Fermer
Interview 05 novembre 2020, 21:52

Aurélien Tchouameni : "Rendre fiers nos supporters"

Aurélien Tchouameni : "Rendre fiers nos supporters"
A trois jours du derby programmé à l'Allianz Riviera face à l'OGC Nice (17h à huis-clos), Aurélien Tchouameni a fait le point dans l'émission "Au coeur des clubs" sur Téléfoot, le diffuseur de la Ligue 1 Uber Eats.

Face à Bordeaux le week-end dernier (victoire 4-0), il retrouvait pour la première fois ses anciens coéquipiers de son club formateur. A seulement 20 ans, Aurélien Tchouameni a débuté tous les matchs des Rouge et Blanc cette saison, hormis le déplacement à Brest pour lequel il était suspendu. A trois jours d’un court mais important déplacement à Nice pour le derby de la Côte d’Azur, le milieu de terrain de l’AS Monaco a pris le temps de se confier dans l’émission « Au coeur des clubs » présenté par Marina Lorenzo sur Téléfoot, le diffuseur de la Ligue 1 Uber Eats.

Bonjour Aurélien, quel a été le programme du jour à l’entraînement ?

Nous nous préparons pour le grand rendez-vous de ce week-end avec ce derby face à Nice. Nous avons beaucoup travaillé notamment sur la mise en place tactique afin de mettre en place notre plan de jeu. J’espère que ça va bien se passer pour nous.

A quoi vous attendez-vous pour le derby ?

C’est un match très important qu’on a coché dans notre calendrier. On a bien travaillé cette semaine pour le préparer. On espère remporter les trois points pour rendre fiers nos supporters et le peuple monégasque.

Comment jugez-vous votre début de saison ?

On a fait de belles performances, on a eu quelques contrecoups comme face à Lyon mais on prend match par match. On a gagné la semaine dernière, maintenant c’est à nous d’enchaîner une série positive.

Cette rencontre face à Bordeaux sonnait comme les retrouvailles avec votre club formateur…

C’était la première fois que je revoyais mes coéquipiers depuis mon départ en janvier dernier. J’étais content d’avoir gagné ce match et un peu déçu pour mes anciens coéquipiers, mais c’est le football. Après le match, nous avons ensuite discuté de notre vie quotidienne et de mon intégration à l’AS Monaco.

Pourquoi avoir choisi l’AS Monaco ?

L’AS Monaco est un club ambitieux. Je suis très content d’être ici. On m’a mis dans de bonnes conditions à mon arrivée.

Niko Kovac apporte beaucoup de rigueur, que ce soit avec moi ou avec les autres. C’est un grand coach car il a été à la tête d’équipes comme Francfort et le Bayern Munich, mais il a également fait une belle carrière de joueur auparavant. A titre personnel, comme Il était aussi milieu de terrain, il m’aide beaucoup dans l’utilisation du ballon, dans l’agressivité sur le porteur de balle.
Aurélien Tchouameni

Quelles sont les choses que te demande Niko Kovac, et que t’apporte-t-il au quotidien ?

Il apporte beaucoup de rigueur, que ce soit avec moi ou avec les autres. C’est un grand coach car il a été à la tête d’équipes comme Francfort et le Bayern Munich, mais il a également fait une belle carrière de joueur auparavant. A titre personnel, comme Il était aussi milieu de terrain, il m’aide beaucoup dans l’utilisation du ballon, dans l’agressivité sur le porteur de balle. Le point sur lequel il met le plus l’accent est le repli défensif, car il souhaite que nous faisions beaucoup de courses à haute intensité. Cela nous permet ainsi d’être plus compact, comme on a su l’être face aux Girondins.

L’AS Monaco a 57% de possession en moyenne (3e ratio le plus élevé). Quelles consignes vous donne Niko Kovac lorsque vous avez le ballon ?

Nous avons plusieurs plans de jeu. Au fur et à mesure des matchs, nous savons que nous allons avoir de plus en plus d’automatismes. Lorsque nous récupérons le ballon, nous avons toujours une solution avec nos ailiers, les latéraux ou les attaquants qui nous proposent quelque chose. Les différents appels permettent de nous faciliter le jeu et nous espérons que ce sera de plus en plus fluide au fur et à mesure des matchs.

Certes, ce succès contre Bordeaux nous donne de la confiance, mais le match qui arrive contre Nice est encore plus important car il s’agit d’un derby et que nous avons à coeur de le remporter pour nos supporters.
Aurélien Tchouameni

N’y a-t-il pas eu un peu de relâchement cette semaine à l’entraînement ?

Bien évidemment que nous étions heureux d’avoir gagné et réalisé une belle performance contre Bordeaux, mais dès notre retour à l’entraînement, nous nous sommes projetés sur le nouveau match. Nous avons un groupe jeune et le coach a mis l’accent sur ça. Certes, ce succès contre Bordeaux nous donne de la confiance, mais le match qui arrive contre Nice est encore plus important car il s’agit d’un derby et que nous avons à coeur de le remporter pour nos supporters.

C’est plus compliqué pour vous cette saison à l’extérieur…

Lorsque l’on regarde la physionomie de nos différents matchs, nous avons des occasions, mais nous avons malheureusement fait quelques erreurs individuelles. A ce niveau, elles se paient cash. Face à Bordeaux, nous avions à coeur d’être solides tous ensemble et de diminuer le nombre d’erreurs. Je crois que ça a porté ses fruits, donc à nous désormais de continuer pour remporter un maximum de matchs.

Que représente pour vous l’équipe de France ?

On attend toujours un appel du sélectionneur. Je n’ai pas encore eu la chance d’être appelé en Espoirs mais je suis attentivement les listes. Je me concentre sur le terrain pour faire les performances qui me permettront, je l’espère, d’y accéder un jour.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.