Fermer
Portrait 29 juillet 2020, 15:51

A la découverte d'Eliot Matazo (2/3)

A la découverte d'Eliot Matazo (2/3)
En cette semaine de préparation, lumière sur trois jeunes issus de l'Academy convoqués par Niko Kovac pour le stage en Pologne. Deuxième épisode aujourd'hui avec la présentation du milieu défensif Eliot Matazo.

Retour le 3 octobre 2018. Enzo Millot ouvre le score à la 17e minute de jeu lors d’un match de Youth League, que l’AS Monaco remportera finalement sur le score de 2-0. Une belle victoire à laquelle participera également Eliot Matazo, entré pour le dernier quart d’heure de jeu à la place… d’Enzo Millot ! Un changement probablement pour conserver le score, verrouiller le milieu de terrain et ne pas encaisser de but, Eliot Matazo évoluant dans un registre plus défensif.

Le jour de ma signature est inoubliable pour moi. J’ai toujours suivi l’AS Monaco où de très grands joueurs sont passés. C’est un très bon club formateur. J’ai été capitaine pratiquement dans toutes les catégories d’âge à Anderlecht où j’ai beaucoup appris et je vais tout faire pour continuer à progresser dans le projet de l’AS Monaco.
Eliot Matazo

Le profil du milieu de terrain Rouge et Blanc rappelle celui de Claude Makélélé, international Français auteur d’une grande carrière internationale. « C’est vrai qu’il me fait un peu penser à lui », confie un proche de l’Academy qui le voit évoluer depuis son arrivée à l’AS Monaco il y a deux ans. Autre similitude avec l’ancien joueur de Chelsea ou du Real Madrid : des origines Congolaises. Eliot Matazo est né le 15 février 2002 de parents Congolais à Woluwe-Saint-Lambert, une ville de la banlieue Est de Bruxelles.

Très rapidement, il va traverser la capitale pour rejoindre la ville d’Anderlecht, située à l’Ouest de Bruxelles. Le milieu défensif signe sa première licence chez les Mauves en 2008, à six ans. Le joueur, qui a aujourd’hui 18 ans, grappille du temps de jeu au fil des années et hérite très souvent du brassard de capitaine dans son club. En parallèle de son parcours remarqué chez les jeunes d’Anderlecht, Eliot Matazo continue de se muer en véritable meneur d’hommes : il est nommé capitaine de la Belgique U16.

Eliot a une grosse envie, une grosse détermination avec un gros volume athlétique. Il doit encore progresser dans son volume de jeu.
David BechkouraEntraîneur de la N2 de l'AS Monaco

Considéré comme l’un des meilleurs espoirs belges de sa génération, le milieu de terrain attire les convoitises de nombreux clubs européens, mais c’est finalement à l’AS Monaco qu’il signe avec fierté son premier contrat professionnel« C’est un jour inoubliable pour moi. J’ai toujours suivi l’AS Monaco où de très grands joueurs sont passés, confiait-il lors de sa signature en juin 2018. C’est un très bon club formateur. J’ai été capitaine pratiquement dans toutes les catégories d’âge à Anderlecht où j’ai beaucoup appris et je vais tout faire pour continuer à progresser dans le projet de l’AS Monaco. »

Eliot Matazo n’a pourtant pas les débuts rêvés lors de ses premiers pas sur le Rocher. Blessé à la hanche, l’infatigable milieu défensif est éloigné des terrains pendant huit mois. Grand travailleur, il met à profit sa devise « No pain, no gain » pour revenir à son meilleur niveau. Contre Nîmes, en 16es de finale de la Coupe Gambardella le 2 février 2020, l’AS Monaco est mené 1-0 à la pause et va inverser le cours du match en deuxième période, moment choisi par Eliot Matazo pour inscrire son seul et unique but avec le Club. Un véritable soulagement pour celui qui revient de loin. Sur la saison 2019/2020, l’ex-joueur d’Anderlecht a joué 957 minutes avec l’Academy, catégories N2 et U19 confondues (11 titularisations en N2).

Eliot Matazo vient d’inscrire le troisième but de l’AS Monaco face à Nîmes (victoire 4-1)

Véritable sentinelle devant la défense, Eliot Matazo évoluait cette saison sous les ordres de David Bechkoura (entraîneur de la Nationale 2), qui parle de son joueur comme quelqu’un ayant « une grosse envie, une grosse détermination avec un gros volume athlétique » mais devant encore « progresser dans son volume de jeu ». Ne rechignant jamais à l’effort et n’hésitant pas à jouer vers l’avant, Eliot Matazo, qui a participé aux premiers matchs amicaux contre le Cercle Bruges et le Standard de Liège, pourrait de nouveau prendre du temps de jeu chez les professionnels samedi lors de la rencontre face à l’Eintracht Francfort.

1 / 5

 

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.