Fermer
Ligue 1 Uber Eats 15 décembre 2020, 15:52

Niko Kovac : "Une bonne occasion de pouvoir réagir"

Niko Kovac : "Une bonne occasion de pouvoir réagir"
A la veille de la réception du Racing Club de Lens au Stade Louis-II (21h à huis-clos), l’entraîneur monégasque a fait le point en conférence de presse d’avant-match.

Après deux déplacements à Lille et à Marseille, retour en Principauté pour les Rouge et Blanc. L’AS Monaco reçoit le Racing Club de Lens ce mercredi 16 décembre à 21h au Stade Louis-II (huis-clos), pour le compte de la 15e journée de Ligue 1. Un rendez-vous qui doit permettre aux hommes de Niko Kovac de se relancer. Le coach monégasque s’est exprimé devant la presse à la veille de cette réception.

Bonjour Niko. Que devez-vous changer pour inverser la tendance en défense notamment, après deux défaites ?

Nous avons concédé trop de buts faciles dernièrement. C’est un aspect que nous devons travailler, et pour cela, je répète qu’il faut réduire le nombre d’erreurs. Si on y arrive, on obtiendra des résultats positifs, c’est certain. Car nous avons également inscrit beaucoup de buts, nous faisons partie des équipes qui en marquent le plus dans le championnat. Nous devons mieux protéger notre but encore une fois, pour obtenir de meilleurs résultats.

Cela passe-t-il par des changements à certains postes ?

Comme je l’ai dit à la dernière conférence de presse, nous enchaînons les matchs avant les fêtes de fin d’année et nous ne pouvons pas mettre la même équipe à chaque fois. C’est normal de procéder à certains changements, c’est une possibilité, mais je ne veux pas trop en dire pour ne pas donner des pistes à nos futurs adversaires.

La bataille en tête de Ligue 1 est-elle une bonne chose pour le championnat ?

Quand je suis arrivé, j’avais dit que la Ligue 1 était un des meilleurs championnats selon moi, et je le pense encore plus aujourd’hui. Je pense qu’actuellement les matchs sont très serrés et le spectacle est vraiment intéressant pour les spectateurs. C’est une bonne chose que les équipes soient très proches les unes des autres. Pour l’instant, l’AS Monaco n’est pas loin des équipes européennes. Nous ne pourrons pas jouer le titre car nous sommes en plein processus de progression, mais nous allons tout faire pour rester dans la bataille. Certaines équipes ont des entraîneurs en place depuis plusieurs années, donc il faut nous laisser le temps d’arriver au niveau des meilleurs.

Quand je dis qu’il faut que l’on réduise le nombre d’erreurs sur le terrain pour éviter de prendre trop de buts, j’inclue tout le monde, y compris moi, même si je ne joue plus (sourire). C’est un process que nous sommes en train d’apprendre, nous regardons les erreurs que nous faisons, pour travailler dessus à l’entraînement et ne plus les reproduire.
Niko KovacEntraîneur de l'AS Monaco

Quels sont les candidats au titre selon vous ?

Lyon est évidemment une équipe qui va poser des problèmes au Paris Saint-Germain pour le titre. Ils ont de très bons joueurs, un coach très expérimenté, et le club vient d’atteindre les demi-finales de la dernière Ligue des Champions. Lille est également une équipe très bien structurée avec un bon coach, donc ils seront là. Et Marseille évidemment. Marseille est un grand club, qui a une bonne expérience européenne. Je pense que ces trois équipes vont disputer le titre au PSG.

Votre défense a donné des signes de fatigue dernièrement. Comment voyez-vous cela ?

Axel et Benoît sont deux joueurs talentueux. Quand je parle de défense je n’aime pas parler de joueurs en particulier, mais de la performance de toute l’équipe. Si on prend les statistiques, nos deux derniers adversaires se sont créés cinq occasions nettes et en ont marqué quatre. Nous nous en sommes procurés autant, mais n’en avons marqué que deux. Quand je dis qu’il faut que l’on réduise le nombre d’erreurs sur le terrain pour éviter de prendre trop de buts, j’inclue tout le monde, y compris moi, même si je ne joue plus (sourire). C’est un process que nous sommes en train d’apprendre, nous regardons les erreurs que nous faisons, pour travailler dessus à l’entraînement et ne plus les reproduire. Aurélien effectivement est un peu fatigué également parce qu’il a enchaîné depuis le début de saison, mais j’ai un staff médical qui travaille bien et qui surveille l’état physique des joueurs. Ce qui est certain c’est que lui comme les autres ne joueront pas les quatre matchs intégralement en cette fin d’année.

