Fermer
Ligue 1 Uber Eats 17 novembre 2021, 15:57

Niko Kovac : "La Ligue 1 est un championnat très sous-estimé"

Niko Kovac : "La Ligue 1 est un championnat très sous-estimé"
Avant le retour à la Ligue 1 ce vendredi contre Lille au Stade Louis-II (coup d’envoi 21h), en cette fin de trêve internationale, le technicien monégasque s’est exprimé en conférence de presse.

Redémarrer une dynamique positive. Après une dernière fenêtre internationale en cette année 2021, les joueurs de l’AS Monaco reprennent le chemin de l’élite, avec la réception de Lille ce vendredi soir au Stade Louis-II (21h sur Prime Video), jour de Fête Nationale. Un choc face au champion de France en titre qui doit permettre aux hommes de Niko Kovac de retrouver le goût de la victoire en championnat. Avant d’espérer une qualification pour le prochain tour de Ligue Europa. Un enjeu que le coach des Rouge et Blanc a évoqué devant les médias. Extraits.

Comment relancer la réussite offensive

Je sais que l’on a manqué d’efficacité dernièrement en championnat et en Ligue Europa. Nous ne sommes évidemment pas contents de cette statistique, mais nous devons rester positifs malgré tout. Durant la trêve internationale, nous n’avions pas Wissam et Kevin avec nous, mais le reste du groupe a beaucoup travaillé sur les mouvements offensifs. Parfois, dans le football c’est assez simple, il faut juste des déclics. Si vous forcez et poussez l’adversaire à faire des erreurs, il est d’autant plus simple de retrouver le chemin de la réussite et de marquer des buts. C’est ce que nous allons montrer dans les prochains matchs.

Sur le choc face à Lille

Ce que je sais, c’est que les joueurs aiment jouer les gros matchs, contre le PSG, et contre des concurrents directs pour les places européennes. La motivation est décuplée dans cette situation, même si on sait qu’il faut pouvoir répéter les performances de niveau et hausser notre niveau d’exigence à tous les matchs. Actuellement nous sommes un peu dans la même situation que Lille. Ce sera un match compliqué, difficile pour les deux équipes. Mais je veux encore une fois rester positif et je pense que mes joueurs sont sur la même longueur d’onde.

Les internationaux sont tous revenus en pleine forme, sans problèmes physiques, donc c’est un élément positif. D’autant qu’avec les qualifications de la France et de la Serbie pour la Coupe du Monde, ainsi que les bons résultats des Espoirs et de l’Allemagne, ils sont revenus avec de la bonne humeur et une certaine fraîcheur mentale.
Niko KovacEntraîneur de l'AS Monaco

Sur le retour des internationaux

Ce matin, on a eu une bonne séance d’entraînement avec le groupe. Les internationaux français sont rentrés plus tard et ont eu droit à une séance plus light, basée sur la récupération. Ils sont tous revenus en pleine forme, sans problèmes physiques, donc c’est un élément positif. D’autant qu’avec les qualifications de la France et de la Serbie pour la Coupe du Monde, ainsi que les bons résultats des Espoirs et de l’Allemagne, ils sont revenus avec de la bonne humeur et une certaine fraîcheur mentale. Nous savons que Benoît et Golo’ sont suspendus pour ce week-end, donc nous allons devoir nous adapter. Demain nous aurons tous les joueurs à disposition pour la première fois depuis deux semaines, donc nous pourrons bien travailler ensemble. On va faire en sorte de trouver les meilleures solutions.

Sur le niveau réel de la Ligue 1

Tout le monde sait que la Ligue 1 fait partie du Big 5 et qu’elle est d’un très bon niveau. Mais je pense sincèrement que c’est un championnat qui est clairement sous-estimé, malgré le fait qu’il perde chaque année beaucoup de très bons joueurs, de top talents. Pourtant il arrive à se renouveler chaque saison. Il y a beaucoup de très bons joueurs, c’est une ligue difficile physiquement, dans l’engagement, car il faut toujours être à 100%. En Ligue 1, si vous n’êtes pas prêts à jouer mais aussi à vous battre dans le bon sens du terme, c’est difficile d’engranger des résultats. Pour moi, c’est un très bon championnat, c’est certain. D’ailleurs, des confrères allemands me demandent souvent comment travaille-t-on ici, car c’est un exemple. Si la France pouvait garder ses meilleurs talents chaque année, la Ligue 1 pourrait être le 2e meilleur championnat au monde, pas le 5e.

Sur la progression des recrues

Tous les jeunes joueurs qui nous ont rejoint cet été, que ce soit Ismail, Jean et Myron, sont des joueurs talentueux, qui sont arrivés dans une nouvelle équipe, un nouveau contexte. Je pense que nous devons leur donner du temps pour travailler, progresser et prendre de la confiance. Il faut leur permettre de s’acclimater, de progresser physiquement. Ce n’est pas simple quand vous avez devant vous des joueurs de la qualité de Kevin ou Wissam par exemple, qui lui-même a Kylian Mbappé et Karim Benzema devant lui en sélection. Myron, comme les autres, a besoin de minutes de jeu, de marquer. Vous devez travailler dur pour ça et nous l’aidons pour qu’il se sente le mieux possible et qu’il montre toutes ses qualités.

La saison dernière, comme je l’ai déjà dit, nous avions un match par semaine et cette saison nous jouons tous les trois jours. Si un joueur est fatigué, il ne peut pas performer sur le terrain et on augmente le risque de blessures. C’est un équilibre à trouver avec Wissam et Kevin notamment. Donc, évidemment, nous sommes obligés de faire tourner devant, c’est pour ça que nous testons plusieurs associations.
Nikko Kovac Entraîneur de l'AS Monaco

Sur les différentes options en attaque

La saison dernière, comme je l’ai déjà dit, nous avions un match par semaine et cette saison nous jouons tous les trois jours. Si un joueur est fatigué, il ne peut pas performer sur le terrain et on augmente le risque de blessures. C’est un équilibre à trouver avec Wissam et Kevin notamment. Donc, évidemment, nous sommes obligés de faire tourner devant, c’est pour ça que nous testons plusieurs associations. Avoir tout un groupe sous pression comme c’est le cas, et pas seulement onze titulaires, cela tire tout le monde vers le haut pousse chacun à ne pas se reposer sur son talent. La concurrence vous fait monter en régime et en performance. A l’image de la deuxième partie de saison dernière, j’espère que nous arriverons rapidement à passer la deuxième montrer toutes nos qualités.

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.