Fermer
Academy 18 mars 2021, 10:39

Eliesse Ben Seghir : "Je rêve d'affronter mon frère dans un derby"

Eliesse Ben Seghir : "Je rêve d'affronter mon frère dans un derby"
Encore présente dans le top 5 des meilleurs centres de formation de France la saison dernière, l’Academy de l’AS Monaco est à l’honneur dans la série "Rookie". Tout au long de la saison, découvrez des jeunes pousses du club. Pour ce neuvième épisode, partez à la rencontre d’Eliesse Ben Seghir, milieu de terrain des U17.

Arrivé l’été dernier au sein de l’Academy de l’AS Monaco, Eliesse Ben Seghir s’épanouit depuis au pied du Rocher. Le milieu offensif des U17 de Manu Dos Santos a inscrit deux buts en quatre titularisations cette saison, avant l’arrêt des compétitions le 1er novembre dernier. Ses performances avant le second confinement lui ont d’ailleurs ouvert les portes de l’équipe de France U16. Pourtant, il n’est jamais aisé de passer le palier du centre de formation, là où l’exigence est bien plus élevée.

Une intégration réussie

« J’ai senti tout de suite une grosse différence en arrivant ici que ce soit au niveau de la charge de travail et tactiquement aussi », livre le jeune joueur d’origine marocaine. Sa détermination et son sérieux lui ont pour autant permis de franchir ce cap. « Mon intégration s’est très bien passée, j’ai été très bien accueilli, on a un bon groupe, on s’amuse bien ensemble. Il n’y a pas de clan, rien. J’ai déjà beaucoup progressé depuis mon arrivée parce que la structure et la qualité du staff qui nous entoure nous le permettent », se réjouit-il.

Sur le terrain, le natif de Gassin dans le Var, possède les caractéristiques typiques d’un ailier percutant. « Je suis porté vers l’attaque, j’aime bien trouver des bonnes passes, avancer, jouer vite pour déséquilibrer le bloc adverse. Je joue comme ça depuis que je suis tout petit », confie le néo-international U16 tricolore.

Une fougue à canaliser

Mais cette fougue et son goût pour l’attaque lui font parfois défaut sur le pré. « Je dois améliorer en priorité l’aspect défensif de mon jeu. Ne pas oublier d’être davantage avec le bloc et me replacer lors des contre-attaques adverses. Il faut aussi que je reste concentré pendant 90 minutes. Je donne tout pour gagner, je déteste perdre et dès que l’on commence à perdre disons que je ne baisse pas les bras mais j’ai tendance à m’agacer. Et ce n’est pas la bonne attitude à avoir », admet le milieu qui a fêté ses 16 ans le 16 février dernier.

« Je suis un joueur qui aime bien être de partout sur le terrain, courir de partout et c’est bien au niveau de mon envie mais ce n’est pas toujours bon pour l’équipe. Parfois je peux déséquilibrer mon équipe en faisant cela. Il faut que je progresse d’un point de vue tactique », analyse-t-il également, conscient qui lui reste encore une grosse marge de progression.

Le foot, une affaire familiale

Avant d’intégrer la formation monégasque, le Varois développe son appétence pour le ballon rond dès l’âge de quatre au SC Cogolin, à deux pas de son lieu de naissance. Il multiplie les dribbles dans la cour de récré et dans le salon familial. « Je jouais toujours avec mon frère, on s’affrontait tout le temps », explique-t-il. De deux ans son aîné, son frère Salim, ailier de 18 ans formé à l’OGC Nice, a effectué ses débuts en Ligue 1 le 29 novembre dernier face à Dijon.

Eliesse a lui choisit le club voisin. « J’ai fait toutes mes classes à Cogolin jusqu’en U12 et U13 où je suis parti à Saint-Raphaël. J’ai intégré le pôle espoir d’Aix-en-Provence où j’ai fait mes deux années de préformation avant de rejoindre l’AS Monaco. J’ai choisi l’AS Monaco car les infrastructures, la scolarité, l’aspect footballistique et l’histoire du Club m’ont convaincu. C’est un club qui a sorti de grands joueurs, j’aime la Principauté aussi, la proximité avec mes proches, tout était réuni pour que je puisse m’épanouir », souligne le malicieux milieu de terrain.

Il rêve d’affronter son frère dans un derby

Son rêve ? Affronter son frère un soir de derby en Ligue 1. « C’est un rêve de jouer un jour contre lui en professionnel. On joue l’un contre l’autre depuis tout petit. Il m’en a déjà parlé, mais même sans en parler on se comprend, on gardera toujours cette envie de s’affronter, de se défier. » Avant de retrouver Salim en professionnel, il reste énormément de chemin à accomplir pour Eliesse.

Cette semaine, le jeune monégasque vit son deuxième stage à Clairefontaine avec l’équipe de France U16. « Si on peut allier club et équipe de France c’est parfait. La sélection c’est le top, c’est la cerise sur le gâteau, c’est un accomplissement du travail réalisé en club. Il faut le prendre comme une récompense et tout donner pour être appelé à chaque rassemblement. Faire partie des 30 est un véritable rêve… Il faut continuer à travailler et ne jamais baisser les bras pour être appelé encore et encore », conclut-il humblement.

Thibault Falconnat

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.