Fermer
Partout Toujours 28 août 2021, 14:00

Jérémy Aberkane : "Lorsque j’étais jeune, j’ai joué avec Djibril Sidibé"

Jérémy Aberkane : "Lorsque j’étais jeune, j’ai joué avec Djibril Sidibé"
Pour célébrer la présence systématique de nombreux supporters monégasques dans les parcages à l’extérieur et le retour des supporters dans les stades, asmonaco.com vous propose une série dédiée aux soutiens des Rouge et Blanc. Pour ce premier épisode de la saison, partez à la découverte de Jérémy Aberkane dans l'Aube.

Il faudra rebondir. Quatre jours après avoir été reversé en Europa League malgré une prestation XXL et le 300e but dans l’histoire européenne du Club face à Donetsk, l’AS Monaco retrouve la Ligue 1 ce dimanche (13h). Les Rouge et Blanc se déplacent en effet sur la pelouse de Troyes, pour le compte de la quatrième journée. Avec pour objectif : décrocher cette première victoire qui fait défaut en championnat. Une rencontre que suivra attentivement Jérémy Aberkane.

Ancien coéquipier de Djibril Sidibé

Né à Strasbourg en 1992, il est supporter de l’AS Monaco depuis les années 1998-1999 et vit aujourd’hui aux alentours de Troyes. Détenteur d’une carte d’abonnement avec l’antenne du Club de Supporter de Reims, il a eu l’occasion d’effectuer de nombreux déplacements en Ligue des Champions (Manchester City, Dortmund…) et en Ligue 1.

De la même génération que Djibril Sidibé et tous les deux originaires de Troyes, il a ainsi pu disputer plusieurs saisons avec l’actuel latéral droit de l’AS Monaco durant sa jeunesse. Avant le déplacement des hommes de Niko Kovac, rencontre avec Jérémy dans l’Aube, qui nous dévoile cette anecdote et ses plus beaux souvenirs comme supportere des Rouge et Blanc.

Depuis quand es-tu supporter de l’AS Monaco ?

Je suis supporter du Club depuis que j’ai 6 ou 7 ans. A l’époque, je jouais dans l’équipe jeunes de l’ATAC avec Djibril Sidibé (ancien nom de l’ESTAC, ndlr.). Grâce au club, on avait une carte d’abonnement pour aller voir jouer Troyes. Et une fois, je suis tombé sur un match de l’AS Monaco. C’est comme ça que je suis tombé amoureux de l’équipe que je suis depuis toujours. Étant tout jeune lorsque j’ai commencé à les supporter, je suivais le résumé des matchs sur Telefoot.

Peux-tu nous parler de ton expérience avec Djibril Sidibé ?

Nous étions tous les deux originaires de Troyes même si j’habitais dans un petit village à côté. J’ai alors joué avec lui à l’ATAC de 6 ans jusqu’à mes 13 ans. Nous nous sommes entraînés ensemble, avons disputé plusieurs matchs et participé à différents tournois. A l’époque, il jouait en tant que défenseur central mais on voyait qu’il était déjà au-dessus du lot. A partir de 13 ans, j’ai ensuite changé de club pendant que lui a continué. Aujourd’hui, on a encore des amis en commun même si cela fait longtemps que nous ne nous sommes pas parlé. La dernière fois, ce devait être lorsqu’il était à Lille.

Quel est le joueur qui t’a le plus marqué ?

Je dirais David Trezeguet tout d’abord. Quand il formait son duo avec Marco Simone, je me souviens qu’il avait fait mal à l’équipe de Troyes (doublé au Stade Louis-II à l’aller, ndlr.). Je pense également à Radamel Falcao, Bernardo Silva ou encore Fabinho.

Quel est le match qui reste gravé dans ta mémoire ?

En premier lieu, je pense au match retour contre le Real Madrid lorsque nous avons battu les Galactiques. Mais il y en a plein d’autres. J’étais notamment dans les parcages visiteurs lors de Manchester City-AS Monaco et Borussia Dortmund-AS Monaco. Ce sont des matchs qui m’ont vraiment marqué. Il y a aussi les rencontres face au PSG en championnat. Ce n’est pas qu’un seul match mais plusieurs qui sont des matchs références.

Tu as donc assisté à Dortmund-Monaco. Comment as-tu été impacté par l’attentat commis contre le bus du Borussia ?

Ce soir-là pour assister au match, j’étais avec quatre amis. Après l’attentat et le report du match, un des mes amis a trouvé sur Twitter qu’une personne proposait son aide pour héberger des supporters monégasques. Nous l’avons donc contacté et nous nous sommes retrouvés dans l’hôtel que tenait sa mère. Cette personne avait ensuite contacté une télévision locale. Nous étions alors filmés de 8 à 15h. Elle était hyper sympa avec nous. Elle devait avoir autour de 70 ans. Nous la surnommions alors Mamie Deutschland. Nous sommes restés en contact même si nous ne nous parlons pas régulièrement. Quand il y a un anniversaire, grâce au rappel Facebook, nous nous le souhaitons.

Es-tu déjà venu au Stade Louis-II ?

Oui plusieurs fois même. Pendant deux ans, j’ai habité à Cagnes sur Mer. Je venais à quasiment chaque match. Ce n’était en revanche pas la meilleure année puisqu’elle c’est là que nous sommes descendus en Ligue 2. Les matchs contre Nice et Marseille, c’était vraiment sympa à regarder du stade.

Possèdes-tu des maillots ?

J’ai quasiment toutes les années. Lorsque je descends sur Monaco, j’en achète un. J’ai par exemple le maillot de la saison 2017-2018 de Youri Tielemans ou Almamy Touré.

Assisteras-tu au match face à Troyes dimanche et comment l’envisages-tu ?

Je ne sais pas encore si je pourrai y aller car je suis entraîneur/joueur dans mon Club. Je ne sais donc pas si je peux m’absenter pour dimanche. Je pense que l’on assistera à un beau match avec deux équipes joueuses. Il faudra voir comment les joueurs vont réagir après l’élimination en Ligue des Champions. Celle-ci est peut-être un mal pour un bien car cela aurait pu être compliqué face à des équipes encore plus relevées.

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.