Fermer
Ligue 1 Uber Eats 28 août 2020, 17:11

Aurélien Tchouaméni : "Nous avons un magnifique groupe"

Aurélien Tchouaméni : "Nous avons un magnifique groupe"
Aurélien Tchouaméni s'est exprimé face à la presse, à deux jours du déplacement de l'AS Monaco à Metz pour le compte de la 2e journée de Ligue 1 Uber Eats.

Recruté en janvier dernier en provenance de Bordeaux, Aurélien Tchouaméni a disputé trois matchs de Ligue 1 sous les couleurs de l’AS Monaco avant l’arrêt du championnat. Titulaire la semaine dernière contre Reims, le numéro 8 de l’AS Monaco est revenu sur le match de Reims mais également sur son parcours avant et depuis son arrivée sur le Rocher.

Aurélien, on vous voyait plutôt comme un milieu défensif, mais vous avez passé beaucoup de temps sur le front de l’attaque dimanche dernier. C’est un poste que vous connaissiez ?

C’est vrai que lorsqu’on regarde le match, j’étais très haut. Beaucoup de personnes de mon entourage m’ont dit que j’étais en second attaquant avec Wissam Ben Yedder. Le fait d’avoir été assez haut sur le terrain est du à la physionomie du match. Nous étions en train de perdre 2-0 et on voulait revenir au score. Nous avions vraiment l’envie de marquer et c’est pour ça qu’on jouait haut, et que je me suis donc retrouvé devant sur plusieurs situations.

Le fait d’enchaîner les courses devant et derrière, de jouer en box-to-box, n’était pas trop compliqué sur le plan physique ?

Ce n’était pas facile mais nous avons été préparés pour ça pendant la pré-saison et c’est ça qui m’a permis de faire un bon match. J’avais encore quelques repères et automatismes de mes années précédentes en tant qu’attaquant car j’ai joué à ce poste quand j’étais jeune.

Comment cela se passe-t-il avec le nouveau coach qui demande beaucoup d’efforts physiques ? 

Tout le monde pousse vers la même direction. Dès qu’il est arrivé, nous avons tout de suite vu que c’était quelqu’un d’exigeant et qui demandait beaucoup d’agressivité. Appliquer ses consignes sera ce qui nous permettra de gagner des matchs cette saison. Si on fait l’historique de mes premières années professionnelles, j’ai beaucoup changé d’entraîneur. On doit toujours travailler plus, une nouvelle personne arrive avec de nouvelles méthodes et à nous de se mettre au diapason pour aller de l’avant.

Sur quels ajustements avez-vous travaillé ?

On a fait de la vidéo et vu les points positifs, parce qu’il y en a eu, et les points négatifs. A nous ce week-end d’être meilleurs pour éviter le scénario que l’on a pu connaitre le week-end dernier.

Cela passe aussi par le fait d’être plus compact ?

Il faut un peu de tout. Si nous sommes concentrés, compact, nous allons concéder moins d’occasion. Et encore, nous n’en avons pas concédé tant que ça contre Reims. Il faut montrer un bon état d’esprit, comme on l’a fait le week-end dernier, pour ne pas encaisser de but et gagner ce match.

Vous vous sentez prêt aujourd’hui à saisir votre chance à l’AS Monaco et à démontrer vos qualités ? 

Dès que je suis arrivé, j’avais cette envie de faire de bonnes choses. J’ai connu une période d’adaptation l’an dernier, même s’il y a eu la coupure avec le Covid. Quand je suis parti de Bordeaux, c’était la première fois que je quittais mon club formateur. Maintenant j’ai eu le temps de prendre la température, de voir comment ça se passait et je suis prêt à travailler d’arrache-pied pour faire de bonnes performances et aider l’équipe.

Vous avez le sentiment d’être totalement adapté à Monaco ?

C’est vrai qu’on est dans une belle ville, mais on est là pour jouer au football. Le plus important c’est le terrain, on vit dans un beau cadre, avec de belles conditions de travail. Oui, je pense que je suis bien adapté. Nous avons un magnifique groupe et un bon état d’esprit, c’est ça qui fait qu’on se sent bien ici.

Maintenant j'ai eu le temps de prendre la température, de voir comment ça se passait et je suis prêt à travailler d'arrache-pieds pour faire de bonnes performances et aider l'équipe. 
Aurélien Tchouaméni

Un groupe très jeune, d’ailleurs ?

Oui, quand je suis arrivé ici je connaissais déjà pas mal de monde grâces aux sélections chez les jeunes. C’est vrai que quand on est jeune et qu’on arrive dans un groupe qui l’est, c’est facile de s’adapter. On a pu voir l’exemple avec Axel Disasi, qui est arrivé il y a peu de temps et qui est déjà bien intégré.

Didier Deschamps a dévoilé sa liste hier. C’est quelque chose qui est dans votre esprit ?

Quand on a fait les sélections avec les équipes de jeunes, l’équipe A c’est le graal. Je vais travailler pour faire partie un jour de cette liste.

A titre personnel, vous vous êtes fixé des objectifs cette saison ?

Mon objectif est de performer chaque match, de prendre chaque week end un par un. De performer pour aider l’équipe. Si tout le monde arrive à pousser ensemble, je pense que ça va pouvoir bien se passer et on pourra remporter beaucoup de matchs.

Et hors football, est-ce qu’il y a d’autres sports que vous suivez ?

Je suis très branché basket, je suis beaucoup la NBA et le sport en général comme le tennis, le handball. Mais c’est vrai que le basket est mon deuxième sport favori. Concernant l’équipe, je suis plus Los Angeles Lakers pour Lebron James, pour Kobe Bryant, pour Shaquille O’Neal. Les Lakers c’est unique.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.