Fermer
Ligue 1 Uber Eats 12 mars 2021, 17:05

Cesc Fàbregas : "Je suis ravi d'aider les plus jeunes à progresser"

Cesc Fàbregas : "Je suis ravi d'aider les plus jeunes à progresser"
Auteur d'une prestation remarquée lundi dernier lors du derby de la Côte d'Azur, le champion du Monde espagnol s’est présenté en conférence de presse avant la réception de Lille ce dimanche au Stade Louis-II (17h05).

Il a ébloui l’Allianz Riviera ce lundi par sa vista lors de la troisième victoire monégasque en autant de rencontres face au rival niçois cette saison. Passeur décisif sur l’ouverture du score à l’occasion de ce 16e de finale de Coupe de France (succès 2-0), il a même été tout proche d’être élu MVP du match, titre finalement remporté par Kevin Volland. Au sein d’une formation très jeune, Cesc Fàbregas apporte toute son expérience et permet à ses coéquipiers de bénéficier de ses précieux conseils. À deux jours de la réception de Lille au Stade Louis-II (17h05), le champion du monde a participé au point presse d’avant-match.

Bonjour Cesc. Quel est ton rôle aujourd’hui au sein de l’équipe et de ce groupe ?

Mon rôle est différent cette saison. Je suis très content de travailler avec cette équipe et ce staff. J’apprends beaucoup avec Niko Kovac. Je travaille dur tous les jours, et j’accepte le fait de ne pas toujours jouer. Tout le monde sait parfaitement que je donnerai tout pour le Club, je suis prêt à jouer. Je veux aider l’équipe et c’est ça le plus important. Nous sommes dans une bonne situation pour le moment, on doit s’entraider. Je dois apporter mon expérience aux plus jeunes.

Pensais-tu jouer plus malgré tout cette saison ?

Chaque joueur veut jouer le maximum. Je veux jouer tous les matchs. C’est important d’avoir de la concurrence au sein d’un groupe. Il y a beaucoup de jeunes talentueux au sein de cette équipe. Je suis ravi de les aider, c’est eux le futur du Club.

On te voit plus haut sur le terrain dernièrement. Est-ce une volonté du coach ?

Je peux jouer à cette place mais aussi plus bas. Le coach connaît parfaitement ma façon de jouer. Je crois beaucoup en lui. Quand il fait un changement, cela peut permettre à l’équipe d’aller chercher la victoire. Le staff est aussi là pour nous donner des consignes, c’est un tout.

Ce match face à Lille est une belle occasion pour remonter au classement. C’est une équipe qui joue très bien, c’est une sorte de petite finale. Je donnerai toujours le maximum sur le terrain. On monte petit à petit en puissance. Il reste encore 10 matchs à jouer, c’est beaucoup.
Cesc FàbregasMilieu de terrain de l'AS Monaco

L’équipe était bien organisée face à Nice.

Oui c’était l’objectif, Jove’ et Kevin ont fait un très bon match. Nous nous sommes procurés pas mal d’occasions, sans en concéder beaucoup. On a fait un bon travail. Tous les joueurs sont à la disposition du groupe, il y a beaucoup de joueurs offensifs. Nous sommes quatrièmes pour le moment, et on veut surtout s’améliorer encore et tout donner lors des prochaines échéances.

L’objectif de l’AS Monaco est donc cette quatrième place ?

Ce match face à Lille est une belle occasion pour rester haut au classement. C’est une équipe qui joue très bien, une sorte de petite finale. Je donnerai toujours le maximum sur le terrain. On monte petit à petit en puissance. Il reste encore 10 matchs à jouer, c’est beaucoup. Si on continue comme ça, on aura peut être quelque chose à jouer en fin de saison. On verra.

Vois-tu des similitudes entre Pep Guardiola et Niko Kovac?

Ils m’ont entraîné à des étapes différentes de ma carrière. J’accepte mon statut, ce n’est pas pareil pour moi aujourd’hui sur le plan physique. Je sens encore le jeu et la tête va bien. Tactiquement je peux apporter beaucoup à cette équipe. Niko a une philosophie que j’apprécie, avec beaucoup de discipline. Il y a des choses similitudes entre eux, c’est vrai.

Quand je parlais avec Thierry Henry, j’ai regardé des matchs de l’AS Monaco pour connaître les joueurs. Le premier match que j’ai vu de Sofiane, c’était la rencontre où il réalise sa panenka face à Rennes. J'étais avec Marcos Alonso, on s’est dit que c’était osé de faire ça à 17 ans. J’aime bien ce genre de joueurs.
Cesc FàbregasMilieu de terrain de l'AS Monaco

Niko Kovac a dit que tu serais certainement un bon entraîneur dans le futur…

C’est un grand coach, j’ai eu la chance de travailler avec de très bons entraîneurs, les meilleurs de l’histoire peut être. Guardiola, Mourinho, Conte, Aragonès, Del Bosque, Wenger… Il est très intelligent et j’apprends de lui. On verra dans le futur mais c’est quelque chose qui fait rêver.

