Fermer
Club 11 novembre 2022, 15:03

Les premières ruches Rouges & Blanches inaugurées

Les premières ruches Rouges & Blanches inaugurées
Ce jeudi, Guillermo Maripán a inauguré les deux premières ruches d’abeilles de l’AS Monaco au sein de l’une des fermes urbaines de Terrae, située en plein cœur de la Principauté

Début août, l’AS Monaco lançait les « Ruches Rouges & Blanches », un programme éco-responsable de sensibilisation à la préservation des abeilles, essentielles dans notre écosystème mais de plus en plus menacées (voir ci-dessous).

Avec un concept simple et original : tous les 10 buts inscrits en Ligue 1 par les hommes de Philippe Clement, le Club du Rocher finance l’installation d’une ruche de 40 000 abeilles, dans l’une des fermes urbaines de Terrae à Monaco.

Déjà 27 réalisations en Ligue 1 Uber Eats

Troisième meilleure attaque du championnat avec 27 buts inscrits après 14 journées, les Rouge & Blanc avaient donc « validé » depuis plusieurs semaines la création des deux premières ruches. Il ne restait plus qu’à les inaugurer, ce qui est désormais chose faite.

Guillermo Maripán, auteur du 10ème but de la saison le 11 septembre dernier lors de la victoire face à l’Olympique Lyonnais (2-1) et donc parrain de la première ruche Rouge & Blanche, s’est ainsi rendu ce jeudi dans l’une des fermes urbaines de Terrae, aux abords de la Tour Odéon.

Crédit photo : Direction de la Communication / Stéphane Danna

Guillermo Maripán ravi de contribuer à ce projet

Elle y prendra place aux côtés d’une deuxième ruche Rouge & Blanche, parrainée celle-ci par Breel Embolo. L’attaquant suisse avait en effet inscrit le 20ème but de la saison lors de la réception de Clermont le 16 octobre (1-1). Toutes deux devraient produire entre 8 et 15 kilos de miel par an.

« Je suis ravi que le Club et moi-même puissions contribuer à ce type d’initiative » s’est réjoui le défenseur chilien. « On sait que les abeilles sont de plus en plus menacées, donc c’est important de pouvoir aider à notre niveau et nous allons continuer à le faire. »

Après avoir rappelé que la précédente collaboration entre l’AS Monaco et Terrae avait permis la création d’un potager au Centre de Performance du Club, Jessica Sbaraglia a expliqué que « des études ont prouvé que le miel était de meilleure qualité en ville que dans les campagnes. » Et de préciser : « malgré la présence du frelon asiatique, les abeilles se sentent bien ici car la Principauté de Monaco n’utilise pas de pesticides. »

Crédit photo : Direction de la Communication / Stéphane Danna
Reste désormais à découvrir l’identité du prochain joueur qui parrainera la troisième Rouge & Blanche…

Mené dans le cadre du volet « Environnement » de la politique RSE du Club, ce programme traduit la volonté de l’AS Monaco de sensibiliser à la préservation de la biodiversité.

Crédit photo : Direction de la Communication / Stéphane Danna
 


Les abeilles, une espèce indispensable à la planète

Alors que les abeilles sont essentielles à notre biodiversité en raison de leur action de pollinisation des végétaux, elles sont de plus en plus menacées. Le réchauffement climatique, l’intensification de l’usage de pesticides et l’expansion du frelon asiatique ont en effet considérablement augmenté leur taux de mortalité.

Un danger majeur pour l’environnement et l’humanité puisque selon l’ONU, 40% de ce que nous mangeons et 80% des espèces végétales sur Terre dépendent directement de la pollinisation. Qui dit moins d’abeilles, dit donc sécurité alimentaire menacée et réchauffement climatique accéléré du fait que le CO2 que nous émettons est moins absorbé par les végétaux.

Si les abeilles, dont on recense 1000 espèces différentes en France et 20.000 à travers le monde, ont déjà prouvé au cours de leur très longue histoire qu’elles savaient s’adapter et résister aux bouleversements climatiques successifs, le dérèglement actuel pourrait être celui de trop. C’est pourquoi il est de notre responsabilité de contribuer à leur sauvegarde.

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.