Fermer
Ligue 1 Uber Eats 04 janvier 2021, 14:51

Niko Kovac : "Nous battre pour accrocher les équipes de tête"

Niko Kovac : "Nous battre pour accrocher les équipes de tête"
A deux jours du déplacement de l'AS Monaco sur la pelouse de Lorient ce mercredi (19h à huis-clos), le coach monégasque a fait le point en conférence de presse d’avant-match.

Deux jours avant la reprise de la Ligue 1, Niko Kovac s’est présenté pour la premières fois en conférence de presse en cette année 2021. Les Monégasques espèrent finir de la meilleure des manières la première partie de saison, qui s’achèvera face à Angers, samedi au Stade Louis-II. Avant le déplacement à Lorient ce mercredi (19h à huis-clos), pour le compte de la 18e journée de Ligue 1, l’entraîneur Rouge et Blanc s’est exprimé sur la reprise de la compétition. Extraits.

Bonjour Niko. Que pouvons-nous vous souhaiter pour cette année ainsi qu’au club ?

Je dirais avant tout une bonne santé. Pour l’AS Monaco dans son ensemble, avec tous les gens qui travaillent au club. Et bien évidemment pour vous et vos familles en ces temps difficiles. Je crois que c’est le plus important.

Qu’en est-il des retours des joueurs blessés jusqu’à maintenant ?

Les joueurs sont prêts physiquement à 100%, ils ont bien travaillé durant les fêtes. Concernant les joueurs convalescents, ils ont fait une bonne semaine d’entraînement avec le groupe. Benjamin Lecomte et Aleksandr Golovin ne seront malgré tout pas encore prêts pour démarrer la rencontre face à Lorient. Aleksandr a manqué quatre mois de compétition, donc il faut être patient avec lui, même s’il sera dans le groupe. Il faut lui donner du temps de jeu petit à petit. Concernant Benjamin, c’est un rôle particulier que celui de gardien de but. Il y a une routine et des enchaînements à retrouver. Demain il y aura un entraînement pour voir, mais je pense qu’il n’y aura pas de nouveauté a priori à Lorient.

Comment appréhendez-vous le retour d’Aleksandr Golovin ?

On a l’opportunité d’avoir plusieurs possibilités à chaque poste. Je suis très content qu’Aleksandr soit de retour avec le groupe. Je pense que sa meilleure place est en tant que numéro 10, et actuellement nous avons Wissam Ben Yedder et Kevin Volland dans ce système à deux devant. Je serais très content de lui donner quelques minutes de jeu pour retrouver petit à petit le rythme, mais nous devons avant tout être très prudents pour lui avec le staff médical. Il sera encore une fois avec nous dans le groupe pour Lorient, et j’espère lui donner l’opportunité de rentrer.

Sofiane est un bon gars qui a envie d’apprendre, il demande de voir les images de ses prestations. Il sait ce qu’il fait de bien et ce sur quoi il doit travailler davantage. Il suit un process, avec des hauts et des bas, c’est normal. Il n’a que 21 ans et vous verrez que dans deux ou trois ans, il aura davantage d’expérience et comment il aura grandi en tant que joueur.
Niko Kovac Entraîneur de l'AS Monaco

Quel est votre regard sur l’évolution de Sofiane Diop depuis cet été, alors qu’il faisait partie du 2e groupe avec Eliot Matazo par exemple ?

Quand je l’ai vu dans le groupe 2 avec Eliot, j’ai vu qu’ils travaillaient très dur. J’ai vu leur attitude et leur investissement jour après jour. Donc j’ai décidé de les intégrer au premier groupe pour les récompenser et c’était une bonne décision je pense. Sofiane est en train de très bien se développer. Il a encore des progrès à faire sur le plan défensif notamment. Il est sur le bon chemin, il faut qu’il continue car tout n’est pas acquis. Avec le ballon, il est très à l’aise évidemment. Nous sommes là pour l’aider dans son développement en procédant étape par étape.

Comprend-t-il vite ce que vous attendez de lui ?

