Fermer
Réactions 25 avril 2021, 21:27

Niko Kovac : "Personne n’attendait l’AS Monaco à ce niveau"

Niko Kovac : "Personne n’attendait l’AS Monaco à ce niveau"
Ravi de ramener une cinquième victoire et un 6e clean sheet d’affilée en Ligue 1 d’Angers (succès 0-1), l’entraîneur monégasque a exprimé sa fierté devant les médias au terme de la 22e victoire de son équipe dans l’élite cette saison.

Les superlatifs commencent à manquer. Alors que l’AS Monaco vient de remporter son 18e match sur 21 sorties en 2021 (toutes compétitions confondues), mais surtout son 5e succès de rang en Ligue 1 à Angers (0-1), les Rouge et Blanc courent plus que jamais après une place en Ligue des Champions. Forts d’un 6e clean sheet d’affilée en championnat, les hommes de Niko Kovac ont leur destin en main avant les quatre dernières finales de ce sprint effréné. Une dynamique exceptionnelle que l’entraîneur monégasque veut entretenir, de même que les rêves de ses joueurs, toujours plus ambitieux. C’est ce qu’il a confié en conférence de presse d’après-match.

Bonjour Niko. Était-ce le match le plus difficile pour vous depuis un petit moment ?

Oui. Je me répète sans cesse mais la Ligue 1 est un championnat très relevé, très difficile pour tout le monde, il y a de très bonnes équipes et Angers en fait partie. C’était un match très dur, je m’y attendais, car c’était également le troisième match de la semaine pour les deux équipes. Ils ont joué à cinq derrière et nous avons un peu plus de difficultés à nous créer des occasions, même si nous n’avons pas concrétisé nos deux bonnes occasions en première période. Ce genre de match, si vous le gagnez, c’est que la réussite est avec vous et que vous pouvez atteindre vos objectifs, et nous sommes encore allés chercher cette réussite aujourd’hui.

Avez-vous des nouvelles de Stevan Jovetić, qui est sorti sur blessure ?

Non. Nous devons attendre demain pour en savoir plus. Il semble que ce soit une petite alerte musculaire au niveau du mollet, mais nous devons attendre les résultats demain, il passera des examens.

La chose la plus importante est que tout le monde amène sa pierre à l’édifice a son importance pour les résultats de l’équipe. Tout le monde peut aider. Je ne veux pas parler de remplaçants, mais de finisseurs. Nous avons le meilleur banc de Ligue 1, puisque nous sommes l’équipe qui marque le plus par le biais de ses remplaçants.
Niko KovacEntraîneur de l'AS Monaco

Comment gérez-vous la compétition avec Wissam Ben Yedder, et que pensez-vous du match de votre capitaine ?

Nous sommes une équipe très solide. Je dis toujours que nous sommes un groupe très uni qui peut atteindre des objectifs élevés. La chose la plus importante est que tout le monde amène sa pierre à l’édifice a son importance pour les résultats de l’équipe. Tout le monde peut aider. Je ne veux pas parler de remplaçants, mais de finisseurs. Nous avons le meilleur banc de Ligue 1, puisque nous sommes l’équipe qui marque le plus par le biais de ses remplaçants. Tout le monde sait que lorsqu’il ne commence pas le match, ce n’est pas une sanction et il aura l’opportunité de jouer et de se montrer durant le match. C’est la compétition. Ils sont tous des compétiteurs, des concurrents, et c’est de cette manière que les performances viennent.

Quel résultat souhaitez-vous voir ce soir entre Lyon et Lille ?

Je pense que la meilleure équipe doit gagner. Nous ne pouvons influer sur notre destin que par nos performances, nous n’attendons donc pas de faux pas de la part de nos adversaires. En cette année 2021, mon équipe est la meilleure formation de l’élite, sans que nous ne regardions les autres équipes. On verra bien le résultat de ce soir, et on pourra en discuter si vous le souhaitez lors de la prochaine conférence de presse.

Les joueurs ont pris confiance aussi au fur et à mesure, ils se sentent bien et savent ce que chacun doit faire encore une fois. C’est le fruit de beaucoup de travail à l’entraînement et sur le terrain et j’aime quand mes joueurs progressent de cette manière.
Niko KovacEntraîneur de l'AS Monaco

Vous ne pensez pas qu’il est possible d’aller chercher le titre désormais ?

Il est trop tôt pour parler de ça, car il reste quatre matchs encore à jouer et notre calendrier est loin d’être évident. Nous avons joué contre Angers, et nous devons encore affronter Lyon, Reims, Rennes et Lens. Ce ne sont que des matchs difficiles. Nous allons voir également ce que nous réserve le tirage au sort de la Coupe de France pour les demi-finales (l’AS Monaco affrontera Rumilly). Nous prenons les matchs les uns après les autres, et si nous les gagnons tous, peut-être que quelque chose de beau sera possible.

Vous n’avez concédé aucun but lors des dix derniers matchs. C’est pourtant le signe d’un champion…

En première partie de saison nous concédions beaucoup de buts faciles à cause d’erreurs individuelles. Aujourd’hui mes joueurs en font beaucoup moins. Les automatismes sont là également, car tout le monde sait ce qu’il a à faire dans l’équipe. Et c’est une force, car le football est un jeu où les situations se répètent, match après match. Nous devons savoir défendre de manière agressive quand un adversaire veut casser les lignes par une passe. Les joueurs ont pris confiance aussi au fur et à mesure, ils se sentent bien et savent ce que chacun doit faire encore une fois. C’est le fruit de beaucoup de travail à l’entraînement et sur le terrain et j’aime quand mes joueurs progressent de cette manière.

Ils doivent profiter car ils font une saison fantastique, et encore une fois personne n’attendait l’AS Monaco à ce niveau en début d’exercice. Tout le monde parlait du PSG, de Lille, Lyon et Rennes, mais personne ne citait Monaco. Cela veut dire que les joueurs ont fait ce qu’il fallait pour rêver. Et rêver, c’est la première étape pour réaliser quelque chose.
Niko KovacEntraîneur de l'AS Monaco

Votre objectif désormais en tant que coach est-il de transmettre de la sérénité à votre groupe ?

Oui bien sûr, je discute tous les jours avec mes joueurs et j’ai le sentiment qu’ils veulent toujours plus. Pourquoi devrais-je les stopper dans leur élan ? Quand je disais que nous voulions la quatrième place, ils voulaient plus. Aujourd’hui s’ils veulent atteindre la troisième voir la deuxième place, je ne veux pas les restreindre. Ils doivent profiter car ils font une saison fantastique, et encore une fois personne n’attendait l’AS Monaco à ce niveau en début d’exercice. Tout le monde parlait du PSG, de Lille, Lyon et Rennes, mais personne ne citait Monaco. Cela veut dire que les joueurs ont fait ce qu’il fallait pour rêver. Et rêver, c’est la première étape pour réaliser quelque chose. Et je ne veux pas m’opposer à ce rêve.

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.