Fermer
Ligue 1 Uber Eats 23 août 2020, 15:39

L'AS Monaco montre du caractère face à Reims

Pour le retour du football au Stade Louis II, après plus de cinq mois sans jouer, l’AS Monaco s’est accroché pour obtenir le point du match nul face au Stade de Reims, après avoir été mené 2-0.

La lumière des projecteurs, le parfum de la compétition. L’AS Monaco retrouvait enfin la pelouse du Stade Louis II ce dimanche, plus de cinq mois après l’arrêt définitif de la saison 2019-2020. Pour cette première journée de Ligue 1, les Rouge et Blanc retrouvaient le Stade de Reims, avant-dernière équipe affrontée le 29 février dernier. Pour l’occasion, Niko Kovac reconduisait le onze de départ victorieux à Alkmaar en amical le week-end dernier (2-0), dans le même schéma en 4-3-3.

La rencontre ne commence pas de la meilleure des manières pour les Rouge et Blanc. Dans la foulée d’une superbe frappe enroulée d’Aleksandr Golovin, juste au-dessus du but de Predrag Rajkovic (4e), c’est Boulaye Dia, bien lancé en profondeur sur le dégagement de son gardien, qui trompe Benjamin Lecomte d’une frappe croisée (1-0, 5e). Le Stade de Reims mène donc 1-0 et se replie alors en bloc au milieu de terrain, ne laissant que peu de possibilités aux coéquipiers d’Henry Onyekuru.

1 / 7

Disasi décisif pour son premier match

C’est pourtant sur une incursion dans la surface remoise de l’ailier nigérian que l’AS Monaco croit obtenir une occasion franche. Le centre en sa direction touche alors le sol, avant de rebondir sur la main de Thomas Foket (20e). L’arbitre indique aux 22 acteurs de jouer, et sur la continuité de l’action, El bilal Touré récupère le ballon dans les 30 mètres adverses, avant de croiser parfaitement son tir du pied gauche (2-0, 21e). L’action litigieuse est entre-temps revisionnée par la VAR, qui valide finalement le but du Stade de Reims.

Réaction immédiate des Rouge et Blanc après la pause fraîcheur, qui se ruent sur le but de Predrag Rajkovic. Après un dédoublement avec Ruben Aguilar, Gelson Martins se retrouve en position de frappe. Le Portugais trouve malheureusement le gardien serbe sur la trajectoire (29e). Il est le plus dangereux côté monégasque, puisqu’il se procure deux autres situations sur un tir un peu trop écrasé (33e), puis de près (37e).

Monaco pousse et recolle

Mais l’occasion la plus nette est déclenchée après un coup de pied arrêté sur lequel Aurélien Tchouameni remise de la tête pour Wissam Ben Yedder, qui trouve la barre sur sa reprise de volée (38e). L’ancien milieu bordelais aura une autre possibilité avec une frappe puissante du gauche (45e), avant la réduction de l’écart par… Axel Disasi. Aligné d’entrée face à son ancien club, le défenseur central reprend de la tête une nouvelle déviation de Tchouameni dans les airs (2-1, 45e+3).

Au retour des vestiaires, les Rouge et Blanc continuent à mettre une grosse pression sur le but rémois. Sofiane Diop, rentré à la mi-temps à la place d’Onyekuru se signale sur son premier ballon (46e). Benjamin Lecomte, vigilant, permet ensuite aux Asémistes de rester dans le match, sur un face-à-face remporté devant Touré (51e). Mais c’est une nouvelle fois sur coup de pied arrêté que Monaco recolle au tableau d’affichage.

Sur coup-franc botté par Aleksandr Golovin, Benoît Badiashile contrôle le ballon de manière acrobatique avant d’enchaîner avec une volée croisée du droit, imparable (2-2, 55e). La tendance reste la même, avec une grosse domination territoriale, à l’image de la première période, bouclée avec 80% de possession de balle en faveur des Rouge et Blanc. Les Rémois, qui opèrent en contre, sont à deux doigts de reprendre l’avantage sur un déboulé de Zeneli, bien stoppé par l’arrière-garde monégasque (60e).

Les Rouge et Blanc proches de l’exploit

Une autre alerte vient faire trembler les supporters monégasques, mais Dia manque de précision sur un centre en retrait de Konan (74e). La fin de match, plus hachée, est toujours dominée par les Rouge et Blanc qui sont proches de la décision. Malheureusement Predrag Rajkovic veille au grain. Wout Faes détourne lui une frappe à ras de terre de Jean-Eudes Aholou tout juste rentré en jeu (90e+1).

Et sur le corner qui suit, Axel Disasi manque de très peu le doublé sur un service de Sofiane Diop. Sa tête décroisée vient en effet mourir à quelques centimètres du poteau gauche du but rémois (90e+4). Match nul finalement assez logique entre les deux équipes, avec un sacré caractère démontré par les joueurs de Niko Kovac pour revenir dans une partie qui était pourtant mal embarquée.


La feuille de match

AS Monaco 2-2 Stade de Reims
Mi-temps : 1-2

Buts : Disasi (45e+3) et Badiashile (55e) pour Monaco ; Dia (5e) et Touré (21e)

Avertissements : Disasi (89e) pour Monaco, Kutesa (41e), Faes (76e) et Foket (90e) pour Reims

AS Monaco : Lecomte – Aguilar, Disasi, Badiashile, Ballo-Touré – Tchouameni, Fofana, Golovin (Aholou, 87e) – Gelson Martins (Geubbels, 81e), Ben Yedder, Onyekuru (Diop, 45e)
Entraîneur : Niko Kovac

Stade de Reims : Rajkovic – Foket, Faes, Abdelhamid, Konan – Munetsi, Kutesa (Berisha, 56e), Chavalerin – Cafaro (Sierhuis, 60e), Touré (Zeneli, 60e), Dia (Cassama, 78e)
Entraîneur : David Guion

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.