Quand pouvons-nous espérer un retour d’Aleksandr Golovin ?

Aleksandr nous manque. Nous aimerions vraiment avoir un joueur de cette qualité en plus dans notre effectif. Je me répète, j’espère qu’il reviendra le plus vite possible. C’est difficile de fixer une date précise. Je discute avec le staff médical et on me dit que c’est encore un peu tôt pour ne pas prendre de risque, si nous voulons qu’il soit à 100%. Nous considérons que 99% ce n’est pas assez, et s’il faut attendre une, deux ou trois semaines, nous le ferons. Nous n’avons pas besoin de lui pour ces trois matchs, mais pour la suite de la saison.

Il est important dans l’effectif, cela fait quatre ans qu’il est là, il a été champion en 2017, a été champion du Monde et a joué également en Premier League. Donc son expérience est importante pour notre jeune effectif. Il peut jouer des deux côtés. S’il reste en pleine forme, je pense qu’il aura l’occasion de jouer beaucoup de matchs d’ici la fin de saison.
Niko KovacEntraîneur de l'AS Monaco

Ne souffrez-vous pas du manque de forme de vos joueurs d’expérience, comme Wissam Ben Yedder qui a eu le Covid et Cesc Fàbregas, actuellement blessé ?

Nous avons enchaîné quatre victoires d’affilée en novembre, et Cesc était disponible à ce moment-là. Wissam a manqué quelques matchs mais il a aussi participé à cette série. Wissam est très important pour nous, c’est notre capitaine, donc nous avons besoin de lui en pleine forme. Maintenant nous avons également de très bons jeunes, et même si nos joueurs d’expérience ne sont pas dans une forme optimum, c’est une occasion pour les jeunes de jouer. Nous croyons fermement en eux. Il y a des joueurs comme Djibril aussi, qui ont beaucoup d’expérience et dont nous avons besoin, qui peuvent nous apporter.

Justement, sera-t-il disponible pour débuter contre Lens ?

Il ne sera pas prêt pour démarrer contre Lens même s’il sera dans le groupe. Il est important dans l’effectif, cela fait quatre ans qu’il est là, il a été champion en 2017, a été champion du Monde et a joué également en Premier League. Donc son expérience est importante pour notre jeune effectif. Il peut jouer des deux côtés. S’il reste en pleine forme, je pense qu’il aura l’occasion de jouer beaucoup de matchs d’ici la fin de saison. Il est important qu’il y ait des joueurs comme lui, qui fassent le relai avec les jeunes au sein du groupe.

Que pensez-vous du RC Lens ?

J’ai une très bonne opinion du RC Lens, qui est promu et qui joue très bien. C’est un très bon adversaire, qui est assez proche de nous au classement. Nous devrons être à 100% pour faire une bonne performance face à eux. Il faudra être prêts mentalement à une grosse bataille et ne surtout pas prendre ce match à la légère.

Je suis pour ces cinq changements. Le calendrier des équipes avec les matchs européens et internationaux est très dense, donc nous devons pouvoir protéger nos joueurs. Nous avons également un effectif assez large, et si nous voulons donner du temps de jeu à tout le monde, c'est une bonne chose de pouvoir effectuer cinq changements.
Niko KovacEntraîneur de l'AS Monaco

Avant Marseille, vous parliez d’obtenir quatre succès en fin d’année. Vous n’avez plus vraiment le droit à l’erreur désormais…

Si nous voulons rester au contact des équipes de tête, il faut effectivement que l’on gagne nos trois derniers matchs avant la trêve. Si nous perdons un match supplémentaire, un petit écart va se créer. Mais nous n’avons joué que 14 matchs, donc la route est encore longue et nous avons le temps de rétablir la situation. Nous avons beaucoup marqué pour l’instant, mais nous ne pouvons pas nous satisfaire de notre bilan actuel. Le match de demain est une bonne occasion de montrer que nous pouvons réagir.

Pour finir, êtes-vous favorable à cette règle des cinq changements ?

Je suis pour ces cinq changements. Le calendrier des équipes avec les matchs européens et internationaux est très dense, donc nous devons pouvoir protéger nos joueurs. Nous avons également un effectif assez large, et si nous voulons donner du temps de jeu à tout le monde, c’est une bonne chose de pouvoir effectuer cinq changements. Il faut aussi penser à protéger les joueurs. Je ne sais pas ce qui se passera dans le futur, mais je suis assez satisfait par la situation actuelle, et si nous voulons garder un niveau de jeu et de performance élevé, il est bien d’avoir autant de possibilités.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.