Fermer
Ligue 1 Uber Eats 21 janvier 2021, 12:36

Wissam Ben Yedder : "Je savais que ça allait revenir"

Wissam Ben Yedder : "Je savais que ça allait revenir"
Près d’une semaine après son doublé inscrit en déplacement à Montpellier (succès 3-2), le capitaine monégasque s’est présenté en conférence de presse d’avant-match, à deux jours du choc face à l’Olympique de Marseille (samedi à 21h).

Il a montré à tout le monde qu’il était toujours le grand attaquant que l’on connaît. Auteur d’un doublé à l’occasion de la victoire de l’AS Monaco sur le terrain de Montpellier vendredi dernier (3-2), Wissam Ben Yedder avait quitté le Stade de la Mosson avec le sourire. Et pour cause. Impliqué également sur le but de son compère d’attaque, Kevin Volland, le capitaine des Rouge et Blanc a été le grand artisan du 11e succès des hommes de Niko Kovac en championnat cette saison. C’est donc avec une confiance retrouvée, que le numéro 9 monégasque s’est présenté en conférence de presse, à 48 heures du choc de la 21e journée de Ligue 1 face à l’OM (21h à huis-clos). Extraits.

Bonjour Wissam. Comment as-tu vécu cette période sans marquer, avant ton doublé à Montpellier ?

Je n’étais pas spécialement peiné de ne pas marquer. Cela fait partie de la vie d’un footballeur et d’un attaquant. Je me connais et je savais que ça allait revenir. (…) Peu de buts dans le jeu ? J’ai marqué de la tête à Montpellier. Certes j’ai eu un trou de 4-5 matchs, ça arrive dans la carrière d’un footballeur. Mais pendant ce temps-là si l’équipe prend des points, c’est l’essentiel. C’est vrai que c’est important pour un attaquant de marquer pour la confiance, mais encore une fois je savais que ça allait revenir. Et puis Kevin a fait du très bon travail, donc c’est aussi un travail d’équipe.

T’as-t-il enlevé un peu de pression avec ses performances ?

Non, l’important était de faire en sorte que l’équipe aille bien et c’est le cas actuellement. Nous sommes sur une bonne série de résultats et c’est ce que je retiens.

Le meilleur est-il à venir pour cette équipe qui monte en puissance ?

On prend les matchs les uns après les autres. L’idéal serait évidemment de rester sur cette lancée. En tout cas on reste focalisés sur nous, sur le travail que l’on a à accomplir pour rester à ce niveau. On est un groupe jeune mais solide.

C’est vrai que l’on s’entend très bien avec Kevin et ça marche sur le terrain, c’est l’essentiel. Tant que ça se passe bien avec lui, et que ça permet à l’équipe de remporter des points, je suis satisfait. Mais je le répète, on s’entend très bien ensemble.
Wissam Ben Yedder

Qu’est ce qui a changé, y’a-t-il eu un déclic ?

Ce qui a changé, c’est la mentalité du groupe. On sait qu’on a une jeune équipe, et je pense que les jeunes joueurs ont montré de plus en plus ce qu’ils savent faire sur le terrain. Avec les joueurs plus expérimentés on essaye de les mettre au maximum en confiance et de les aider à se libérer.

Parles-nous de ton entente avec Kevin Volland. Est-ce ton meilleur duo d’attaquants de ta carrière ?

Kevin est un très bon joueur, qui a une très bonne réputation en Bundesliga. C’est un joueur très intelligent. Je m’entendais bien également avec Islam Slimani ici la saison dernière, mais aussi avec Pablo Sarabia à Séville. Je n’ai pas envie de classer les paires dans lesquelles j’ai pu évoluer. Ce n’est pas important à vrai dire. C’est vrai que l’on s’entend très bien avec Kevin et ça marche sur le terrain, c’est l’essentiel. Tant que ça se passe bien avec lui, et que ça permet à l’équipe de remporter des points, je suis satisfait. Mais je le répète, on s’entend très bien ensemble. On essaye de se trouver sur le terrain. Et on se donne des conseils, même en dehors du terrain.

As-tu une préférence pour nommer le duo que vous formez justement ? Plutôt Vollander ou Yedderland ?

S’il faut choisir, Yedderland c’est pas mal (sourire).

Est-ce le moment de prendre Marseille, si l’on revient sur le terrain ?

On a vu qu’ils avaient des difficultés ces temps-ci. Maintenant c’est une bonne équipe, qui a disputé la Ligue des Champions, donc il faut faire attention. Je pense que ça se joue à 50-50 avec eux. On va essayer de préparer ce match de la meilleure des façons en tout cas. On sait que Marseille joue gros également sur cette rencontre. Mais on joue à domicile et on va essayer d’aller chercher un résultat pour poursuivre notre bonne série.

Quel est ton regard sur l’éclosion de Sofiane Diop ?

C’est un très bon joueur, qui est encore jeune. Il a un gros potentiel. Je souhaite pour lui qu’il continue comme ça et qu’il aide encore l’équipe comme il le fait actuellement. Il a montré ce qu’il savait faire jusqu’à maintenant. À lui de poursuivre sur ce chemin.

Youssouf et Aurélien sont très concentrés lorsqu’ils sont sur le terrain, ils sont complémentaires. Aurélien est peut-être un peu plus calme en dehors, mais ce sont vraiment deux bons joueurs. Ce sont des 6 qui évoluent au cœur du jeu, et qui sont très importants pour nous.
Wissam Ben Yedder

Et sur la paire du milieu de terrain. Comment vois-tu ce duo ?

Youssouf et Aurélien sont très concentrés lorsqu’ils sont sur le terrain, ils sont complémentaires. Aurélien est peut-être un peu plus calme en dehors, mais ce sont vraiment deux bons joueurs. Ce sont des 6 qui évoluent au cœur du jeu, et qui sont très importants pour nous. Si le coach le dit, j’espère pour eux qu’ils marqueront plus de buts à l’avenir. Mais déjà ils sont primordiaux pour nous dans le travail qu’ils font au milieu.

Une réaction après le boost de ta carte sur FIFA ?

(Sourire). Il y a eu le totem, il y a eu beaucoup de choses cette saison déjà. Ça fait toujours plaisir, car quand on est jeune on aime bien jouer aux jeux vidéos. Donc c’est vrai que c’est plaisant d’avoir sa carte améliorée sur FIFA. On va essayer de continuer comme ça.

Plus sérieusement, cela a-t-il été difficile pour toi de te remettre de la Covid-19 ?

Ça s’est passé en équipe de France, après le match contre la Finlande. C’est vrai qu’il a fallu travailler dur pour revenir. C’était une période compliquée pour moi. C’est un contexte compliqué que nous vivons tous actuellement. Les deux premières semaines n’ont pas été faciles pour moi. Mais dans ces cas-là il faut avoir de la patience. Aujourd’hui cette période est derrière moi et je veux me concentrer sur le présent.

L’Euro est forcément dans un coin de ta tête. Ce serait triste sans public, non ?

Mon objectif premier est d’être concentré sur mon club, sur les résultats de l’AS Monaco. C’est ce qui m’importe avant tout, remporter des matchs. Ensuite on verra pour l’équipe de France. Mais évidemment ce serait super de jouer l’Euro. Sans public ? C’est vrai que ce serait dommage, on espère que cela va s’arranger dans le futur et que l’on puisse retrouver une vie normale et du public dans les stades.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.