Fermer
U17 05 septembre 2020, 12:00

Manu Dos Santos : "Important de créer une cohésion au sein du groupe"

Manu Dos Santos : "Important de créer une cohésion au sein du groupe"
Après la N2 et les U19, c’est au tour des U17 de l’AS Monaco de reprendre la compétition ce dimanche avec la réception du Gazélec Ajaccio au stade Didier Deschamps (15h). L’occasion pour leur coach, Manu Dos Santos, de faire un point sur la préparation et les objectifs de l’équipe cette saison.

Six mois sont passés depuis le dernier match des U17 de l’AS Monaco, et une victoire 1-0 sur le terrain des Marseillais du Air Bel SC. Depuis, Manu Dos Santos et ses protégés ont été privés de compétition par la crise sanitaire, qui a sonné l’arrêt définitif de la saison pourtant bien entamée par les Rouge et Blanc (5e place, 11 victoires en 20 matchs, +22 en différence de buts).

Une première à domicile face au Gazélec

Une coupure qui a forcé le coach monégasque à changer de groupe plus tôt que prévu, tout en conservant l’objectif d’amener les nouveaux pensionnaires de ce groupe U17 vers le monde professionnel. Au moment d’entamer une nouvelle saison, sa onzième sur un banc de l’Academy, Manu Dos Santos se confie sur le travail qui a été le sien pour préparer ses jeunes à la reprise de la compétition ce dimanche au stade Didier Deschamps de Cap d’Ail face au Gazélec Ajaccio (15h à huis-clos).


Comment as-tu vécu la période du confinement à l’Academy ?

D’abord ça a été très brutal, parce qu’on les a appelé le matin et l’après-midi les garçons ont du rentrer chez eux. Donc brutal, d’autant qu’ensuite on ne savait pas ce qui allait se passer derrière. On pensait que ce n’était que provisoire, pour une dizaine ou une quinzaine de jours. Mais ensuite on s’est vite rendu compte que ce n’était pas le cas. Le football est forcément vite passé au second plan et on a dû s’adapter. C’est vrai qu’on a ressenti ce manque du terrain, du football, du travail avec les jeunes. On attendait avec impatience cette reprise.

D’autant plus difficile que tu changes de groupe tous les ans, comment gères-tu la transition ?

Oui effectivement c’est le cas tous les ans, c’est la catégorie qui veut ça. Dans certains clubs il y a des pré-formation, mais ici ce n’est pas le cas donc on doit repartir à zéro chaque année. Et c’est vrai que cette saison c’est spécial, parce que d’habitude on conservait la moitié du groupe en 17 ans deuxième année, ça leur laissait plus de temps pour prendre leurs repères. Là sur un groupe de 23 joueurs on a 16-17 nouveaux, donc il faut un temps d’adaptation.

C’est un groupe très jeune qui découvre les exigences de ce niveau. Pour la plupart, ils évoluaient en U15 la saison dernière, donc c’est un autre football qui s’offre à eux, avec un peu plus de structure, de vitesse, d’exigence, de rigueur tactique, de technique.
Manu Dos SantosEntraîneur U17 AS Monaco

Est-il d’autant plus important d’adapter la préparation ?

Oui bien sur, on commence par un stage d’oxygénation qui nous permet de nous immerger 24 heures sur 24 avec les gamins et de gagner du temps sur le fait de connaître le groupe. C’est une chose très importante. Ensuite on sait que la formation c’est avant tout de la patience, donc à cet âge-là on va mettre les choses en place tout doucement. Le stage à Saint-Martin-Vésubie s’est bien passé, c’est vraiment la première semaine de travail intense, puisqu’avant cela il y avait eu deux semaines et demi où on a un peu remis les organismes en route, compte-tenu de la longue pause qu’il y a eu. Ça nous a permis de faire des examens. Et ensuite après le stage on a pu organiser enfin des matchs amicaux.

Parles-nous de ton groupe…

C’est un groupe très jeune qui découvre les exigences de ce niveau. Pour la plupart, ils évoluaient en U15 la saison dernière, donc c’est un autre football qui s’offre à eux, avec un peu plus de structure, de vitesse, d’exigence, de rigueur tactique, de technique. Donc c’est tout ça qu’ils doivent appréhender et on sent que sur les trois matchs amicaux qu’on a pu faire, on a eu une montée en puissance de ce côté-là. Le groupe progresse, ça travaille bien à l’entraînement et c’est ça qui est important, d’avoir cette rigueur, cette exigence au quotidien dans les séances. Après tout va se mettre en place tout doucement. Il y a un autre facteur qui va entrer en jeu maintenant, c’est la compétition, qui peut amener des changements sur le comportement, donc on va s’y adapter.

État d’esprit, respect, mentalité… Tu insistes beaucoup sur les valeurs à transmettre aux jeunes.

C’est ma personnalité qui est comme ça, et ce qui m’a permis en tant que joueur de faire la carrière que j’ai faite. Donc j’essaye de retranscrire un peu tout ça, puisque ce sont des valeurs qui sont tout simplement nécessaires pour un sportif de haut niveau. Ce sont celles aussi du club, et puis ce sont des valeurs qui permettent de progresser au quotidien, et de se rapprocher de ce qu’exige le haut niveau.

Quels sont tes objectifs avec les U17 cette saison ?

L’objectif c’est évidemment de faire le meilleur championnat possible. Après je dirais que l’objectif premier est avant tout de créer une cohésion, que les gamins apprennent à se connaître, à jouer en équipe et à avancer individuellement pour progresser. Ensuite nous sommes compétiteurs, on entraîne les gamins pour arriver au haut niveau, donc c’est important qu’ils cultivent aussi cet esprit de compétition. Mais cela ne doit pas être le seul objectif, c’est un tout, il faut à la fois être concentré sur les résultats et sur le contenu de nos matchs, de nos performances.

1 / 5
L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.