Fermer

Années 60, les premiers titres

Années 60, les premiers titres

Avec sur son maillot la Diagonale rouge et blanche imaginée par la Princesse Grace, l’AS Monaco domine le football français de la première moitié des « sixties ». Et si la fin de cette décennie est plus compliquée, les Rouge et Blanc jouent désormais dans la cour des grands.

La Diagonale porte bonheur

C’est lors de la saison 1960-1961 que l’AS Monaco inaugure son mythique maillot à diagonale, proposé par la Princesse Grace et rapidement adopté par tous. C’est également lors de cette saison que le club remporte son premier titre de champion de France. L’équipe soulève également la Coupe Drago, qui manquait encore à son palmarès, puis participe à des tournois internationaux en compagnie des meilleures formations européennes. La reconnaissance devient internationale.

L’Europe et la Gambardella

En 1961-1962, l’AS Monaco vit sa première expérience européenne en Coupe d’Europe des Clubs Champions. Opposés aux Glasgow Rangers, les Rouge et Blanc s’inclinent à deux reprises sur le score de 3-2, mais non sans avoir démérité. Les professionnels ne gagnant rien cette saison-là, ce sont les espoirs monégasques qui ajoutent une coupe au palmarès. En effet, l’AS Monaco remporte la Coupe Gambardella au gré d’une victoire contre le FC Metz en finale (2-1).

Le doublé historique

1962-1963 reste la saison de référence. L’AS Monaco réalise à cette occasion le premier (et seul pour l’instant) doublé de son histoire. Le groupe reste gravé dans les mémoires : Artélésa, Biancheri, Carlier, Casolari, Cossou, Courtin, Djibrill, Douis, Forcherio, Hernandez, Hess, Hidalgo, Taberner, Théo et Thomas, sans oublier Girod, Péretti et Sottimano, le tout sous la houlette de Lucien Leduc. L’équipe gagne en plus le trophée Teresa-Herrera, l’un des plus beaux tournois du monde, en battant les Brésiliens de Vasco de Gama en finale. Malheureusement, à la fin de la saison, l’équipe perd son entraîneur, son Président et quelques joueurs cadres.

Lendemains difficiles

Lors de l’exercice suivant, l’AS Monaco réalise tout de même un authentique exploit en s’imposant 7-2 contre l’AEK Athènes à l’occasion de son retour en C1. Il s’agit de la première victoire de l’AS Monaco en compétition européenne. Qualifiés pour les 8es de finale après un match nul 1-1 au retour, les Rouge et Blanc s’inclinent face à l’Inter Milan, futur vainqueur de l’épreuve. Bénéficiant d’une belle renommée international, l’AS Monaco est invité à participer à des tournois et des matchs internationaux au Brésil, en Allemagne, en Italie, au Mexique, en Belgique ou encorer aux Pays-Bas. Mais malgré une deuxième place en 1963-1964, l’équipe végète dans la seconde moitié du classement pendant de longues années et en 1969, seize ans après l’avoir quittée, l’AS Monaco retrouve la Deuxième Division.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.