Fermer
Ce jour-là 03 août 2020, 13:58

En souvenir du 17 mai 2003

En souvenir du 17 mai 2003
La Coupe de la Ligue n'est plus. Ce vendredi soir s'est jouée la 26e et dernière finale de l'histoire de cette compétition, que l'AS Monaco a remporté une fois, en 2003. Retour sur cette neuvième édition marquée par le sacre des Rouge et Blanc.

En 2001, ils avaient été crucifiés. Ils, ce sont Rafael Marquez, Julien Rodriguez, Ludovic Giuly et Shabani Nonda, tous les quatre battus dans les derniers instants des prolongations par l’Olympique Lyonnais. L’AS Monaco disputait cette année-là sa première finale de Coupe de la Ligue, une compétition créée pour les clubs professionnels en 1994.

Deux ans plus tard, ils étaient de nouveau sur cette même pelouse du Stade de France. Avec un sentiment de revanche, forcément. L’envie de ne pas laisser le titre leur échapper une seconde fois. Pour se hisser jusqu’en finale, les hommes de Didier Deschamps battent successivement Auxerre, Beauvais, Gueugnon et Marseille. Dernière équipe à battre pour soulever le trophée : le FC Sochaux-Montbéliard.

Devant 75 379 spectateurs, la finale démarre à Saint-Denis.

Le film de la finale en images

Les supporters de l'AS Monaco au Stade de France
A quelques minutes du coup d'envoi...
Ludovic Giuly ouvre le score pour l'AS Monaco !
La frappe de Shabani Nonda est contrée par un défenseur
Lucas Bernardi fait parler toute sa qualité technique au milieu de terrain
Deuxième but ! Sébastien Squillaci d'une tête dans les six mètres double la mise
Patrice Evra est très actif sur son côté gauche
Et 1, et 2, et 3-0 ! Dado Prso inscrit le troisième but de l'AS Monaco
D'un subtil ballon piqué, Ludovic Giuly lobe le portier adverse. L'AS Monaco mène 4-0 !
Scène de joie pour l'AS Monaco qui fonce vers le titre !
Malgré un but encaissé en fin de partie, l'AS Monaco remporte sa première Coupe de la Ligue !
Les Rouge et Blanc vont chercher leur trophée en tribune
Ludovic Giuly soulève la Coupe de la Ligue aux côtés de tous ses coéquipiers
Photo de famille sur la pelouse du Stade de France
Souleymane Camara savoure avec les supporters
Les joueurs heureux face à la presse
Didier Deschamps et son adjoint Jean Petit remportent leur premier trophée
L'AS Monaco fête sa victoire dans les vestiaires
1 / 22

La première période se termine sans le moindre but, au grand dam de Ludovic Giuly. Le numéro 8 voit une première fois son lob sauvé sur la ligne par Jérémy Mathieu, puis quelques instants plus tard sa frappe puissante du droit détournée par Teddy Richert. « C’est pas possible », peut-on lire sur les lèvres du capitaine de l’AS Monaco, qui verra son abnégation récompensée dans le deuxième acte. Sur un centre en retrait d’Hassan El Fakiri, Ludovic Giuly contrôle et puis frappe instantanément. Cette fois, personne n’est là pour enlever la balle qui file dans le petit filet du portier Sochalien. L’AS Monaco mène 1-0 puis rapidement 2-0 lorsque Sébastien Squillaci marque dans les six mètres suite à un corner. En quatre minutes, les Rouge et Blanc ont fait le break.

 


Et en dix minutes… Ils mènent 3-0 ! Shabani Nonda frappe en pivot et Teddy Richert repousse directement dans les pieds de Dado Prso qui pousse la balle dans le but vide. Alors que le score était nul et vierge à la mi-temps, les joueurs du Rocher ont désormais trois buts d’avance à la 66e minute de jeu. A ces dix minutes de folie s’ajoutent ensuite la finesse de Ludovic Giuly. Très en vue lors de cette finale, le joueur qui portera ensuite les couleurs du FC Barcelone reçoit un long ballon de Marcelo Gallardo et, sans contrôle, envoie le ballon au-dessus du gardien de Sochaux parti à sa rencontre. L’AS Monaco porte le score à 4-0, et ce n’est pas le but des Lions inscrit sur penalty par Saveljic en fin de match qui changera l’issue de la partie : les Rouge et Blanc remportent pour la première fois la Coupe de la Ligue !


La feuille de match

FC Sochaux-Montbéliard 1-4 AS Monaco

Buts : Saveljic (87e) pour Sochaux, Giuly (56e, 77e), Squillaci (60e) et Prso (66e) pour l’AS Monaco

FC Sochaux-Montbéliard : Richert, Flachez, Saveljic, Raschke (Tall 79e), Monsoreau, Oruma (Lonfat 74e), Pedretti ©, Mathieu, Pagis, Frau, Santos (Isabey 46e)

AS Monaco : Roma, Evra, Marquez, Squillaci, Rodriguez (Givet 81e), Bernardi, Giuly ©, Rothen, Prso (Gallardo 74e), Nonda (Camara 77e), El-Fakiri


Le parcours de l’AS Monaco en 2003

8 décembre 2002 : AS Monaco 1-0 AJ Auxerre (Giuly 29e)

19 janvier 2003 : AS Beauvais Oise 0-1 AS Monaco (Prso 9e)

5 mars 2003 : FC Gueugnon 0-5 AS Monaco (El Fakiri 14e, Squillaci 39e, Nonda 47e, Gallardo 74e, Lanteri 83e)

16 avril 2003 : Olympique de Marseille 0-1 AS Monaco (Prso 49e)

17 mai 2003 : FC Sochaux-Montbéliard 1-4 AS Monaco (Giuly 56e, Squillaci 60e, Prso 66e, Giuly 77e)


L’AS Monaco en Coupe de la Ligue, c’est

64 matchs disputés

41 victoires : 32 à la fin du temps règlementaire, 1 en prolongation et 8 aux tirs-au-but

23 défaites : 18 à la fin du temps règlementaire, 1 en prolongation et 4 aux tirs-au-but

94 buts marqués : Sonny Anderson (8 buts) meilleur buteur

66 buts encaissés

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.