Fermer
Stats 05 octobre 2021, 19:19

Les stats’ folles de la jeunesse montante de l’AS Monaco

Les stats’ folles de la jeunesse montante de l’AS Monaco
Récemment identifiée comme la plus jeune du Big 5 européen, selon une étude de l’Observatoire du football (CIES), l’équipe de Niko Kovac se distingue encore cette saison par les performances de ses "young guns". La preuve en stats'.

Ils étaient déjà jeunes et performants ! Révélés pour la plupart en deuxième partie de l’exercice précédent lorsque l’AS Monaco était devenu invincible, les « young guns » du Rocher se distinguent à nouveau cette saison. Encore plus mûrs, plus expérimentés, plus affutés, et encadrés par des tauliers, les jeunes pousses monégasques ont ainsi fait de l’équipe de Niko Kovac, la plus jeune du Big 5 européen.

Le plus jeune XI du Big 5

Selon une étude récente de l’Observatoire du football (CIES), les Rouge et Blanc alignés lors des sept premières journées de Ligue 1 atteignaient une moyenne d’âge d’à peine plus de 24 ans. Un chiffre qui prouve que l’AS Monaco fait confiance à la jeunesse, sans frénésie, et avec des résultats qui portent leurs fruits dernièrement. Les coéquipiers d’Aurélien Tchouameni (21 ans), l’étendard de cette génération montante, restent ainsi sur six matchs sans défaite, toutes compétitions confondues, dont trois victoires d’affilée en Ligue 1.

Une réussite qui n’est donc pas étrangère à la place laissée aux talents, dans un effectif qui n’excède pas les 24 ans de moyenne d’âge, concernant les 23 joueurs ayant effectué au moins une apparition (même en sortie de banc) dans l’élite cette saison. Voici donc en quelques stats », les raisons du regain de forme de l’AS Monaco, poussé par sa jeunesse montante.

« Tu me parles pas d’âge ! »

Sur les sept premières journées de championnat, les Rouge et Blanc ont à peine dépassé les 24 ans de moyenne d’âge dans les compositions de départ (24,31). Selon l’Observatoire du football (CIES), spécialisé dans l’analyse statistique du football, l’AS Monaco devance ainsi le Bayer Leverkusen (24,64 ans de moyenne d’âge), l’AS Saint-Etienne (24,74) ou encore le Stade Brestois (24,75).

16 membres de la team « Under 25 »

Depuis le début de saison en Ligue 1, Niko Kovac a donné du temps de jeu à 16 joueurs de 25 ou moins dans l’élite (au moins une entrée en cours de match, ndlr) : Eliot Matazo et Chrislain Matsima (19 ans) – Benoît Badiashile, Myron Boadu et Strahinja Pavlović (20 ans) – Aurélien Tchouameni et Wilson Isidor (21 ans) – Krépin Diatta, Youssouf Fofana et Ismaïl Jakobs (22 ans) – Axel Disasi et Jean Lucas (23 ans) – Caio Henrique (24 ans) – Aleksandr Golovin et Alexander Nübel (25 ans).

Pas le temps

Les joueurs de moins de 21 ans, avaient même cumulé 14,2% du temps de jeu total de l’effectif monégasque après le match de Saint-Etienne, ce qui place le club de la Principauté à la 10e position du classement édité par le CIES en la matière. Depuis le coup d’envoi de la saison face à Nantes, cinq joueurs U21 ont ainsi eu du temps de jeu dans l’élite : Eliot Matazo (19 ans), Chrislain Matsima (19 ans), Benoît Badiashile (20 ans), Strahinja Pavlović (20 ans) et Myron Boadu (20 ans).

L’Academy à l’honneur

Parmi les plus jeunes membres de l’effectif monégasque, trois sont issus de l’Academy de l’AS Monaco. Chrislain Matsima, Eliot Matazo et Benoît Badiashile ont tous trois accumulé du temps de jeu cette saison dans l’élite. Monstrueux face à Bordeaux (7 récupérations, 100% de tacles réussis, 87% de passes réussies), l’international belge U21 a formé une belle paire avec Aurélien Tchouameni. La vingtaine en puissance.

Dans le mille

Ces derniers sont d’ailleurs impliqués dans 6 buts et 7 passes décisives sur les 14 réalisations de l’AS Monaco en championnat. Sofiane Diop en est le meilleur buteur (3), tandis que Caio Henrique a été le plus gros distributeur de caviars, avec déjà 3 passes décisives au compteur.

A votre service

Il est d’ailleurs l’un des deux arrières les plus décisifs du championnat dans cet exercice. Seul Jonathan Clauss (RC Lens, 8) a délivré plus d’assists que le latéral brésilien (7) parmi les défenseurs de Ligue 1 en 2021. Il en a même profité pour être présent dans le onze type de la 8e journée.

L’endurance, ça paye

Avant sa victoire contre Bordeaux, l’AS Monaco avait effectué 136 pressings gagnants en Ligue 1 cette saison, soit plus que toute autre équipe. Preuve s’il en est, de la forme physique de l’équipe de Niko Kovac, qui multiplie les efforts collectifs.

La dizaine au-dessus

Face aux Girondins ce dimanche, ils sont cinq parmi les « young guns » à avoir passé un cap supplémentaire avec le club du Rocher. Myron Boadu a pris part à son 10e match sous les couleurs monégasques, pendant qu’Eliot Matazo a fêté sa 20e apparition avec la Diagonale. Caio Henrique a lui passé la barre des 50 matchs avec les Rouge et Blanc, tandis que la doublette Fanamenial a atteint les 60 capes avec l’AS Monaco. L’occasion pour Tchouam’ de célébrer ce chiffre avec un but contre son club formateur.

Aurélien Tchouameni, 69e international tricolore monégasque

En étant sélectionné par Didier Deschamps pour la première fois au mois de septembre, l’ancien cadre des Espoirs est devenu le 69e joueur de l’AS Monaco appelé en équipe de France. Il a d’ailleurs été de nouveau convoqué pour disputer le Final 4 de la Ligue des Nations en compagnie de Wissam Ben Yedder.

Des internationaux en herbe

Sur les treize internationaux monégasques partis rejoindre leur sélection durant la trêve d’octobre, onze d’entre eux ont 22 ans ou moins. Parmi eux, cinq ont été appelés par les sélections de jeunes tricolores. Rise.

Eliot Matazo, le talisman

Depuis le début de saison, Eliot Matazo a pris part à six rencontres avec les Rouge et Blanc (3 titularisations). A chaque fois, l’AS Monaco s’est imposé lorsqu’il était présent sur le terrain. C’était le cas à Prague et contre le Sturm Graz en coupe d’Europe, et face à Troyes, Saint-Etienne, Clermont et Bordeaux en Ligue 1. Porte-bonheur.

Le MVP dans la peau

Sur les 15 matchs déjà disputés par les hommes de Niko Kovac cette saison, 11 titres de MVP ont été attribués à des joueurs de 25 ans ou moins. Aurélien Tchouameni en est pour l’instant le plus grand détenteur, avec déjà trois récompenses, plus le titre de joueur du mois d’août. Par ailleurs, le numéro 8 monégasque ainsi que Strahinja Pavlović, Sofiane Diop et Caio Henrique ont déjà fait leur apparition dans L’Équipe type d’une journée de Ligue 1.

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.