henrichs (55e), puis en déviant le ballon devant Gelson sur un centre venu de la droite (57e). Dans la foulée, Ben Yedder tentait une « Madjer » sur un centre de Gelson, sans réussite (58e). Il se muait alors en passeur à la 61e pour trouver Baldé devant le but rémois. La tête du sénégalais prenait le chemin de la lucarne gauche de Lemaître, qui assistait impuissant à l’ouverture du score de l’AS Monaco (61e). Un avantage ultra mérité, mais de courte durée car Dia, entré en jeu à la 68e, égalisait à la 69e sur une belle action individuelle.

… Et s’offre un doublé décisif

Tout était à refaire pour les Rouge et Blanc qui marquaient le pas, même si Munetsi était tout heureux de repousser un missile de Golovin à la 78e. Pire, M. Delajod sifflait un pénalty en faveur de Reims à la 85e minute suite à une intervention à retardement de Silva sur Kamara. Le hold-up était proche, mais Lecomte repoussait la tentative de Doumbia et laissait son équipe à flot. Alors que le temps additionnel était déjà bien entamé et qu’une prolongation était promise, l’AS Monaco faisait la différence dans les ultimes secondes. Sur un corner obtenu par Gelson et tiré par Golovin, Baldé marquait le but de la victoire d’une reprise du droit ! Une belle émotion pour ce premier match de l’année et une qualification méritée pour Robert Moreno et ses hommes.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.