Fermer
Ligue 1 Conforama 18 août 2019, 08:11

Ben Yedder et Onyekuru méritaient mieux

Ben Yedder et Onyekuru méritaient mieux
Wissam Ben Yedder et Henry Onyekuru ont effectué face à Metz leurs premiers pas en match officiel avec l'AS Monaco. Une entame difficile, mais porteuse d'espoirs.

Une heure avant le coup d’envoi, l’information est tombée. Wissam Ben Yedder et Henry Onyekuru étaient titularisés par Leonardo Jardim sur le front de l’attaque monégasque. Privé de Radamel Falcao et Benjamin Henrichs, le coach a dû lancer ses deux nouvelles recrues dans le grand bain de cette saison 2019-2020, comme il l’avait fait une semaine auparavant avec Ruben Aguilar. Sous une pluie battante, avec une préparation raccourcie et face à des adversaires gonflés à bloc, les conditions étaient loin d’être idéales pour deux joueurs, dont la technique et la vitesse font partie des qualités premières.

Ben Yedder proche de l'ouverture du score
Trouvé par Aguilar, Ben Yedder tente de redresser le ballon
Onyekuru fauché alors qu'il fonçait vers le but messin
Ben Yedder et Boschilia au coup-franc.
Ben Yedder enroule, une tête messine écarte le danger.
Ben Yedder, toujours disponible
Onyekuru fauché dans la surface à la 34e minute...
Le numéro 7 monégasque sous le regard de Leonardo Jardim.
Ben Yedder surveillé de près par la défense messine
Ben Yedder n'a rien lâché
Onyekuru remplacé après 70 minutes par Dias.
La poignée de main du coach.
1 / 12

Malgré la tournure négative des évènements, Wissam Ben Yedder et Henry Onyekuru ont laissé entrevoir de futures éclaircies dans la grisaille d’un match qu’ils n’ont pas été loin de faire basculer. Les deux joueurs ont en effet été impliqués dans toutes les opportunités monégasques de la première période.On peut citer cette action de la 6e minute. Trouvé dans la surface par Onyekuru, Ben Yedder est repris de justesse par Maiga. Puis ce coup-franc obtenu par Onyekuru à la 26e. Alors que le Nigérian a fait parlé sa vitesse, il est stoppé irrégulièrement par Centonze devant la surface. Bien parti, le coup-franc tiré par Ben Yedder a trouvé une tête messine sur sa trajectoire.

Enfin, on pense bien entendu à ce fait de jeu de la 34e minute et à Onyekuru s’amusant de deux défenseurs avant de s’écrouler dans la surface. On connaît la suite, mais on ne saura jamais ce qu’il serait advenu de ce match si un pénalty avait été accordé, à juste titre, au numéro 7 monégasque.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.