Fermer
Interview 14 octobre 2020, 18:17

Benjamin Lecomte : "Je prends beaucoup de plaisir cette saison"

Benjamin Lecomte : "Je prends beaucoup de plaisir cette saison"
Alors que la trêve internationale se termine ce mercredi soir, Benjamin Lecomte a pris le temps de répondre aux questions de Marina Lorenzo dans l’émission “Au coeur des clubs” sur Téléfoot.

Il a repris le chemin du centre d’entraînement de La Turbie ce mercredi. En cette fin de trêve internationale, Benjamin Lecomte était invité de l’émission « Au coeur des clubs » sur Téléfoot, présentée par Marina Lorenzo. Le début de saison de l’équipe, son travail avec le staff, les objectifs du club, l’équipe de France… Le portier de l’AS Monaco n’a éludé aucun sujet. Extraits.

Comment vous sentez-vous en ce début de saison ?

Je me sens bien, c’est vrai que j’ai beaucoup travaillé durant la pré-saison qui a été longue, et qui m’a permis de récupérer la confiance que j’avais peut-être un peu perdu la saison dernière. La trêve nous a fait du bien, et maintenant on revient à l’entraînement avec plein de motivation et d’ambition.

Prenez-vous plus de plaisir que la saison dernière ?

Effectivement je prends beaucoup de plaisir depuis ce début de saison, parce qu’on a ce principe de jeu de repartir au sol de derrière proprement et je pense que tout le monde se plaît dans ce système. Ce qui est toujours plus compliqué à trouver c’est l’équilibre. Défensivement on arrive à être beaucoup plus solides que l’an dernier mais offensivement on pêche un peu parfois. Maintenant il y a une solidité et une solidarité qu’il n’y avait pas forcément l’année dernière et je pense que ça se voit. On a gagné une fois à dix et une fois à neuf, on revient à égalité avec deux buts de retard dans le premier match de la saison, il y a vraiment un truc qu’on n’avait pas l’an dernier à l’intérieur du club, à l’intérieur du vestiaire. Et j’espère que cette jeunesse qu’on peut avoir mélangée avec l’expérience que certains peuvent apporter dans le groupe va amener des choses positives pour le club, et surtout des points.

Cette année, certes la défense est très jeune, mais il y a beaucoup de qualités. Ensuite moi ce que je peux leur apporter c’est de l’expérience et beaucoup de communication pour qu’ils restent dedans, parce que tout le reste il savent le faire. Ce sont des jeunes talentueux et je pense qu’on a réussi à trouver quelque chose tous les cinq à mettre en place et qui marche.
Benjamin Lecomte

Comment travaillez-vous avec cette nouvelle défense largement rajeunie ?

L’année dernière, le gros souci qu’on avait c’est qu’on changeait beaucoup, beaucoup trop à mon goût pour avoir de la stabilité. Cette année, certes la défense est très jeune, mais il y a beaucoup de qualités. Ensuite moi ce que je peux leur apporter c’est de l’expérience et beaucoup de communication pour qu’ils restent dedans, parce que tout le reste il savent le faire. Ce sont des jeunes talentueux et je pense qu’on a réussi à trouver quelque chose tous les cinq à mettre en place et qui marche. A nous de garder le cap maintenant et de continuer à être solides.

Votre objectif et celui du club est de retrouver l’Europe…

Il faut rêver haut, parce qu’on a sûrement les capacités. Après il faut prendre les rencontres les unes après les autres, car on est forcément dépendants des blessures, des cartons rouges… Maintenant l’objectif affiché comme la saison dernière c’est de retrouver l’Europe. On n’a pas réussi la saison passée, mais cette année il y a eu de gros changements pour nous permettre d’atteindre enfin cet objectif. Si je ne veux pas prendre de risque, je dirais que la Ligue Europa serait déjà bien, mais si je suis optimiste parce que je crois en mes partenaires et en la qualité du travail qui est effectué, je me dis qu’on est capables d’atteindre la Ligue des Champions. Après la saison elle est encore longue et on ne peut pas savoir ce qu’il peut se passer ne serait-ce qu’avec la pandémie de Covid-19, donc on y va step by step en essayant d’être performants et d’engranger des points le plus tôt possible.

Comment avez-vous vécu le changement de coach ?

Quand il y a un changement de coach les cartes sont rebattues et il faut être performant dès le début. Ce n’est pas toujours facile. Ensuite les consignes de Niko Kovac sont sensiblement les mêmes pour moi, à savoir de jouer très haut, de relancer au maximum au pied et c’est ce que j’aime faire. Donc voilà je suis épanoui dans ce jeu-là. On travaille beaucoup à l’entraînement et c’est pour ça que je crois beaucoup en cette saison.

Ça change beaucoup de choses. Désormais on est très suivis, on a un staff considérable, des données GPS, on a des datas en direct pendant l’entraînement, pendant les matchs. Il y a vraiment un sentiment de professionnalisme qui se dégage depuis la préparation. On a un outil de performance aujourd’hui en 2020 qui est très important, et je pense que c’est ce qui va régler les petits détails, car on sait que dans le foot professionnel ce sont ces détails qui font la différence. Donc aujourd’hui le club montre vraiment ses ambitions, par ce type de nomination.
Benjamin Lecomte

Qu’apporte James Bunce qui a rejoint le staff en tant que Directeur de la Performance ?

Ça change beaucoup de choses. Désormais on est très suivis, on a un staff considérable, des données GPS, on a des datas en direct pendant l’entraînement, pendant les matchs. Il y a vraiment un sentiment de professionnalisme qui se dégage depuis la préparation. On a un outil de performance aujourd’hui en 2020 qui est très important, et je pense que c’est ce qui va régler les petits détails, car on sait que dans le foot professionnel ce sont ces détails qui font la différence. Donc aujourd’hui le club montre vraiment ses ambitions, par ce type de nomination. Après c’est certain qu’il faut aussi écouter l’humain, son corps, et parfois une fatigue physique ne ressort pas forcément des datas, c’est pour ça que nous les joueurs, devons bien dialoguer avec le staff médical et les personnes en charge du traitement de ces données. Le but étant de trouver un juste milieu entre ce que disent les données et notre ressenti à nous sur le terrain. Mais pour l’instant il y a très peu de blessés à Monaco donc c’est que cela marche bien.

L’équipe de France est-elle encore dans votre tête ?

Forcément c’est quelque chose que je garde en tête parce que j’ai déjà eu l’opportunité d’y être et c’est pour moi la plus grande chose pour un footballeur. Maintenant on sait qu’en France les gardiens sont très talentueux donc il faut performer pour pouvoir être appelé. C’est à moi de faire la meilleure saison possible pour espérer retourner en Bleu. Mais aujourd’hui je suis vraiment focalisé sur cette saison avec l’AS Monaco et sur cet objectif d’atteindre les compétitions européennes, parce que c’est compliqué d’être en sélection si on ne joue pas de l’Europe actuellement. L’Euro peut être un objectif, mais il y a des gardiens en place qui sont très performants, donc il va falloir faire une très belle saison et si déjà j’arrive à accéder avec la Ligue des Champions avec Monaco, la saison sera déjà réussie pour moi.

Un petit mot sur le match de dimanche face à votre ancien club Montpellier ?

Si je dois avoir un mot aujourd’hui c’est surtout pour la famille de Bruno Martini (l’entraîneur des gardiens du MHSC a été hospitalisé cette semaine pour un accident cardiaque, ndlr) à qui je pense très fort, comme l’ensemble du MHSC je pense.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.