En général, quand vous donnez des conseils et que vous donnez une direction à un joueur, c’est satisfaisant de voir qu’il est réceptif. Sofiane est un bon gars qui a envie d’apprendre, il demande de voir les images de ses prestations. Il sait ce qu’il fait de bien et ce sur quoi il doit travailler davantage. Il suit un process, avec des hauts et des bas, c’est normal. Il n’a que 21 ans et vous verrez que dans deux ou trois ans, il aura davantage d’expérience et comment il aura grandi en tant que joueur. Moi-même quand j’avais 18 ans je suis passé par là. Vous ne pouvez pas acheter de l’expérience, cela s’acquiert avec le temps.

Il a pris la place d’autres joueurs dans ce onze type…

En tant que coach, je regarde les matchs, mais aussi ce qui se fait à l’entraînement et je donne l’opportunité à ceux qui travaillent le mieux de pouvoir jouer. On a remarqué que Sofiane s’est investi, donc on lui a donné l’opportunité de se montrer. C’est le football, et c’est comme cela que ça marche.

 

Nous sommes actuellement à la 6e place de Ligue 1, derrière les meilleures formations du championnat, donc nous devons nous battre pour accrocher ces équipes. Aujourd’hui il faut être honnête, il est difficile de se mettre à leur niveau. La réalité d’aujourd’hui est que nous sommes sixièmes, et qu’il va falloir réussir à briser ce plafond de verre.
Niko KovacEntraîneur de l'AS Monaco

A quoi faut-il s’attendre pour le mercato d’hiver ?

Nous sommes contents avec notre groupe actuel, mais comme tous les clubs, nous regardons ce qu’il est possible de faire sur le marché. C’est le travail de Paul Mitchell et Laurence Stewart. Actuellement nous sommes contents de l’équipe que nous avons, mais nous gardons les yeux ouverts. Nous n’avons pas de besoins spécifiques en défense centrale ou au poste de milieu défensif. Aurélien et Youssouf font du très bon boulot.

Comment analysez-vous votre place au classement ?

Je suis d’accord avec l’analyse de Wissam sur le fait que c’était un bon point pris face à Saint-Etienne, étant donné que nous étions à dix contre onze. Quand on ne peut pas gagner, il faut savoir ne pas perdre, comme le dit la formule consacrée. La relation entre l’atmosphère et les résultats est un facteur intéressant. Quand les résultats sont là, forcément, l’ambiance suit. Nous sommes actuellement à la 6e place de Ligue 1, derrière les meilleures formations du championnat, donc nous devons nous battre pour accrocher ces équipes. Aujourd’hui il faut être honnête, il est difficile de se mettre à leur niveau. Encore une fois, comme je le dis souvent, quand vous réduisez les petites erreurs que nous avons pu faire en première partie de saison, vous pouvez vous battre pour les premières places. La réalité d’aujourd’hui est que nous sommes sixièmes, et qu’il va falloir réussir à briser ce plafond de verre.

Le staff médical a donné des consignes aux joueurs et je pense qu’ils étaient vraiment à l’écoute et conscients des risques. Que vous reveniez d’Amérique du Sud ou de Paris, le problème est le même. Nous avons également divisé le vestiaire en quatre groupes de six joueurs, pour tenter de réduire au maximum les contacts entre eux. C’est un moyen pour nous de réduire les risques.
Niko Kovac Entraîneur de l'AS Monaco

Comment avez-vous géré la situation sanitaire avec la Covid-19 pendant les fêtes ?

Nous avons expliqué aux joueurs ce qu’il fallait faire pour se protéger au maximum. Je l’ai eu moi-même et j’ai vu quel est l’impact sur le corps. Mon frère se moquait de moi d’ailleurs sur ce point, étant donné que c’est toujours moi qui rappelle qu’il faut faire attention, ce qui prouve que personne n’est à l’abri. Le staff médical a donné des consignes aux joueurs et je pense qu’ils étaient vraiment à l’écoute et conscients des risques. Que vous reveniez d’Amérique du Sud ou de Paris, le problème est le même. Nous avons également divisé le vestiaire en quatre groupes de six joueurs, pour tenter de réduire au maximum les contacts entre eux. C’est un moyen pour nous de réduire les risques. On rappelle également les gestes barrières, avec l’utilisation du gel hydroalcoolique et du masque bien évidemment. On n’arrivera pas à réduire à 100% le risque, mais si on est déjà à 99%, ce sera déjà ça.

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.