Fermer

Années 70, la Diagonale s'affirme

Années 70, la Diagonale s'affirme

A l’inverse des années 60, les années 70 débutent moyennement, mais s’achèvent au top pour l’AS Monaco du trio Petit/Dalger/Onnis. Cette période marque aussi la naissance de la formation monégasque.

Après deux saisons en Division 2, les Rouge et Blanc retrouvent l’élite de manière éphémère en 1971-1972. Le retour par la case la D2 en 1972-1973 ne dure qu’une saison, puis l’AS Monaco se stabilise en Division 1 durant trois ans, avec au passage une finale de Coupe de France perdue face à St-Etienne en 1974. Comme quatre ans auparavant, le passage en Division 2 en 1976-1977 ne dure qu’une saison.

Début de « l’ère Campora »

Il s’agit de l’ultime balbutiement d’une équipe qui va retrouver sa grandeur sous l’impulsion d’un jeune président nommé Jean-Louis Campora, intronisé en 1975. Sur le terrain, des joueurs emblématiques portent l’équipe, tels le capitaine Jean Petit, le talentueux Christian Dalger, et bien entendu le prolifique buteur Argentin, Delio Onnis, lequel deviendra recordman des but marqués à l’AS Monaco (223), mais également en Division 1 (299 buts), future Ligue 1.

L’exploit du promu champion

En coulisses, la création du Centre de Formation en 1975 donne de nouvelles perspectives au club. Rapidement cette initiative novatrice va porter ses fruits. En 1977-1978, l’équipe réalise l’exploit d’être championne de France l’année de sa remontée en D1. Ettori, Vannucci, Gardon, Courbis, Vitalis, Correa, Moizan, Noguès, Chaussin, Dalger, Onnis, Rouquette et François gravent leurs noms dans l’histoire du club, tout comme leur guide Lucien Leduc, l’homme des premiers titres revenus sur le banc rouge et blanc avec un succès fracassant. Ainsi est naît l’AS Monaco des temps modernes.

Banide et les jeunes au pouvoir

Après son départ et l’arrivée au poste d’entraîneur de Gérard Banide, la victoire finale en coupe de France au terme de la saison 1979-1980 marque la fin d’une génération qui va peu à peu laisser sa place à la jeunesse montante. Bellone, Amoros, Bravo, Bijotat, Ricort, Couriol et bien d’autres jeunes talents intègrent progressivement le groupe pro et se préparent à conduire l’AS Monaco vers les sommets.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.