Fermer
Partout Toujours 29 janvier 2022, 10:00

Martin : "J'ai fait 20h de route en J9 pour aller à Turin"

Martin : "J'ai fait 20h de route en J9 pour aller à Turin"
Pour célébrer la présence systématique de nombreux supporters monégasques dans les parcages à l’extérieur, asmonaco.com poursuit sa série dédiée aux soutiens des Rouge et Blanc. Pour ce douzième épisode, partez à la découverte de Martin, habitant du Pas-de-Calais.

Presque 1300 kilomètres. Voilà ce qui sépare Martin, alias @MRooRoo62 sur Twitter, du Stade Louis-II. Une très longue distance qui ne suffit pas à altérer la passion pour l’AS Monaco de ce trentenaire, qui vit à Calais, où il exerce la profession de commercial. Avant le déplacement des Rouge et Blanc sur la pelouse du RC Lens, ce dimanche (21h) en 8e de finale de la Coupe de France, rencontre avec ce Ch’ti fan de Flavio Roma et qui va soutenir son Club aux quatre coins de l’Europe.

Bonjour Martin. Raconte-nous comment tu es devenu supporter de l’AS Monaco en habitant dans le Pas-de-Calais ?

En fait, je le suis devenu par l’intermédiaire de mes trois grands-frères. J’ai dix ans d’écart avec l’aîné, donc il s’est intéressé au foot bien avant moi et, lors de la fameuse saison 2003-2004, un samedi après-midi il m’a proposé d’aller voir un match avec lui. Je suivais déjà un peu le foot depuis la Coupe du monde 1998 et l’épopée de Calais en Coupe de France en 2000, donc j’ai accepté de l’accompagner. Et ce fameux match, c’était Lens-Monaco (0-0), quelques jours après le quart de finale retour de Ligue des champions contre le Real Madrid (3-1). J’étais dans le secteur visiteurs et je me suis pris de passion pour l’ambiance, les chants et l’engouement. Ça a commencé comme ça et ensuite j’ai suivi toute l’épopée en Ligue des champions en allant voir les matchs chez mon grand-frère.

Ludovic Giuly était sorti à quelques minutes de la fin et tout le stade Bollaert l'avait acclamé. Ce n'est pas commun que l'ensemble du public adverse applaudisse un joueur d'une autre équipe, et c'est là que je me suis dit que Monaco était vraiment un club exceptionnel et à part.
Martin Supporter de l'AS Monaco

Tu as donc commencé par l’une des plus grandes saisons de l’histoire du Club…

Oui, et une image m’avait particulièrement marqué : lors de ce match Lens-Monaco (0-0), Ludovic Giuly était sorti à quelques minutes de la fin et tout le stade Bollaert l’avait acclamé. Ce n’est pas commun que l’ensemble du public adverse applaudisse un joueur d’une autre équipe, et c’est là que je me suis dit que Monaco était vraiment un club exceptionnel et à part. Ça a accéléré mon processus d’affection.

Avec tous les clubs professionnels dans le Nord de la France, tu arrives quand même à trouver d’autres supporters monégasques autour de toi ?

Oui, je suis loin d’être le seul ! Nous sommes une petite vingtaine à Calais, ce qui n’est pas mal. Mes amis sont majoritairement lensois, donc c’est sûr qu’avant un match comme celui de dimanche, le chambrage commence avant, se poursuit pendant, et parfois après quelques téléphones sont éteints (rires).

On imagine que tu dois en profiter pour aller voir jouer Monaco à Lens, Lille, Valenciennes…

Il faut savoir qu’à l’époque mon frère avait créé une antenne indépendante qui s’appelait « Les Ch’tis monégasques » et vu que le nombre d’adhérents augmentait au fil des années, cela s’est transformé en une section CSM 62-59, dont mon frère a été président. Donc j’étais de tous les déplacements qui étaient organisés, en France comme en Europe.

Parmi tous ces déplacements, quel est celui qui t’as laissé le meilleur souvenir ?

Celui à Arsenal, en 2014-2015, où l’on va gagner 3-1 à l’Emirates Stadium. On avait réussi à faire partir deux bus de Calais, ce qui était assez exceptionnel et une première pour notre section. L’ambiance était folle avec la victoire, l’Emirates qui s’était complètement éteint, nous qui chantions, le Président qui est venu nous voir à la fin du match… C’est vraiment mon meilleur souvenir, même si j’ai fait d’autres déplacements. J’ai par exemple fait 20h de route aller, et 20h retour, en camionnette J9 pour aller à Turin. Je suis aussi allé à Leverkusen, à Tottenham, à Eindhoven,…

As-tu déjà traversé l’Hexagone pour venir au Stade Louis-II ?

Evidemment, je suis venu à quelques reprises. Mon premier match au Louis-II est un 3e tour préliminaire retour de Ligue des champions en 2004 contre Nova Gorica, que l’on avait gagné 6-0. Et ma dernière rencontre à Monaco, c’était lors des 25 ans des Ultras contre Lyon, en 2019. Ludovic Giuly était avec nous en Pesages pour chanter, c’était très sympa !

Lors de ce fameux match à l'Emirates, peu de temps avant d'entrer dans le stade, je suis interviewé par Pierre Nigay, à l'époque journaliste à La Chaîne L'Equipe. Il me demande un pronostic et je lui dis que je nous vois gagner 2-1 ou 3-1 et qu'avec sa vitesse, Yannick Ferreira Carrasco pourrait faire la différence en sortant du banc. C'était vraiment la prédiction parfaite !
MartinSupporter de l'AS Monaco

L’histoire du Club a été marquée par le passage de nombreux grands joueurs. Parmi ceux-là, quel est ton préféré ?

Je dirais Flavio Roma, car la première fois que je suis venu au Stade Louis-II c’est le premier joueur que j’ai croisé au parking. J’ai pu prendre une photo avec lui et c’est quelque chose d’inoubliable. C’est ce qui fait que j’ai un peu plus d’affection pour ce joueur que pour d’autres. Et dans l’effectif actuel, j’aime beaucoup notre capitaine Wissam Ben Yedder, évidemment Aurélien Tchouameni qui explose mois après mois, mais aussi les jeunes formés à l’Academy comme Benoît Badiashile.

As-tu une anecdote marquante en lien avec le Club ?

Lors de ce fameux match à l’Emirates, peu de temps avant d’entrer dans le stade, je suis interviewé par Pierre Nigay, à l’époque journaliste à La Chaîne L’Equipe. Il me demande un pronostic et je lui dis que je nous vois gagner 2-1 ou 3-1 et qu’avec sa vitesse, Yannick Ferreira Carrasco pourrait faire la différence en sortant du banc. Et on gagne finalement 3-1, avec un dernier but en contre de notre ailier belge. C’était vraiment la prédiction parfaite !

Comment vois-tu ce match de dimanche entre Lens et Monaco ?

Ça va être très intéressant, d’autant plus que Lens a déjà éliminé Lille après avoir été mené 2-0 (4 tab à 3). Ils sont costauds derrière et au milieu de terrain, donc il faudra vraiment qu’on réponde présents. Il faudra contrôler ce milieu de terrain. Ce sera un match très engagé et assez ouvert je pense. L’équipe qui sera la plus réaliste repartira avec la qualification.

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.