Fermer
U17 25 décembre 2020, 15:00

Mayssam Benama : "Les matchs nous manquent"

Mayssam Benama : "Les matchs nous manquent"
Encore présente dans le top 5 des meilleurs centres de formation de France la saison dernière, l’Academy de l’AS Monaco est à l’honneur dans la nouvelle série "Rookie". Tout au long de la saison, nous allons vous faire découvrir des jeunes pousses du club. Pour ce cinquième épisode, partez à la rencontre de Mayssam Benama, milieu de terrain des U17.

Après avoir connu son premier rassemblement en équipe de France à Clairefontaine en octobre dernier avec les U16 tricolores, le jeune milieu de terrain continue de franchir les étapes au sein de l’Academy monégasque qu’il a rejoint l’été dernier.  Il a participé activement à l’excellent début de saison des U17 de l’AS Monaco, qui comptabilisent six victoires en huit matchs, assurant la première place au classement de la Poule D du championnat national de la catégorie.

Formé dans sa région natale

« J’ai commencé le foot dans un petit club à Tours (Loir et Cher) qui s’appelle Tours Nord. Ensuite je suis parti à Saint-Cyr (Indre-et-Loire), avant d’intégrer le pôle espoir de Châteauroux, explique le milieu de terrain défensif. Puis je suis arrivé ici au centre de formation de l’AS Monaco. Lorsque j’avais 9 ans, le recruteur de la région centre Val de Loire m’a repéré. Quand cette opportunité s’est présentée, j’étais très heureux, tout comme ma mère. J’ai directement voulu signer ici. »

Sofiane Diop, également originaire de Tours, lui a soufflé quelques mots avant d’arriver en Principauté. « Il vient de la même région que moi. Il m’a donné des conseils. Il a insisté sur le fait de tout donner lors des séances et d’être le meilleur aux entraînements. On bénéficie de bonnes infrastructures ici, notamment avec La Diagonale. C’est l’endroit parfait pour réussir. »

J’aime jouer simple, courir pour les autres et surtout gagner. Je n’aime pas perdre, je suis un compétiteur. Je veux donner le meilleur de moi-même. Même à l’entraînement c’est pareil, je souhaite être le meilleur dans tous les domaines.
Mayssam BenamaMilieu de terrain des U17 de l'AS Monaco

Un profil de milieu polyvalent

Fan de Luka Modric et de N’Golo Kanté, il essaye de cultiver certaines similitudes dans son style de jeu avec ses idoles. « Luka Modric arrive à nous surprendre dès qu’il touche la balle. Il arrive à faire des choses sorties de nulle part et c’est ce que j’apprécie chez ce joueur. J’ai également retenu N’Golo Kanté car il a un gros impact au milieu de terrain, il court beaucoup et récupère un nombre incalculable de ballons. » Mayssam lui, peut évoluer au poste de milieu défensif, relayeur mais aussi au poste de numéro 10, ce qui laisse de nombreuses options tactiques.

Cette polyvalence qu’il tente d’entretenir, lui permet de progresser. Même s’il l’avoue sans détour, il a une petite préférence pour un poste en particulier : « J’aime bien jouer en numéro 6 devant la défense, car tu as le jeu devant toi, tu as une vision globale, et c’est toi qui organise. » Compétiteur dans l’âme, il souhaite se dépasser à chaque fois qu’il entre sur un terrain : « J’aime jouer simple, courir pour les autres et surtout gagner. Je n’aime pas perdre, je suis un compétiteur. Je veux donner le meilleur de moi-même. Même à l’entraînement c’est pareil, je souhaite être le meilleur dans tous les domaines », affirme-t-il.

Mayssam Benama au duel face à Clermont, un match remporté sur le score de 2 buts à 1.

Satisfait du début de saison

Il faut dire qu’il s’épanouit dans cette l’équipe emmenée par Manu Dos Santos, malgré un tempérament plutôt réservé. « Ce début de saison s’est très bien passé individuellement et collectivement. On est premiers du classement avec une seule défaite. Je suis très satisfait de mes coéquipiers. La cohésion de groupe et notre détermination nous ont permis d’obtenir ces résultats. » Avec 19 points en 8 journées, les U17 monégasques possèdent quatre points d’avance sur leur dauphin du SC Air Bel. Cerise sur le gâteau, les protégés de l’ancien rouge et blanc ont fait trembler les filets à 22 reprises, ce qui en fait la meilleure attaque du championnat.

S’il a hâte de reprendre la compétition, stopée depuis le 1er novembre, Mayssam se projette déjà sur les mois à venir et se fixe de nouveaux objectifs pour la suite. « À titre personnel, je souhaite jouer un maximum. Collectivement, la première place est notre objectif afin de pouvoir disputer les play offs. Avant de venir, je voulais jouer en U17. C’est désormais chose faite. Maintenant, je souhaite viser plus haut et m’entrainer avec les U19 », de quoi prouver ses ambitions.

Manu est un exemple. Il n’avait pas le même poste que moi mais il m’explique les attentes du haut niveau. L’hygiène de vie et le travail sont les piliers de la réussite, il me l’a très bien fait savoir. Le Club nous aide afin de nous former du mieux possible sur ces aspects-là. De plus, il me conseille et me parle beaucoup. Il veut me faire progresser. J’aime sa façon d’être. J’ai gagné en maturité grâce à lui.
Mayssam BenamaMilieu de terrain des U17 de l'AS Monaco

Réceptif aux conseils de son entraineur

Il n’est pas commun d’avoir un entraineur en catégories jeunes avec 400 matchs professionnels, couronnés d’un titre de champion de France et du Portugal, reconnaît le milieu de terrain des U17. Mayssam l’a très bien compris et écoute avec attention les paroles du coach. « Manu est un exemple. Il n’avait pas le même poste que moi mais il m’explique les attentes du haut niveau. L’hygiène de vie et le travail sont les piliers de la réussite, il me l’a très bien fait savoir. Le Club nous aide afin de nous former du mieux possible sur ces aspects-là. De plus, il me conseille et me parle beaucoup. Il veut me faire progresser. J’aime sa façon d’être. J’ai gagné en maturité grâce à lui. Lorsque je suis sur le terrain, je maitrise mieux certaines situations qu’au début de saison. Je prenais beaucoup de risques, surtout au niveau des touches de balle. Manu m’aide afin de limiter ces risques-là », explique-t-il avec humilité.

Devenir pro : un rêve de gosse

En attendant, il grandit donc à quelques encablures d’une enceinte dont il rêve la nuit. « Le Stade Louis-II est magnifique, c’est impossible de ne pas penser à jouer sur ce terrain lorsque l’on est au centre de formation de l’AS Monaco. J’ai eu l’occasion d’être ramasseur de balle lors de certaines rencontres. C’était un plaisir d’être si proche de la pelouse. Elle est parfaite, c’est là qu’on se rend compte de l’intensité des matchs en Ligue 1. On voit également certains jeunes qui ont eu leur chance en pro, cela donne envie de faire de même », remarque-t-il, avec l’ambition de les imiter. On ne peut que lui souhaiter la même réussite que son compère tourangeau Sofiane Diop, aujourd’hui titulaire avec les pros.

1 / 3
L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.