Fermer
Réactions 18 octobre 2020, 18:26

Réactions de Niko Kovac et Aurélien Tchouameni après Montpellier

Réactions de Niko Kovac et Aurélien Tchouameni après Montpellier
L’AS Monaco et Montpellier se sont séparés sur un match nul, un but partout, pour le compte de la 7e journée de Ligue 1. Un résultat qui a forcément alimenté la frustration chez le coach et le milieu de terrain monégasques.

Deuxième match nul au Stade Louis-II cette saison. Après le Stade de Reims en ouverture du championnat, c’est Montpellier qui est venu accrocher deux points (match nul 1-1), malgré une très forte domination dans le jeu de la part de l’AS Monaco. Malheureusement les nombreuses tentatives des Rouge et Blanc n’ont pas permis aux partenaires de Wissam Ben Yedder, tout de même hauteur de son quatrième but de la saison, de l’emporter. Voici les réactions d’après-match de Niko Kovac et d’Aurélien Tchouameni.

La réaction de Niko Kovac

Coach, c’était un match assez étrange à onze contre dix ?

Oui ce sont des matchs particuliers, nous avons déjà connu cette situation de notre côté à Metz. Montpellier était très bien en place, c’est une équipe qui défend très bien, parmi les équipes les plus solides du championnat derrière, avec cette défense à cinq. On a dominé le match, on a eu la possession, de belles opportunités. Malheureusement nous concédons deux points. J’ai dit aux joueurs que nous jouons tous ensemble et donc nous assumons le résultat tous ensemble.

Cette rencontre face à Montpellier ressemblait finalement pas mal à celle de Brest…

Je pense que nous pouvons comparer le match d’aujourd’hui à ceux de Reims et Brest effectivement. Nous avons largement dominé ces rencontres à chaque fois, mais nous perdons des points en route au final. Ces sept points perdus me chagrinent, car je pense que nous pourrions en avoir davantage aujourd’hui.

Comment expliquez-vous l’inefficacité offensive de votre équipe malgré cinq attaquants en fin de match ?

On a travaillé les phases offensives à l’entraînement ces deux dernières semaines durant la trêve internationale, pour avoir une meilleure réussite dans les 30 derniers mètres. Nous n’avons pas été réalistes devant le but c’est vrai, pas autant que nous l’espérons malgré les occasions que nous avons créées. Il faut trouver plus d’espaces, plus de décalages dans ce type de matchs où l’équipe est très resserrée dans l’axe.

Ces dernières années, Montpellier a fait du bon boulot et a atteint de belles places d’honneur, donc nous nous attendions forcément à avoir une bonne équipe face à nous. Je pense effectivement qu’ils peuvent être candidats à une place européenne. En tout cas quand vous avez une opportunité de gagner ce genre de match face à une équipe comme Montpellier, il faut le faire.
Niko Kovac

Montpellier est-il un candidat aux places européennes d’après vous ?

Ces dernières années, Montpellier a fait du bon boulot et a atteint de belles places d’honneur, donc nous nous attendions forcément à avoir une bonne équipe face à nous. Je pense effectivement qu’ils peuvent être candidats à une place européenne. En tout cas quand vous avez une opportunité de gagner ce genre de match face à une équipe comme Montpellier, il faut le faire. Nous perdons trop de points je le répète et je pense que cela peut être problématique à la fin de la saison.

Comment jugez-vous la première titularisation de Florentino Luis ?

Face à cette défense à cinq, nous avions besoin de quelqu’un de très agressif au milieu pour récupérer les ballons et créer le surnombre dans l’axe, et Florentino a fait une très bonne partie je trouve. Ensuite nous avons décidé d’effectuer un changement tactique pour avoir plus de mouvements et de présence devant, mais nous n’avons pas trouvé l’ouverture malheureusement.

Quel est votre regard sur les débuts de Kevin Volland ?

Il ne s’est pas encore totalement adapté, mais il a changé de championnat, de pays, de culture, et je pense qu’il a besoin de temps pour y parvenir. Il faut être patient avec lui. Cela ne remet pas en cause ses qualités, je suis sur qu’il va les montrer très rapidement dans les semaines à venir, vous verrez.

Djibril Sidibé a été sifflé par une partie du public à sa sortie, qu’en pensez-vous ?

Le football est un jeu où il y a forcément des erreurs. Je sais ce que c’est, et ça fait partie de la saison d’une équipe. Nous sommes tous ensemble et peu importe s’il y a eu une erreur individuelle, nous devons nous soutenir. Djibril est un grand joueur avec beaucoup de caractère, très expérimenté, il est champion du Monde et nous sommes là pour le soutenir, être avec lui et repartir.

Le retour d’Axel Disasi la semaine prochaine va vous faire du bien…

Chrislain a fait un très bon match, comme la dernière fois. Certes il peut peut-être revenir un peu plus vite sur le but de Montpellier après le duel perdu dans le rond central, mais nous croyons en lui, il est un jeune talent qui n’a que 18 ans. Concernant Axel, il va revenir parmi nous effectivement pour le prochain match après sa suspension. S’il est apte physiquement, évidemment il sera là face à Lyon.

La réaction d’Aurélien Tchouameni

C’est une physionomie de match qu’on imagine frustrante…

Nous sommes très frustrés car on a été durant plus d’une heure de jeu en supériorité numérique. On se devait de remporter ce match, ce sont des points perdus pour nous. Ça fait deux matchs où l’on ne gagne pas après Brest, et c’est vrai qu’on laisse échapper des points importants. Il va falloir relever la tête et gagner le prochain match à Lyon. Nous n’allons pas remettre en cause le travail effectué jusqu’à maintenant.

Quel a été la réaction du coach dans le vestiaire ?

Il a été très calme mais il a eu des mots forcément durs. C’est normal qu’il nous ait un peu bousculé. Le résultat escompté n’est pas là et nous perdons deux nouveaux points. Encore une fois, à nous de relever la tête.

On ne va pas tout remettre en question parce qu’on a fait un match nul aujourd’hui. Je pense que si on respecte bien les consignes du coach et qu’on se remet un peu en question, qu’on repart au travail, on va retrouver le chemin de la victoire. Il faut qu’on reste sereins, on ne va pas commencer à tout jeter parce qu’on ne gagne pas depuis deux matchs.
Aurélien Tchouameni

Est-ce problématique pour les objectifs du club ?

Il y a encore énormément de matchs à jouer, nous n’en sommes qu’à la 7e journée. Donc nous avons le temps de reprendre des points pour remplir les objectifs. Il faut qu’on essaye de gommer les petites erreurs individuelles.

Tout n’est pas à jeter néanmoins…

On ne va pas tout remettre en question parce qu’on a fait un match nul aujourd’hui. Je pense que si on respecte bien les consignes du coach et qu’on se remet un peu en question, qu’on repart au travail, on va retrouver le chemin de la victoire. Il faut qu’on reste sereins, on ne va pas commencer à tout jeter parce qu’on ne gagne pas depuis deux matchs. On a besoin de beaucoup travailler. On a un groupe jeune, insouciant, et c’est ce qui va nous permettre de rebondir.

Qu’est-ce qu’il a manqué pour l’emporter ?

Montpellier fait partie des équipes les plus solides du championnat avec cette défense à cinq. A dix ils ont beaucoup reculé, ce qui fait que l’on n’a pas eu beaucoup d’espaces pour enchaîner et notre possession est restée malheureusement trop stérile.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.