Fermer
Supporters 07 juin 2022, 10:35

A la découverte de Toni, supporter le plus méritant de la saison

A la découverte de Toni, supporter le plus méritant de la saison
Désigné « supporter le plus méritant de la saison » par le Club, Toni Robin a été distingué en marge de la rencontre face à Brest (victoire 4-2). Découverte de cet amoureux de l’AS Monaco, originaire de Vendée…

L’émotion était palpable au moment d’être mis à l’honneur en avant-match de la rencontre face au Stade Brestois. Plus habitué aux parcages visiteurs qu’aux projecteurs, un mélange de fierté et de sentiments habitaient Toni au moment de se voir récompenser par Oleg Petrov, Vice-président, pour son engagement aux côtés du club durant toute la saison.

Il faut dire que sa passion pour le club du Rocher force l’admiration. Habitant à La Rochelle, ce vendéen de naissance est pourtant abonné au Stade Louis-II où il ne rate quasiment aucune rencontre. « Dès que je connais la programmation du match, je réserve mes billets d’avion entre Nantes et Nice. Ensuite, j’ai un ami, membre du CSM, qui m’accueille chez lui à Beausoleil. » Une fidélité facilitée par un employeur connaissant son amour pour les Rouge & Blanc et le « soutient » en lui « accordant une certaine flexibilité. »

Des déplacements qui ne se font jamais sans sa femme, Brigitte, fan de Ludovic Giuly depuis toujours et « progressivement convertie en fidèle supportrice » depuis sa rencontre avec Toni. « Elle a commencé à m’accompagner de plus en plus régulièrement, jusqu’à ne plus rater aucun des déplacements à mes côtés »

Au cours de l’exercice 2021-22, il a agrémenté sa saison de 11 déplacements, parmi lesquels San Sebastian, en phase de groupe d’Europa League face à la Real Sociedad (1-1) dont il retient « l’ambiance et le très bon accueil de ses supporters adverses », Rouen, en 32ème de finale de Coupe de France face à Quevilly Rouen (victoire 3-1), ou encore à Brest, « pas le meilleur souvenir de la saison », lors de la 12ème journée de Ligue 1 (défaite 2-0).

Une saison particulière au cours de laquelle il assure avoir « toujours cru en l’équipe. Il fallait donner du temps au nouveau coach, ça a payé. » Comme tous les amoureux du club du Rocher, il classe les réceptions de Lyon et Paris dans les meilleurs souvenirs de la saison : « Le match contre Paris, je n’y croyais pas car nous n’étions pas au mieux à ce moment-là, mais je pense que le match qui m’a le plus fait plaisir c’était contre Lyon. »

Mais comment tombe-t-on amoureux de l’AS Monaco lorsque l’on est né à Fontenay-le-Comte en Vendée ? « Lorsque j’avais 16 ans, j’ai rendu visite à ma cousine qui habitait à l’époque à Antibes. Elle m’a emmené visiter Monaco et ça a été le coup de foudre. » Un amour qui dure maintenant plus de 40 ans et qui a connu des grands épisodes.

Ceux qui sont personnels d’abord, ces premières fois qui ne s’oublient pas. « C’est d’abord à l’extérieur que j’ai vu mes premiers matchs de l’AS Monaco. Lorsque j’ai eu mon permis de conduire, j’ai commencé à aller supporter l’équipe à Nantes et Bordeaux. » Avant ensuite la grande première au Stade Louis-II, à l’occasion d’un Monaco-Montpellier lors de la saison 1988-89. Si le match n’est pas resté dans les annales (0-0), il aura permis à Toni de pouvoir admirer de près Jean-Luc Ettori, « l’un de (ses) joueurs préférés, toute génération confondue », Manuel Amoros, Patrick Battiston, Claude Puel, ou encore Glenn Hoddle, sans oublier Arsène Wenger, alors entraîneur de l’équipe. « J’étais à la fois très fier et très ému, je me souviendrai de cette rencontre toute ma vie. »

Mais également ceux qui sont gravés dans la mémoire collective de tous les supporters Rouge & Blanc et ont pour dénominateur commun la Ligue des Champions. Ainsi Toni se remémore les qualifications exceptionnelles à domicile face au Real Madrid en 2003-04 (victoire 3-1 en 1/4 de finales retour) et Manchester City en 2016-17 (victoire 3-1 en 1/8ème de finales retour), ainsi que les déplacements épiques la même saison à Manchester City (défaite 5-3 en 1/8ème de finales aller), et à Dortmund (victoire 3-2 en 1/4 de finales aller) « où le Mur Jaune (l’)avait impressionné. »

Au niveau hexagonal, Toni, lui-même ancien joueur amateur, entraîneur auprès de jeunes licenciés et membre du District des Deux-Sèvres, se souviendra éternellement du 17 mai 2003. Ce jour-là, présent au Stade de France, il avait assisté au sacre de l’AS Monaco en finale de la Coupe de la Ligue face à Sochaux (victoire 4-1). Ludovic Giuly (deux buts) et Flavio Roma, « deux des joueurs qui (l’) ont le plus marqué », avaient d’ailleurs étaient impeccables à cette occasion.

Sa passion pour le Club l’emmènera jusqu’à Shenzhen, en Chine, « à plus de 9000km du Rocher, mon plus lointain déplacement », pour soutenir les hommes de Leonardo Jardim face au Paris SG lors du Trophée des Champions 2018 (défaite 4-0).

Et lorsqu’il n’est pas dans les stades de France et de Navarre ? Toni fait plutôt partie de ceux qui préfèrent regarder les matchs « tranquillement » chez eux, loin de l’agitation des bars. Un repos bien mérité pour l’un des supporters les plus actifs que compte l’AS Monaco.

Et de conclure : « Je remercie le Club pour cette distinction. J’ai été extrêmement bien accueilli. Il y a une vraie proximité entre l’AS Monaco et ses supporters, on sent qu’on est vraiment un club familial. »

C’est dit :
« J’ai une pensée pour Jean-Paul Chaude (ancien Président du CSM qui nous a quittés cette saison). Je l’ai connu lors d’un déplacement à Niort (2011/2012). C’était une personne extraordinaire. Moi qui suis fils unique, il était comme un frère pour moi. »

« Je tiens également à saluer notre Président, et toutes les équipes derrière lui, pour tout ce qui a été réalisé depuis la reprise du club. Il faut se rendre compte du chemin parcouru depuis notre passage en Ligue 2… Du très bon travail a été réalisé depuis qu’il est à la tête de l’AS Monaco. »

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.