Fermer
Évènements 25 décembre 2021, 10:00

10 ans de Présidence : La remontée en Ligue 1 validée à Nîmes

10 ans de Présidence : La remontée en Ligue 1 validée à Nîmes
A l’occasion du dixième anniversaire de l'arrivée de Dmitry Rybolovlev à l’AS Monaco, retour sur les grandes dates qui ont marqué cette décennie. Aujourd’hui, focus sur le match qui a entériné le retour des Rouge et Blanc dans l’élite.

La fin du purgatoire. Cela fait un an et demi maintenant que les Rouge et Blanc sont confrontés aux joutes de la Ligue 2. Que la mission remontée est enclenchée, pour remettre le Club à sa place. Entretemps, Claudio Ranieri prend les rênes de l’équipe à l’été 2012. Pour mener à bien cette opération, l’AS Monaco réalise un mercato d’été très ambitieux, avec la signature de Lucas Ocampos en tête de gondole. A l’époque, l’ailier argentin représente le transfert le plus important de l’histoire de la deuxième division.

Un recrutement de première classe

Mais le technicien transalpin enregistre également les recrutements d’Emmanuel Rivière, Mounir Obbadi, Nabil Dirar ou encore Andrea Raggi. Sans oublier le retour au bercail de Flavio Roma, finaliste de la Ligue des Champions 2004. Des renforts qui permettent très vite au club de la Principauté de jouer les premiers rôles, dès le mois d’août avec quatre victoires en cinq matchs et déjà 13 points au compteur sur 15 possibles. Malgré quelques accrocs durant la saison, l’AS Monaco, porté par un duo d’attaque Ibrahima Touré (18 buts) – Valère Germain (8 buts, 2 passes décisives) qui fait parler la poudre, se présente à Nîmes à l’occasion de la 36e journée.

Des armes issues de l’Academy

En cas de victoire, et si les résultats sur les autres terrains sont favorables, les Rouge et Blanc peuvent valider leur montée dans l’élite à deux journées du terme de l’exercice. Claudio Ranieri se présente alors avec une équipe très compétitive, avec notamment le tandem Nampalys Mendy – Mounir Obbadi au milieu de terrain. Le jeune milieu de terrain défensif formé à l’Academy s’est révélé sous les ordres de l’Italien, et forme avec son partenaire plus expérimenté, une charnière très solide dans l’entrejeu.

Claudio Ranieri m’a donné la possibilité de découvrir le très haut niveau avec l’AS Monaco. C’est lui qui est venu me chercher. Il voulait me recruter. Peut-être que sans lui je n’aurais jamais joué dans ce club ou dans d’autres par la suite. Je suis très reconnaissant envers lui.
Mounir Obbadi

Malgré la titularisation du quatuor Carrasco – Ocampos – Germain – Dirar devant, les Rouge et Blanc peinent à trouver l’ouverture, dans un stade historiquement hostile. Mais ils sont bien encouragés par un parcage plein, peuplé par les irréductibles. La pression se fait de plus en plus forte au fur et à mesure de la partie, notamment sur cette frappe de Lucas Ocampos, claquée en corner par le portier adverse. Puis sur ce penalty obtenu par Andrea Raggi, malheureusement raté par Yannick Ferreira-Carrasco, juste avant la mi-temps.

Ibrahima Touré, l’homme providentiel

La faille n’est pas encore trouvée, mais le Nîmes Olympique terminera la rencontre à dix contre onze, suite à l’expulsion du joueur fautif sur l’action du penalty. Lucas Ocampos se signale à nouveau sur un superbe ciseau, de nouveau stoppé par Cyril Merville. L’issue de la rencontre est indécise, jusqu’à l’entrée providentielle de l’homme de la saison, Ibrahima Touré. Au bout du temps additionnel, l’attaquant ivoirien dévie astucieusement une tête croisée de Gary Kagelmacher, sur un superbe centre de Giorgios Tzavellas (0-1, 94e).

On joue la 94e minute au stade des Costières, quand l’AS Monaco vient de valider définitivement sa montée en Ligue 1. Quelques jours plus tard, le Club remporte son premier titre de champion de Ligue 2 en battant Le Mans au Stade Louis-II. La fin d’une période de transition, pénible pour les supporters rouge et blanc, pourtant restés en nombre au soutien de l’équipe. Et le vrai démarrage d’une nouvelle ère, bien plus couronnée de succès.


La feuille de match

Ligue 1 saison 2011-2012 – 36e journée 

Nîmes Olympique 0-1 AS Monaco 

Mi-temps : 0-0

Buts : Touré (94e) pour l’AS Monaco

Cartons jaunes : Tzavellas (20e) et Medjani (65e) pour l’AS Monaco

Carton rouge : Poulain (24e) pour Nîmes

Nîmes Olympique : Merville – Haddou, Poulain ©, Boche, Robail – Amewou (Baldé, 83e), Bouby – Ogounbiyi (Hsissane, 90e), Gragnic (Carlier, 30e), Benezet – Nouri

Remplaçants : Carlier, Baldé, Hsissane, Al-Shaibani, Bensaïd

Entraîneur : Victor Zvunka

AS Monaco : Subasic – Kagelmacher, Medjani, Raggi, Tzavellas – Obbadi (Ndinga, 80e), N.Mendy – Dirar, Ocampos, Carrasco – Germain © (Touré, 68e)

Remplaçants : Sourzac, Appiah, Ndinga, I.Touré, Rivière 

Entraîneur : Claudio Ranieri

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.