Fermer
Club 20 août 2020, 18:00

L’AS Monaco teste son "passeport sanitaire" contre la COVID-19

L’AS Monaco teste son "passeport sanitaire" contre la COVID-19
Dans le cadre du protocole sanitaire visant à protéger les joueurs de la COVID-19, le club de la Principauté a déployé une nouveauté technologique qu’il a contribué à mettre au point, dans le but de sécuriser les acteurs.

Samedi dernier, la bonne nouvelle est assurément venue du terrain. Les hommes de Niko Kovac se sont en effet imposés 2-0 sur le terrain d’Alkmaar lors de leur dernier match de préparation, avant la réception du Stade de Reims dimanche au Stade Louis-II (13h).

Mais au-delà de la satisfaction sportive, les dirigeants monégasques ont été également ravis de constater la bonne application et l’efficacité d’une technologie promue par le club qui vise à diminuer les risques de propagation de la COVID-19 et sécuriser les principaux d’acteurs d’un match : le « passeport sanitaire sécurisé ».

Un test à jour via QR Code

Le principe ? Chaque joueur et chaque membre du staff prenant part à la rencontre a présenté au Docteur Lluis Til-Pérez, médecin en chef du club, ce fameux passeport sanitaire lors du rassemblement. Ce « laissez-passer » correspond en fait à un QR code délivré par une application nommée Certus, développée par une entreprise suisse (SICPA), dans le but de certifier et sécuriser les résultats de test à la COVID-19.

Après avoir effectué un test en début de semaine au centre d’entraînement de La Turbie, chaque joueur et membre du staff a donc reçu ses résultats sous la forme d’un QR Code sécurisé. Pour les besoins du test, des certificats papiers ont été générés, mais il est possible de les dématérialiser et les transmettre par voie électronique par exemple via email ou SMS.

Tout en respectant l’aspect confidentiel des données transmises. Car le QR Code généré via cette technologie est encrypté et stocké dans une Blockchain, ce qui permet de le rendre infalsifiable et d’anonymiser les données médicales. « Néanmoins son cycle de vie est totalement contrôlé, en effet un passeport peut expirer au bout de quelques jours après un test, mais pourrait devenir permanent dans le cadre peut être à venir d’une vaccination », précise Jérémy Cottino, chef de projet du club.

Si cette solution peut contribuer au retour des fans dans les stades, ce serait une belle victoire.
Oleg PetrovVice-Président Directeur Général

Une solution qui marche au sein de l’AS Monaco

Après l’avoir testé sur l’ensemble du groupe et du staff de l’AS Monaco, le club imagine sensibiliser les autres acteurs à l’utilisation de ce passeport sanitaire pour généraliser ce dispositif. « Dans ce contexte sanitaire si compliqué, cette solution permettrait de connaître l’état des principaux acteurs d’un match sans partager les données personnelles de chacun, par conséquent de les sécuriser et sans doute apporter de la sérénité en réduisant considérablement les risques de contamination », détaille Oleg Petrov, Vice-Président Directeur Général des Rouge et Blanc, très impliqué dans ce projet, issu de la collaboration avec ThinkSport *.

Sans oublier les spectateurs : « Notre intention est donc de sensibiliser les autres acteurs du Championnat à cette approche pour essayer d’avancer. A terme, nous pouvons imaginer appliquer ce dispositif aux supporters. Si cette solution peut contribuer au retour des fans dans les stades dans de bonnes conditions sanitaires, ce serait une belle victoire », poursuit le dirigeant du club de la Principauté.

Un passeport sanitaire pour les supporters ?

Le passeport sanitaire s’il venait en effet à être généralisé, pourrait permettre aux stades de Ligue 1, à terme, de retrouver davantage de spectateurs selon un protocole évidemment très strict. L’idée ? Si un supporter comptait se rendre au stade le week-end, il devrait au préalable se rendre dans un laboratoire pour réaliser un test COVID-19.

A l’image de la procédure suivie par les joueurs et le staff de l’AS Monaco, le résultat de ce test serait ensuite communiqué par exemple via email dans un document contenant le QR Code. Pour assister effectivement au match, le supporter devrait ainsi se présenter muni de ce passeport sanitaire à jour. Comme pour le billet de la rencontre, le QR Code (sur papier ou écran) serait scanné à l’entrée du stade, pour confirmer que la personne n’a pas été déclarée positive avant la rencontre et qu’elle peut, par conséquent, y assister.

Une démarche citoyenne pour retrouver de l’émotion

Guidé par une démarche citoyenne et poussé par une culture d’innovation, l’AS Monaco montre sa volonté de trouver des réponses concrètes tout en utilisant des technologies de pointe (Blockchain) aux problèmes posés par la crise sanitaire. Avec l’espoir de permettre à la passion du jeu de retrouver petit à petit sa place dans les tribunes des stades.


*A propos de ThinkSport

ThinkSport est le premier réseau réunissant toute l’expertise et l’excellence dans le sport : organisations sportives, instituts de recherche et développement, instituts de formation, entreprises, start-ups, institutions de santé et secteur public.

L’objectif de ThinkSport est de favoriser l’émergence de nouveaux partenariats, le partage des connaissances, la pensée créative et les projets novateurs, et ce dans le but d’apporter du progrès dans le sport. Son ambition est de transformer des silos en plateformes collaboratives.

 

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.