Fermer
Matchs 06 février 2021, 11:57

Focus sur le Nîmes Olympique

Focus sur le Nîmes Olympique
Les Rouge et Blanc se déplacent à Nîmes ce dimanche au stade des Costières (15h à huis-clos), pour tenter de poursuivre leur série de victoires en 2021 (6). Coup d'oeil sur une équipe à la peine, qui pousse malgré tout à la méfiance.

La premier déplacement pour l’AS Monaco en ce mois de février arrive trois trois jours après le succès face à Nice dans le 100e Derby de la Côte d’Azur. Après avoir enchaîné un sixième succès de suite face aux Aiglons (2-1), les Rouge et Blanc vont cette fois-ci affronter la lanterne rouge nîmoise ce dimanche après-midi au Stade des Costières (15h), pour le compte de la 24e journée de Ligue 1. Une rencontre sans le bruyant douzième homme gardois, puisque le match se déroulera à nouveau sans public, en raison de la situation sanitaire.

Des dynamiques diamétralement opposées

Depuis ce début d’année, tout roule à l’AS Monaco avec 18 points obtenus sur 18 possibles. Wissam Ben Yedder, Guilermo Maripán et Kevin Volland font trembler les filets, permettant au club de la Principauté d’enchaîner de bons résultats. En revanche, Nîmes n’a empoché que trois points en six matchs en 2021. Une victoire au Stade Vélodrome le 16 janvier dernier (2-1), une semaine avant la nouvelle défaite des Marseillais au Stade Louis-II (3-1).

Pour le reste, Strasbourg (5-0), Lille (1-0), Angers (3-1) et Paris (3-0) se sont imposés à tour de rôle face à la lanterne rouge du championnat, aujourd’hui à égalité de points avec Dijon avec 15 unités au compteur. Des résultats qui ont conditionné des changements cette semaine. Placé à la tête des Crocos suite au départ de Bernard Blaquard l’été dernier, l’ancien adjoint Jérôme Arpinon, a été démis de ses fonctions ce vendredi matin.

En quête de points

Avec de nombreux départs depuis l’année de la remontée du club en Ligue 1, les Nîmois ont l’habitude de lutter jusque dans les derniers instants du championnat pour ne pas être relégués. Anthony Briancon, figure du club, est l’un des seuls joueurs à faire encore partie du noyau dur. Il incarne l’identité nîmoise, ce qui lui vaut d’être le capitaine de l’équipe. Il essaye de porter tant bien que mal ses coéquipiers, en manque de confiance avec seulement un succès sur les onze dernières rencontres.

Pire encore, le 20e du championnat s’est incliné à neuf reprises. Dernière défense du championnat et 19e attaque, l’inquiétude est de mise. Le manque de points commence à se ressentir cruellement, la semaine prochaine, les Crocos se déplacent à Dijon dans un match de la peur, crucial pour l’avenir du club dans l’élite. Avant cela, il faudra donc affronter l’AS Monaco et ses six victoires de rang. Jouer au stade des Costières est d’ordinaire un atout pour les Nîmois, où bon nombre d’équipes sont venues se casser les dents ces dernières années.

Un déplacement piège

Malheureusement pour eux, la situation sanitaire empêche actuellement les supporters garder de venir soutenir leur équipe. Et cela se ressent au classement. À domicile, les Nîmois ont en ainsi empoché seulement quatre points sur les quinze qu’ils possèdent au total. Pire, ils restent sur une série de sept revers d’affilée à domicile. Pourtant, ils avaient commencé la saison en trombe avec une victoire 4 buts à 0 lors de la première journée face à Brest.

Mais depuis le 29 novembre et la lourde défaite au Stade Louis-II lors de la 12e journée (3-0), tout s’est assombri. Les Rouge et Blanc devront donc se méfier de la révolte nîmoise. En pleine lutte pour le maintien, le NO a un besoin urgent de points, et pourra notamment compter sur son élément le plus dangereux, même si peu en réussite actuellement : le numéro 10, Zinédine Ferhat (3 buts et 3 passes décisives). D’autant que l’AS Monaco ne s’est plus imposé aux Costières depuis 1993. Méfiance donc. DAGHE MUNEGU !

Extraits de la conférence de presse de l’AS Monaco :

 

Un changement de coach peut changer à court terme la mentalité de l’équipe. J’ai été triste d’apprendre cette nouvelle, tous les entraîneurs sont dans le même bateau. C’est une nouvelle opportunité pour les joueurs. Nous devons être concentrés et focus sur ce match avec une préparation optimale. On doit se donner à 100% dimanche, comme à chaque match.
Niko KovacEntraîneur de l'AS Monaco

Revivez la conférence de presse d’avant-match de Niko Kovac.

L’équipe de Nîmes est une équipe qui ne lâche rien. Ils sont dans une mauvaise posture, mais il ne faut pas les prendre à la légère. Avec le changement de coach, ils voudront certainement montrer une réaction. Il va falloir être très concentrés.
Youssouf Fofana

Revivez la conférence de presse d’avant-match de Youssouf Fofana.

Nîmes Olympique – AS Monaco en chiffres c’est….

  • 57 : Le nombre de confrontations en Ligue 1 face à Nîmes, pour 22 victoires de l’AS Monaco, 16 matchs nuls et 19 défaites (85 buts marqués, 80 encaissés).
  • 28 : Le total des confrontations au stade des Costières, avec un bilan de 7 victoires monégasques, 5 matchs nuls et 16 défaites ( 33 buts marqués, 57 encaissés).
  • 3-1 : Le 9 Mai 1954 et 31 Octobre 1980, les Monégasques signent leur plus large succès à Nîmes. Stéphane Bruey, Jean Saunier et Henri Skiba sont les buteurs monégasques. Didier Christophe et Victor Trossero (doublé) imiteront leurs aînés 26 ans plus tard.
  • 18 : Monaco a inscrit 18 buts en Ligue 1 en 2021, seuls le Bayern Munich et Manchester City font aussi bien dans les cinq grands championnats européens sur la période.
  • 15 : Le capitaine monégasque Wissam Ben Yedder a été impliqué sur au moins 15 buts lors de six saisons différentes en Ligue 1. Aucun joueur ne fait mieux depuis qu’Opta analyse la compétition (2006/07).
  • 7 : Nîmes a perdu ses sept dernières réceptions en Ligue 1, c’est la plus longue série de l’histoire des Crocos dans l’élite. En cas de nouveau revers, le NO égalerait la plus longue série de défaites à domicile dans l’histoire de notre championnat établie par Metz en 2017 puis Toulouse en 2020 (8).
  • 4 : Monaco a remporté ses quatre derniers déplacements en Ligue 1, seul Lille fait mieux actuellement avec cinq succès, c’est autant que lors de ses 16 précédents (trois nuls, neuf défaites).

 

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.