Fermer
Histoire 07 août 2020, 18:00

Flashback : les débuts fracassants de Javier Chevanton

Flashback : les débuts fracassants de Javier Chevanton
Le 7 août 2004, Ernesto Javier Chevanton inscrit son premier but sous le maillot de l’AS Monaco… après seulement deux minutes de jeu. Retour sur le baptême réussi de l’attaquant uruguayen.

Didier Deschamps, Ludovic Giuly, Gaël Givet, Sébastien Squillaci et consorts viennent tout juste de disputer une finale de Ligue des champions. L’AS Monaco, qui était à deux doigts de remporter également le titre de champion de France 2004, termine finalement troisième de Ligue 1 à seulement quatre points de l’Olympique Lyonnais. C’est dans cette période faste pour le club du Rocher que Javier Chevanton décide de rejoindre le club du Rocher.

Une lourde succession

Un grand défi, puisque le champion du monde 1998 vient de perdre aux avant-postes Fernando Morientes, Dado Prso, Ludovic Giuly et Jérôme Rothen. Rien que ça. La tâche est immense donc, pour succéder à un quatuor qui a mené l’AS Monaco jusqu’au bout de la plus belle épopée européenne de son histoire. Arrivé en provenance de Lecce où il cartonne en Serie A et B depuis trois saisons (48 buts et 22 passes décisives en 92 matchs toutes compétitions confondues), l’attaquant uruguayen a très bonne réputation.

Formé au Danubio FC, un des plus grands clubs du pays, le buteur de poche (1,78 m) y marquera 56 buts en seulement 67 apparitions, avant de traverser l’Atlantique et de poser ses valises en Italie. Trois ans plus tard, il débarque donc en Principauté, avec l’étiquette d’avant-centre très prolifique avec un fort caractère. Du caractère, il lui en faudra d’ailleurs, pour inscrire son premier but en Ligue 1 sous la Diagonale.

Un but précoce pour sa première

Nous sommes le 7 août 2004, l’AS Monaco démarre sa saison à Saint-Etienne, dans un chaudron surchauffé par une chaleur harassante. Un peu plus que d’habitude, même dans les tribunes. L’ASSE vient de remporter le championnat de Ligue 2 et de retrouver ainsi l’élite. La pression est donc forte pour le finaliste de la Coupe d’Europe, qui doit assumer un nouveau statut, tout en ayant vu partir une bonne partie de l’équipe l’ayant permis de briller.

Pourtant il ne faudra que deux minutes à Javier Chevanton pour se mettre en évidence. Bien servi dans la surface de réparation par son compatriote Diego Perez qui résiste à la défense rugueuse d’un Stéphanois, l’avant-centre contrôle dos au but, pivote et adresse une frappe croisée dans le petit filet de Jérémie Janot (2e, 1-0). Le score n’évoluera pas, et les Rouge et Blanc remportent leur premier match de la saison grâce à l’attaquant de la Celeste (22 sélections, 7 buts).

J'ai connu beaucoup de belles choses, beaucoup de bonheur ici à Monaco. J'ai pu disputer des compétitions importantes comme la Ligue des champions. J'ai aussi rencontré beaucoup d'amis qui m'ont laissé des bons souvenirs.
Javier Chevanton

« L’animal » de retour à La Turbie en 2018 et 2019

En deux saisons à l’AS Monaco, Javier Chevanton inscrit finalement 26 buts et délivre 12 passes décisives en 67 matchs toutes compétitions confondues. Le tout dans une équipe en pleine transition, mais avec tout de même Javier Saviola à ses côtés. Il poursuivra par la suite sa carrière au FC Séville, avant de faire son retour en Italie, où il vit toujours désormais. « L’animal », comme on le surnommait à l’époque, avait eu la gentillesse de faire un passage au centre d’entraînement de La Turbie l’été dernier.

Un mois après avoir pris part à un match caritatif avec ses anciens coéquipiers en Grèce, au cours duquel il inscrira un triplé, comme à son habitude. Javier Chevanton, un joueur qui aura marqué les mémoires des supporters de l’AS Monaco du début des années 2000, malgré un séjour assez bref sur la Côte d’Azur. « J’ai connu beaucoup de belles choses, beaucoup de bonheur ici à Monaco. J’ai pu disputer des compétitions importantes comme la Ligue des champions. J’ai aussi rencontré beaucoup d’amis qui m’ont laissé des bons souvenirs », avouait-il lui-même lors d’un précédent passage en Principauté en décembre 2018.

No te olvidamos el animal !

 

1 / 6
Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.