Comment s’articule le travail offensif de l’équipe.

Cela fait sept mois qu’on travaille avec Niko, on développe beaucoup nos automatismes à l’entraînement. Les jeunes joueurs ont besoin de temps et d’indications pour apprendre les gestes à réaliser au bon moment. Notre jeu est basé sur la possession. C’est important de s’améliorer dans tous les compartiments du jeu. 

Comment expliques-tu que cette saison de Ligue 1 est très disputée en haut de tableau?

C’est un championnat qui va continuer à progresser. Lille travaille bien, Lyon monte en puissance. Je n’ai pas besoin de présenter le PSG. Marseille et Rennes sont aussi de bonnes équipes. La qualité est là. Il y a des jeunes joueurs intéressants, peut-être que certains pourront jouer dans des grands clubs d’ici quelques années. C’est difficile de remporter le titre cette année. Mais pourquoi pas dans le futur ?

Parle-nous de Sofiane Diop.

Il joue très bien, avec de la personnalité. Quand je parlais avec Thierry Henry, j’ai regardé des matchs de l’AS Monaco pour connaître les joueurs. Le premier match que j’ai vu de Sofiane, c’était la rencontre où il réalise sa panenka face à Rennes. J’étais avec Marcos Alonso, on s’est dit que c’était osé de faire ça à 17 ans. Mais j’aime bien ce genre de joueurs. Il court beaucoup, il pose des questions, c’est important. Benoît est dans cette même optique. C’est un bon joueur, il sait qu’il a encore beaucoup à apprendre.

Christophe Galtier a dit que vous étiez l’équipe la plus en forme de Ligue 1.

C’est un très bon entraîneur, Lille est premier au classement. Ils réalisent de très bon matchs, c’est une rencontre importante pour nous jauger. L’objectif du club est clair. La quatrième place est visée, mais pourquoi pas mettre de la pression aux autres équipes dans les derniers matchs si nous sommes encore en course.

Quand je suis arrivé à Arsenal à 16 ans, j’étais également aux côtés de joueurs plus expérimentés. Ils m’ont beaucoup apporté. C’est une situation différente désormais, c’est à moi de prendre les plus jeunes sous mon aile.
Cesc FàbregasMilieu de terrain de l'AS Monaco

Qu’avez vous pensé de la nomination de Joan Laporta en tant que président du Barça ?

Je suis content pour le FC Barcelone, c’est un grand président. C’est lui qui m’avait appelé pour retourner à Barcelone. J’ai déjà un petit peu parlé avec lui, je lui ai écrit pour le féliciter. C’est la personne parfaite pour diriger ce club. Le futur devrait être intéressant.

Comment prenez-vous ce rôle de grand frère, comme le dit Niko Kovac, au sein de cette jeune équipe de l’AS Monaco?

Je suis content d’entendre les mots de Niko. Quand je suis arrivé à Arsenal à 16 ans, j’étais également aux côtés de joueurs plus expérimentés, comme Dennis Bergkamp, qui avait 33 ou 34 ans. Thierry Henry ou encore Patrick Vieira. Ils m’ont beaucoup apporté. C’est une situation différente désormais, c’est à moi de prendre les plus jeunes sous mon aile. J’aime aider et les voir progresser. Ils posent des questions. Pour moi c’est un plaisir d’être là à leurs côtés. Je veux montrer au coach que je peux jouer, peu importe la position. J’apprends moi aussi en tant que personne.

La ministre des Sports a annoncé un retour envisagé du public en avril. C’est une saison hors normes mentalement pour les joueurs ?

C’est une période très difficile, le public nous manque. Les supporters sont la base du football. Ils apportent l’ambiance dans les stades et la passion. Sans eux, c’est beaucoup plus compliqué. Je suis content d’apprendre cette info. Ce serait beau.

Tu as joué à Nice en meneur de jeu, c’est une place où tu as besoin d’être très intelligent.

C’est une position très difficile à jouer. Le joueur qui évolue à cette place doit faire la différence par la passe. Il doit jouer entre les lignes et trouver le petit espace dans un laps de temps très court. Tu as besoin d’aller de l’avant et d’être précis dans la dernière passe. Dans notre système nous jouons avec deux numéros 10, j’aime bien ce dispositif. Je peux faire un peu plus la différence et être proche du but. Jouer en tant que milieu défensif est une autre approche. Vous devez réaliser des passes plus longues et trouver les joueurs de manière plus lointaine. Je suis préparé à jouer à différentes positions, je peux m’adapter. 

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.