Fermer
Academy 28 août 2021, 15:31

Edan Diop:  "J'aime l'adrénaline des matchs"

Edan Diop:  "J'aime l'adrénaline des matchs"
Encore présente dans le top 5 des meilleurs centres de formation de France cette saison, l’Academy de l’AS Monaco est à l’honneur dans la série "Rookie". Tout au long de la saison, découvrez des jeunes pousses du club. Pour ce onzième épisode, partez à la rencontre d'Edan Diop, milieu de terrain des U19.

À l’AS Monaco, un Diop peut en cacher un autre. Si le nom de Sofiane, attaquant du groupe professionnel, est bien connu des supporters monégasques, un autre membre de la famille défend lui aussi les couleurs de l’AS Monaco : Edan, milieu de terrain des U19 nationaux. Arrivé à l’été 2019 sur le Rocher, le cadet d’une fratrie de trois garçons, qui fête ce samedi ses 17 ans, compte bien écrire sa propre histoire en Rouge et blanc.

Le foot, une histoire de famille

Dès son plus jeune âge, le jeune Edan est plongé dans l’univers du football sous l’influence de son père. Celui qui a « toujours aimé ce sport » commence à taper dans ses premiers ballons aux côtés de son frère aîné. Originaire de la région Centre-Val de Loire, il réalise ses classes dans le club de sa ville natale, le Tours FC, avant de rejoindre l’US Chambray. En U13, il fait son entrée au Pôle Espoirs de Châteauroux, un moment clé de sa formation. « Mes deux ans au Pôle Espoirs m’ont servi de transition entre ma vie avec ma famille et le centre de formation, c’était une étape très importante pour moi », confie le milieu de terrain. Les conseils de son grand frère Sofiane, joueur professionnel à l’AS Monaco, lui ont permis de mieux appréhender cette nouvelle étape de sa jeune carrière au sein de ce qu’il considère comme un « club historique du football français. »

Un temps d’adaptation lors de son arrivée

Dès son arrivée à l’AS Monaco, le tourangeau a du composer avec une forte concurrence à son poste au sein de l’effectif. Une nouveauté pour celui qui a « toujours eu l’habitude de jouer » dans ses anciens clubs. « Au début, j’étais rarement dans le groupe, c’était compliqué mais ça fait partie de l’apprentissage. Je me suis servi de cette expérience pour progresser », témoigne le jeune monégasque. Intransigeant avec lui-même, ce perfectionniste sait qu’il doit encore améliorer certains aspects de son jeu. « Il y a des gestes que je n’ai pas le droit de louper, je pense à la finition notamment. Je dois aussi progresser sur le plan physique et sur mon volume de jeu ». Un aspect important pour un joueur en pleine croissance. « Edan a connu quelques mois difficiles l’an dernier à cause de sa croissance, maintenant il faut qu’il retrouve une coordination et qu’il se renforce physiquement pour parvenir à encaisser l’intensité du haut niveau », analyse Bertrand Reuzeau, directeur de l’Academy. Une belle marge de progression donc pour celui qui fête ses 17 ans aujourd’hui. « Le fait d’avoir trois ou quatre joueurs à mon poste ça m’oblige à me surpasser, à tout le temps être le meilleur », explique-t-il.  

Suivre les traces de son grand frère

Auteur d’un but et d’une passe décisive avant l’arrêt des championnats en novembre 2020, le milieu de terrain cherche à passer un cap cette saison. Pour cela, il s’inspire des performances de son grand-frère, tout en conservant son identité. « Forcément Sofiane est un exemple pour moi, mais je reste moi-même, je ne cherche pas à le copier. Après c’est clair que j’aimerais suivre ses pas ». Pour Bertrand Reuzeau, c’est un joueur doté « d’une bonne vision du jeu, capable de se rendre disponible sur le terrain grâce à une grosse qualité de déplacement ». Des aptitudes qui avaient tapé dans l’oeil de Nicolas Weber, responsable du recrutement à l’origine de sa venue en 2019. À l’aise techniquement, Edan aime avant tout faire briller ses partenaires en « leur offrant des passes décisives ». Un aspect de son jeu qu’il aimerait développer pour être encore plus décisif.

« Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends », prône celui qui tire une leçon de chaque échec pour s’améliorer. Le monégasque n’hésite pas à revoir ses matchs pour progresser. « Je prends beaucoup de conseils auprès des coachs durant les séances vidéos pour améliorer mon placement, c’est un bon moyen pour apprendre », explique celui qui évoluera sous les ordres de Frédéric Barilaro cette saison.

Devenir un leader du groupe U19

 Pour sa deuxième saison chez les U19, il est entré en jeu à la 77ème minute du match contre Toulouse, participant à la victoire des siens lors de la première journée de championnat. « C’est un joueur intéressant, il a encore besoin d’améliorer certains aspects de son jeu notamment dans sa prise d’information pour ensuite réduire le temps de cette prise de décision. Cela devra passer par une amélioration de sa vitesse gestuelle », analyse son coach chez les U19. La reprise du championnat va lui permettre d’enchainer les rencontres, une bonne nouvelle pour ce compétiteur après plusieurs mois sans jouer. « Ce que j’aime dans le foot c’est l’adrénaline pendant et avant les matchs, je me sens bien lors de ces moments-là. » Le jeune milieu de terrain espère enfin enchainer une saison pleine. Son objectif : s’imposer comme « un leader » au sein du groupe U19. Plutôt de nature introverti, il ne se considère pas un comme un leader par la voix, mais bien sur le terrain. « Je veux être le meilleur sur le terrain, en donnant l’exemple, en me surpassant, tout en étant irréprochable ». Une attitude qu’il tente d’inculquer à son petit frère qui évolue en U11 au club de Saint-Cyr. « Je lui dis souvent que seul le travail paye », explique-t-il.

L’an dernier, Edan a fait partie des joueurs nés en 2004 surclassés avec les U19 de « Coach Bari ». « En montant de catégorie, le jeu s’accélère et redouble d’intensité. S’il veut passer ce cap, Edan va devoir enchainer plus vite sur sa première touche et se montrer plus solide dans les duels », observe Frédéric Barilaro. Des conseils précieux pour atteindre les objectifs que le joueur s’est fixés. « Signer un contrat professionnel dans mon club formateur, et fouler la pelouse du Stade Louis II. Pourquoi pas aux côtés de mon frère ? » Ça tombe bien, Sofiane vient de prolonger au club jusqu’en 2026.

À voir, le dernier épisode de l’Academy Project consacré à la préparation estivale. 

Écrit par Lucas Garnier – EDJ-Nice

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.